Leral.net | S'informer en temps réel



L’Algérie bafoue les règles élémentaires de la solidarité africaine

Rédigé par P.Doudou.Boye le 28 Octobre 2013 à 21:36 | Lu 23873 fois

La presse algérienne, arabophone et francophone, adopte depuis plusieurs mois une ligne éditoriale violemment xénophobe envers les subsahariens en situation régulière ou illégale en Algérie.


L’Algérie bafoue les règles élémentaires de la solidarité africaine
Cette presse qualifie tous azimuts le subsaharien «d’illégal», de porteur d’une menace multiforme pour la sécurité et la santé publique, de «faussaire», de «trafiquant de drogue», «d’escroc» ou de «proxénète».
 
On pourrait légitimement s’interroger si ces attaques systématiques des quotidiens algériens contre les subsahariens venus du Mali, du Niger, du Tchad, mais aussi contre des ressortissants venus d’Afrique de l’Ouest et de l’Est sont cautionnées par les autorités algériennes afin de justifier, au plan international, les multiples arrestations et expulsions massives de ces populations, dont de nombreux membres sont pourtant en situation régulière.
 
De plus, les témoignages recueillis auprès des migrants expulsés d’Algérie mettent en exergue le traitement inhumain, dégradant et humiliant dont ils sont victimes de la part des services de sécurité et ce, alors que nombre d’entre eux sont détenteurs de papiers en règle. Des arrestations et expulsions qui sont en totale contradiction avec les règles historiques, admises par l’ensemble des pays de la région sahélo-saharienne, qui imposent la liberté de circulation des peuples nomades et des touaregs entre l’Algérie, le Niger et le Mali.
 
Ces mesures coercitives violent également les accords qui régissent la circulation des personnes entre l’Etat algérien et les Etats subsahariens frontaliers. Ces accords stipulent que le séjour des ressortissants de ces Etats est régi par des textes officiels les dispensant des formalités de visa. C’est pourquoi nombre de saisonniers maliens et nigériens ont toujours trouvé une occupation professionnelle tout à fait légale en Algérie.
 
Cependant, le terrorisme et les conditions économico-sociales fortement dégradées en Algérie ont fait que les autorités algériennes ont trouvé en ces subsahariens le bouc émissaire idéal pour calmer la grogne de sa population.
 
En effet, l’instabilité politique et les conflits dans les pays limitrophes de l’Algérie ont fait que le Sud algérien est devenu un refuge pour ces populations subsahariennes où elles ont été cantonnées dans des camps sans aucune assistance médicale, alimentaire ou sanitaire de base.
 
D’autres ont pu rejoindre des villes au Nord-Ouest du pays (Oran, Tlemcen, Sidi Bel Abbes entre autres) pour devenir notamment des commerçants, ou des travailleurs dans le secteur du bâtiment et de la construction, une occupation lucrative qui a fait des envieux parmi la population algérienne en ces temps de chômage chronique.
 
Il est vrai que les réalités socio-économiques pour des millions d'Algériens, plombées par un chômage endémique et des inégalités sociales sans cesse grandissantes, préludent à un désastre dans ce pays en l'absence d'une stratégie claire de développement national.
 
C'est pourquoi les nombreux et violents incidents entre manifestants et forces de sécurité qui ont eu lieu récemment en Algérie laissent présager la poursuite de la répression dans les semaines et les mois qui viennent. Une situation qui suscite, d'ailleurs, les inquiétudes des organisations internationales de défense des Droits de l'Homme dont Amnesty International et Human Rights Watch.
 
Aussi face à un tel environnement de tension sociale qui va crescendo, notamment dans le Sud algérien, la presse et d’autres acteurs de l’ombre s’activent pour s’attaquer de manière inhumaine aux subsahariens et aux africains en les accusant d’être à l’origine de tous les maux de l’Algérie afin de procéder légitimement à des rafles et expulsions massives en violation des règles et accords internationaux ainsi que des droits humains.
 
La dernière expulsion massive en date vers le Niger a été celle décidée par le Wali (préfet) de la région de Ouargla et qui concerne 300 subsahariens. Une décision motivée par la mort d’un algérien lors d’affrontements contre des immigrés.
 
