leral.net | S'informer en temps réel

L’AS Monaco fait son bilan mercato et dévoile sa future stratégie

Auteur d’un recrutement à plus de 20 M€, l’AS Monaco est le deuxième club le plus actif de France sur le marché des transferts derrière le PSG. De quoi avoir de grandes ambitions cette saison en France, même si du côté de la Principauté on milite pour une certaine humilité…


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Septembre 2012 à 12:13 | | 0 commentaire(s)|

L’AS Monaco fait son bilan mercato et dévoile sa future stratégie
Avec le PSG, l’AS Monaco est le club qui a été le plus ambitieux sur le marché des transferts. Malgré sa présence en Ligue 2, le club de la Principauté a profité de son richissime président russe pour recruter plusieurs joueurs de grande qualité. Ainsi, Delvin N’Dinga, Emir Bajrami, Andrea Raggi, Sébastian Ribas, Jakob Poulsen et surtout le jeune prodige argentin Lucas Ocampos sont arrivés sur le Rocher. Un recrutement qui a fait saliver de nombreux clubs de l’élite en grande détresse financière.

Interrogé par Nice Matin, le directeur sportif de l’ASM, Tor-Kristian Karlsen, est revenu sur le très ambitieux recrutement du club monégasque tout en soulignant la réussite de son dégraissage estival. « La priorité était de renforcer le groupe en trouvant des joueurs qui auraient un impact immédiat, et qui peuvent faire progresser l’équipe à court terme, mais aussi à moyen ou long terme. Le deuxième objectif était de réduire le groupe. Nous avions beaucoup de joueurs pros, sans doute trop. Il y a un bon groupe, avec un bon équilibre à chaque poste. »

En recrutant Claudio Ranieri et en lui offrant des recrues de choix telles que Ocampos, l’ASM a montré aussi bien en France qu’à l’étranger qu’il faudrait compter sur elle cette saison, une stratégie parfaitement assumée par la direction du club de la Principauté. « Le président est clair : il veut construire un club dont les Monégasques puissent être fiers, qui soit compétitif en France, voire sur la scène européenne. Pour cela, nous avons besoin de gros joueurs. Et nous pensons que Lucas Ocampos le deviendra. On ne peut sûrement pas attirer aujourd’hui les superstars du foot, mais on pense pouvoir être compétitif à notre manière, avec les étoiles futures. Bâtir une équipe pour l’avenir et promouvoir le centre de formation sont des éléments importants dans notre stratégie. »

Un discours qui ressemblait étonnamment à celui de Nasser El-Khalaifi à son arrivée au PSG il y a un an. Du côté de Monaco, on refuse la comparaison avec le club de la capitale et on rappelle que le club se trouve encore en L2, bien loin donc de Paris. « Pour être honnête, je n’y prête pas attention. Je comprends que les médias en parlent et on espère être à la bagarre avec le PSG à l’avenir comme c’était le cas avant. Mais d’une part, il y a beaucoup d’autres clubs français avec un gros potentiel. D’autre part, nous sommes aujourd’hui en Ligue 2. On ne se prend pas pour quelqu’un d’autre, on reste à notre place. »

L’impatience n’est pas de mise et Karlsen assure que l’ASM ira « step by step » avec un seul objectif clair et précis, la remontée en Ligue 1 en fin de saison. « Il y a de l’ambition, mais ce serait dangereux et un peu déplacé de parler de ce qui pourrait se passer dans 3 ou 4 ans. Restons humbles. Le but, encore une fois, est de construire un club qui ait du succès et qui apporte de l’enthousiasme en Principauté. Mais aujourd’hui, on ne doit pas perdre de vue notre réalité, qui est de remonter en L1. » Défait à la surprise générale au Havre le week-end dernier après quatre victoires consécutives, l’AS Monaco reste sur les temps de passage d’une remontée parmi l’élite tant attendue par les supporters monégasques et même par l’ensemble du football français qui ne peut se permettre de voir l’une de ses places fortes végéter en Ligue 2 une saison supplémentaire.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image