leral.net | S'informer en temps réel

L’Agence à la Sécurité de Proximité, une bonne trouvaille.

Toute société soumise à l’immobilisme perd ses repères, et ses élites s’atrophient intellectuellement par manque d’imagination créatrice.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Février 2014 à 12:23 | | 0 commentaire(s)|

Dès lors, elle reste ouverte à toutes les utopies dont l’intolérance et le fanatisme sont les plus nocifs.

Chez nous ‚l’ancrage de la démocratie alternative, tout comme la liberté individuelle, la liberté de conscience, de pensée et de parole, portent à l’optimisme.

La solidité de nos valeurs démocratiques, seul paravent contre toute dérive autoritaire, passe nécessairement par la consolidation de l’Etat de droit, la lutte contre l’injustice et les inégalités sociales.

Ainsi donc, le destin de notre démocratie peut inspirer beaucoup de pays du continent soumis à l’intolérance et à la négation de l’autre.
La convergence de toutes les énergies intellectuelles pour avancer dans le chemin rocailleux de la lutte contre la pauvreté est une exigence, mieux un acte patriotique.
Certes des acquis sont enregistrés sur la question des disparités sociales d’autant plus qu’ils concernent la frange la plus vulnérable de la population : les bourses familiales, la couverture sanitaire gratuite pour les enfants de 0 à 5 ans ; et tout récemment la moralisation du taux des loyers qui avait fait de Dakar l’une des capitales où la vie est la plus chère.
L’Agence d’Assistance à la Sécurité
 Un autre jalon non moins important est la création de l’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité qui, selon le chef de l’Etat, va instaurer une gestion sécuritaire davantage orientée vers les populations.
Cette gouvernance de proximité en vogue dans les pays anglo-saxons et scandinaves, a limité sensiblement le banditisme grâce à la vidéo surveillance et au secourisme bien répartis dans l’espace.
Sa mise en œuvre chez nous, va permettre de combattre efficacement la délinquance primaire, les actes de banditisme tels que le vol de bétail, le trafic de chanvre indien … l’ivresse publique par l’application plus rigoureuse de la loi.
Selon Macky SALL qui a annoncé sa création au sein du ministère de l’intérieur, l’ASP devra répondre aux besoins sécuritaires des communautés de base tout en renforçant la lutte contre le chômage des jeunes.
LA FORMATION   
La formation des assistants était axée principalement sur le droit pénal et le droit pénal spécial, sur la connaissance de l’Etat et ses institutions, tout en mettant un accent particulier sur l’éthique et la déontologie ; sans oublier les modules sur l’hygiène et la salubrité publique.
De même que la protection de l’environnement a occupé une place de choix.
Tous ces programmes ont été élaborés par l’agence dirigée par le docteur Papa Khaly NIANG, un homme nourri dans le sérail, et dont les compétences sont éprouvées.
La collaboration étroite avec les forces de défense et de sécurité s’est faite en aval comme en amont.
Les stagiaires ont bénéficié d’une bonne formation professionnelle et civique ; leur niveau de culture générale et leurs aptitudes physiques comme morales se sont améliorés.
LA MISSION DES ASSISTANTS A LA SECURITE DE PROXIMITE.
En résumé, la formation initiale leur a permis d’assimiler le savoir théorique pour cerner correctement la mission qui les attend, le savoir faire qui se traduit par la maitrise de la situation ambiante sur le terrain ; et enfin le savoir être pour permettre à l’assistant de sécurité de se fondre dans son milieu social pour une meilleure coopération dans la lutte contre la délinquance.
En somme, il s’agit d’une prise en charge des besoins sécuritaires des populations. Cela participe d’une amélioration de leur vécu quotidien notamment dans les périodes de grands rassemblements.
A l’exemple de la phase  -test au Gamou de Tivaoune et de Médina BAYE où les assistants, sous l’autorité de la Police Nationale, ont, dans leurs uniformes et  signes distinctifs, rempli leur part du contrat .Dés lors, ils s’impatientant de connaitre leur nouveau poste d’affectation.
C’est dire tout l’engouement suscité par la toute nouvelle Agence créée en Août 2013.Depuis, le DG et son équipe n’ont plus de répit. Il a fallu d’abord faire appel à la candidature, procéder ensuite à la présélection par le soin des Préfets qui se sont penchés sur 18 800 dossiers.
La mise en place des sites, leur aménagement et la répartition des 10 000 apprenants entre les 7 pôles de cantonnement, n’ont  pas été chose aisée.
 CONCLUSION  
 
A présent que l’essentiel a été accompli, la direction s’attèle à la planification rigoureuse et non précipitée des affectations.
Car le budget qui comprend le salaire des agents est déjà voté.
 
Certes le Président Macky fait de l’emploi des jeunes la boussole de sa politique sociale. Mais la lutte contre le chômage et le sous-emploi, doit nécessairement passer par une école ouverte à la production. En clair, tant que l’enseignement général prédominera dans notre système éducatif  le problème demeurera entier ; et  ce n’est pas la France et la francophonie qui nous y aideront.  
 
Fatick, le 08/02/2014
Mamadou Ndiaye Fatick
Email : m.ndiaye33@yahoo.fr

        
 
 






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image