Il est à rappeler aux lecteurs que le dispositif qui mène à l'expulsion des subsahariens ne commence pas à Tamanrasset, d’où partent les convois, mais dans les différentes villes d’Algérie où ils ont été arrêtés, puis transférés de dépôt d’étrangers en dépôt d’étrangers jusqu’à être acheminés et rassemblés à Tamanrasset où la police algérienne décharge les expulsés avant leur expulsion vers le ghetto de Tinzawaten situé sur la zone frontière avec le Mali ou vers d’autres pays limitrophes.
 
En conclusion, il serait temps que l’Algérie respecte les règles internationales du droit d’asile et de protection, un droit d’ailleurs élevé en vertu cardinale dans la religion musulmane. Les subsahariens ne doivent pas être présentés comme source de tous ses malheurs Leur propre malheur leur suffit ! Il serait aussi temps que les organisations des Droits de l’Homme s’intéressent d’un peu plus près à la situation des subsahariens en Algérie. Des subsahariens souvent rackettés pour leur faire traverser la frontière algéro-marocaine ou algéro-tunisienne avec l’aval des autorités. Des frontières, aux dires des responsables algériens, pourtant hermétiquement fermées.
 
Il est vrai qu’en ces temps d’incertitudes politiques, Alger s’active à resserrer l’étau des libertés politiques en focalisant l’attention de la population sur des menaces extérieures. Par un tel comportement, on bafoue allègrement les règles élémentaires de la solidarité africaine. L’Algérie ne se déclare-t-elle pas pleinement africaine ! A suivre.

Farid Mnebhi.


1.Posté par kamilo le 29/10/2013 00:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

parlez plutôt desmilliers de marocains qui fuient le maroc (pays de la misère,pays qui appartient aux français et le marocain c'est l'esclave) pour rejoindre l'algérie.
l'algériens partent au maroc pour le sexe(le moins chere au monde),même j'ai beaucoup d'enfants a meknes(sbata et zitoune)qui me connaisent pas.
ya monsieur le makhzenien,serviteur d'andré azoulay et du zamel de M6(hacha si je dis mohamed)

2.Posté par Djazairi le 29/10/2013 04:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ferme la ya le marokelb

3.Posté par tabrou le 29/10/2013 05:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si la France faisait de même contre les algériens, l'Algérie serait en guerre civile.

4.Posté par mustapha le 29/10/2013 06:46 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hier un article de la preese francaise (tout a fait similaire a celui la) est parru est voila que les esclaves de M6 essaient de tourner les regards vers l'Algerie vraiment pathétique !!
L'Algerie n'a rien a se reprocher et comme dit le vieil adage : " li ma fi kerchou tben ma ykhaf men nar "
esclaves de M6 fermez vos gueules en presanse de vos mettres Algeriens !!!
kamilo : ajoute moi; www.facebook.com/musta.mus.526

5.Posté par Abel adel le 29/10/2013 09:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout le monde sait maintenant pour qui roule Farid mnebhi...LOBBY JUIF MAROCAIN. Tahya el djazair

6.Posté par la fille a Farid Mnebhi le 29/10/2013 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yasmine et l’industrie du porno la fille a Farid Mnebhi

comment remplir les caisse du royaume qui se vide comme mes couille que je vide au maroc

sur le sujet et il m’a rappelé la liberté d’expression dont pouvait user Yasmine et votre droit à en faire un sujet complet. Je ne le discute pas. Chaque actrice a son parcours , sa vision et sa manière de vivre et percevoir son expérience dans le X.

Mais je ne supporte pas la calomnie et la mauvaise foi. Connaissant un peu Yasmine je mets ces propos délirants sur le compte d’une dépression et j’ai bien peur, d’un manque de lucidité ; néanmoins le mal est fait puisque les mots sont dits publiquement et salissent une fois de plus notre industrie. C’est regrettable et consternant.

Je ne dis pas que tout est faux dans son témoignage mais non, il ne faut pas « faire la pute » pour être engagée par des productions, non l’industrie du X n’est pas à être assimilée à de l’esclavagisme, non il n’y a pas de chantage sexuel chez Hot Vidéo qui est une société on ne peut plus sérieuse, et la maison Dorcel ne maltraite pas les actrices même si elle est exigeante et compétitive.

OUI, c’est un métier , et il est difficile ; oui, il faut être physiquement et mentalement solide pour travailler avec son corps, son image, son intimité et en assumer les conséquences ; et oui… il ne faut compter que sur soi-même et ne pas penser qu’écarter les jambes devant une caméra, aussi jolie soit-on, suffit à faire carrière.

