leral.net | S'informer en temps réel

Kompany, roi de Manchester

Manchester City a fait un pas de géant vers le titre en Premier League. (1-0, mi-temps: 1-0). Et c'est Vincent Kompany qui a inscrit le seul but de la partie pour les Citizens (44e de la tête) dans une rencontre serrée et intense. Avec 83 points, les hommes de Roberto Mancini s'emparent de la première place à la différence de buts à deux journées de la remise des prix en Angleterre. "Si City gagne, City est champion." La prédiction de Sir Alex Ferguson se confirmera-t-elle dans 180 minutes en Premier League?


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Avril 2012 à 22:30 | | 0 commentaire(s)|

Kompany, roi de Manchester
1 Kompany pour l'éternité
"Vince The Prince" est devenu aujourd'hui le roi de Manchester. Auteur de l'unique but de la partie (son troisième de la saison) grâce à un coup de boule rageur juste avant la pause (44e), Vincent Kompany offre la première place à son équipe à 180 minutes du nirvana. Un moment historique pour l'ancien joueur du Sporting Anderlecht car aucun joueur belge n'avait marqué dans le "derby des derbys". Déjà adulé par son propre public, il pourrait littérallement devenir l'un des mythes du club mancunien cette saison. Et dire que Roberto Mancini avait déclaré que "le titre n'était plus d'actualité après la défaite essuyée par sa formation à Arsenal (1-0) le 8 avril dernier.

2 Manchester City attend le titre depuis 44 ans
Il ne reste plus que deux journées à disputer en Premier League. Et sur papier, le calendrier serait plus favorable à ManU avec la réception de Swansea (le 6 mai) et un déplacement à Sunderland (le 13 mai). Dans le même temps, les Citizens doivent encore rendre visite à Newcastle (ce qui est loin d'être gagné) et ils finiront leur saison avec une rencontre "dite" facile face à QPR. Seulement voilà, c'est bel et bien Manchester City qui a son propre destin en main. S'il parvient à aligner deux victoires d'ici la fin de la saison, ce sera dans la poche pour Vincent Kompany et ses partenaires. Un titre qu'on attend depuis 1968 du côté de l'Etihad Stadium. Il faut aussi reconnaître que la Premier League, réputée pour être la plus serrée au monde, réserve toujours son lot de surprises. Sera-ce une nouvelle cas dans ce sprint final?

3 Manu a gâché huit points d'avance
Comment Manchester United a pu laissé filer sa première place? En tête de la Premier League pendant plus de cinq mois, les "Red Devils" ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Ce soir encore, les ouailles de Sir Alex Ferguson ont été méconnaissables. C'est bien simple: Joe Hart, le gardien des Citizens, n'a eu aucune intervention déterminante à réaliser. Les choix de Sir Alex Ferguson peuvent être également contestés avec notamment les titularisations surprises de Park et de Smalling, respectivement sur le banc de touche depuis 5 et 8 rencontres.



SOURCE:7sur7.be






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image