leral.net | S'informer en temps réel

Kolda : Lutte, le drapeau du feskodak

Un rude combat entre un peul et un diola.

Le drapeau du feskodak festival Kolidado labellisé par le Fesman a été remporté par Omar barro dit Omzo après un face à face très rude contre un poids léger Bruno diatta venu du Kassa dans le département de Bignona. C’était ce jeudi 30 décembre à l’occasion du gala de lutte organisé à l’arène bouna Kane dans le cadre du festival mondial des arts nègres.


Rédigé par leral.net le Dimanche 2 Janvier 2011 à 01:49 | | 0 commentaire(s)|

Kolda : Lutte, le drapeau du feskodak
C’est une arène remplie comme un œuf qui a abrité ce gala de lutte. L’administration du FESKODAK Fabouly Gaye a réussi le pari de la mobilisation et le spectacle était au rendez-vous avec la participation des anciennes gloires qui ont fait les beaux moments de la lutte au Fouladou.. A l’issue des combats, le drapeau mis en jeu par Fabouly Gaye a été remporté par Homzo. Il a battu Bruno Diatta, un poids léger de la lutte qui n’a pas démérité puisque ce jeune « Kassa » originaire d’Oussouye dans la région de Ziguinchor a tenu tête à ce mastodonte du Fouladou pendant deux rounds. Après un corps à corps rude, au troisième round, Homzo lève la main pour signaler une morsure confirmée après le constat des juges qui décident ainsi de donner la victoire à Homzo. Les jeunes espoirs Yaya Diatta, Bruno et Cargo ont été les révélations du gala de lutte de cette deuxième édition du FESKODAK qui a connu un cachet populaire au point que les organisateurs étaient par moments un peu débordés. Du spectacle, il y en avait, les lutteurs ont gratifié le public de prestations dignes de ce nom qui ont fait vibrer l’arène et créé une ambiance électrique. Les vétérans ont tenu également prendre part a cet événement. Le combat entre Na foré et Kanima, Sané a tourné à l’avantage du premier. Ces anciennes gloires ont par la suite danser ensemble en guise de remerciement pour l’honneur et le respect que leur ont accordé les amateurs à l’occasion de ce gala du FESKODAK . Cette même image a été servie par le champion Demba Courant qui malgré sa défaite a dansé en compagnie de son tombeur Homzo. De l’avis des amateurs, la fête a été belle. Pour Fabouly Gaye, c’est la jeunesse de Kolda qui a gagné. Il a également promis de telles manifestations sportives au mois de janvier et d’avril prochains. Cerise sur le gâteau, le président du Comité Régional de Gestion de la lutte a profité de l’occasion pour signaler l’arrivée de quelques licences. Ce qui augure des lendemains meilleurs pour la lutte au Fouladou.

Bocar Kandé leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image