Yasmine semble oublier ce qu’elle était médiatiquement avant sa signature chez Dorcel : c’est à dire une parfaite inconnue. Plus grave et plus triste encore elle semble avoir oublié qui elle est en tant que femme et individu. Il faut commencer par arrêter de se comporter comme un objet si on ne veut plus être considéré comme tel. On ne peut à la fois se plaindre d’avoir été exploité par son employeur pour ensuite regretter qu’il ne s’implique plus hors contrat.

Il semble qu’elle attendait aussi de Dorcel qu’il l’aide à sortir un livre.. Pour ma part je n’ai pas besoin qu’on me tienne la main pour écrire. Je suis en pleine rédaction de mon expérience dans le X . J’espère que mon témoignage aura lui aussi ses lecteurs.

Je ne détiens pas la vérité mais voilà plus de 10 ans que je parcours le monde du X ; j’ose prétendre que je peux aujourd’hui en parler en connaissance de cause. Je souhaite à Yasmine de parvenir à se ressaisir. C’est une jeune femme adorable avec un très joli potentiel mais c’est désormais à elle seule de l’exploiter. On n’ est quelqu’un que si on en a conscience.

Je suis offusquée par l’ambivalence couarde et malhonnête de votre article, aux questions délibérément politiquement correctes et réductrices, illustré par des photos inutilement sexy de Yasmine qui ne cachent pas la vacuité de celui-ci.

De grâce, laissez la bien-pensance aux hypocrites et faites nous bander le cerveau avec des articles bien ficelés.

la khaba de service
meme ça maman a farid ce fait refaire maquillé au bois de boulogne

7.Posté par la fille a Farid Mnebhi le 29/10/2013 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jasmine Marokia Mnebhia

L'histoire d'une gamine de la Médina devenue actrice X, modèle, réalisatrice, et bien d'autres choses encore

http://jasmine-arabia.blogspot.fr/?zx=738da3f6039737b2


Pendant trois ans, Yasmine fut l’égérie des vidéos Dorcel. Contrôle total sur la vie privée, tournages sordides en Hongrie, pression mentale et physique: elle raconte. raconte

Farid Mnebhi en Q lé sa maman en regardant mes films
alors Farid la bouteille dans ton trou tu ressent encore la douleur avoue ta pris du plaisir

8.Posté par la maman a Farid Mnebhi le 29/10/2013 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai toujours cru que cette pouffiasse kahba étais la fille a Hassan to c'est pour ça quel se rase le minou
il parait même que ce Hassan to avais trouvé un gisements le plus grand au monde s'étais le sperme du tourismes conservé sous terre depuis 12 siècles imaginé les quantité importante de sperme trouvé sous terre ils ont de la chance c'est Farid Mnebhi qui se régale a force d'en avoir avalé et fais avalé a sa maman c'est pour ça que chez eux tu te tape la mère la fille et c'est le père qui te fais le thé

il font pitié aller vous vidé les couilles au maroc les mères les filles les enfants les hommes les les gamins tous se soldes pour quelque euro
tu nik tu bouffes t'enQle et tu bronze c'est parole du croyant qui compte son fric au palais il vaudrais fuir tellement il se sont mis a compté les pièces crise oblige et les kahab son soldé jusqu'a moins 70 % mais elle avale pour 1 euro de plus

le plus grand vide couilles au monde

9.Posté par homme libre le 29/10/2013 14:57 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merdnhi le talent de la leche.et du baise main a l etat pure ...
T oubli vite l annulation par lalgerie la dette d une cinquantaine de pays africain et asiatique sans parler de la transaharienne financer en grde parti par. L algerie et nigeria

10.Posté par Ammar Bouzouar le 29/10/2013 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si on parlait de ton beau pays le Maroc ?
Au Maroc, les migrants sub-sahariens sont accueillis avec des fleurs. On leur donne le gîte et même de l'argent de poche. Ils sont bien traités et on ne les renvoie pas d'où ils viennent.
Vous ne me croyez pas ? Demandez-le à Farid ou bien suivez ce lien :
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/31/plus-de-6-400-migrants-subsahariens-expulses-du-maroc-depuis-janvier_3455996_3212.html

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Plus de Télé
< >