leral.net | S'informer en temps réel

L’APR/Yaakar : c’est la conquête du pouvoir et non la menace du pouvoir.

Djibo Leyti Ka « Je connais bien Macky Sall. Je sais ce qu’il pèse dans le Parti démocratique sénégalais (Pds) et dans le pays. Je sais ce qu’il ne peut pas faire. Mais pour répondre à votre question, il est évident que même si ce n’est pas une menace réelle, cela peut affaiblir. »


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Décembre 2008 à 12:35 | | 0 commentaire(s)|

L’APR/Yaakar : c’est la conquête du pouvoir  et non la menace du pouvoir.
Quel paradoxe pour un grand commis de l’Etat, qui de surcroît se dit républicain. Quand les organes sensés réguler le bon fonctionnement de l’Etat républicain, sont sous la botte de la première Institution, quand la séparation des pouvoirs laisse place à la confiscation des pouvoirs, quand le peuple n’hésite plus à descendre dans la rue pour réclamer le pain ou la mort, quand les autorités se donnent un malin plaisir à brader le patrimoine de l’Etat afin de satisfaire leurs intérêts privés, quand les instituions républicaines n’existent que de nom, quand il n’y a point de constitution, alors, tout républicain a le devoir de dénoncer une telle menace. L’APR/Yaakaar n’a pas été créée pour se positionner comme une simple menace du pouvoir, ce qui sous entend un éventuel partage du pouvoir avec les autorités en place. L’APR n’est pas et ne sera jamais au grand jamais un parti cabine téléphonique, ni un parti de contribution encore moins un parti alimentaire. Il faut que ce soit clair pour tous les Sénégalais. Ce parti a à sa tête un homme d’Etat, un républicain, un démocrate, qui n’a jamais perdu de vue les principes démocratiques malgré son excellent parcours politique, et malgré les avantages et privilèges qu’il aurait pu en tirer en acceptant de participer à la confiscation de l’Etat républicain. Souvenez-vous lors des législatives de mai 1998, le Ps avait sorti des valises remplies d’argent pour acheter les consciences afin de barrer la route à l’Alliance Jeef Jeel/ UDR, dont Djibo Ka était tête de liste. Et pourtant à l’arrivée, le Ps recevait son premier coup mortel puisque, un nouveau groupe parlementaire venait de naître à l’assemblée nationale avec les 11 sièges obtenus par la liste de Djibo Ka. Ici en France, votre serviteur a eu l’honneur de coordonner la défaite cuisante du Ps lors de ces élections. L’histoire ne manquera pas de se répéter. Le Pds a reçu son premier coup mortel avec la victoire d’Idrissa Seck à Thiès et la position de ce dernier comme second lors des présidentielles de 2007. Si l’AFP de Moustapha Niasse est venu asséner le coup de grâce le 19 mars 2000, l’APR de Macky Sall ne saurait faire moins en 2012. C’est le cas de le dire. Aussi pour l’APR la seule idéologie qui vaille est l’idéologie dominante : celle de la bonne gestion, celle de la bonne gouvernance. Elle n’est ni de droite, ni de gauche encore moins monarchique. Appeler à la recomposition de la famille sociale-démocrate pour l’avènement d’une monarchie, quel esprit républicain ! Marx réveille toi tes disciples sont tombés sur la tête.

Alioune Ndao Fall

APR/Yaakaar

Coordination de France






Hebergeur d'image