leral.net | S'informer en temps réel

L’Alliance JËF JËL exige que les coupables des crimes économiques ou de sang soient traqués et punis


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Novembre 2012 à 08:06 | | 1 commentaire(s)|

L’Alliance JËF JËL exige que les coupables des crimes économiques ou de sang soient traqués et punis
Le Bureau politique de l’Alliance Jëf Jël, réuni sous la présidence de Papa Ameth KEITA Vice-président du parti, a analysé la situation économique, politique et sociale du pays marqué par des nombreux soubresauts.

Le dernier réaménagement ministériel s’est opéré récemment dans un contexte caractérisé par des troubles et de profondes menaces sur la sécurité de personnes et des biens, des scandales politico-judiciaires, des accusations, des contre-accusations, des suspicions…

Tout cela confirme, à notre avis, la nécessité de mettre en œuvre les réformes institutionnelles en vue de renforcer l’indépendance et les moyens de la Justice, de l’Administration et des corps de contrôle. Telle est la conviction profonde de l’Alliance Jëf Jël, c’est aussi ce que préconisent les Assises nationales.

Dans cette perspective, le Bureau politique estime qu’il est impératif d’instituer une Haute Autorité de la Justice (HAJ), détachée de l’autorité politique avec des pouvoirs renforcés comparés à ceux du Conseil Supérieur de la Magistrature. Cette instance qui gère la carrière des Magistrats serait uniquement composée de professionnels, magistrats. De même, la suppression du Ministère de la Justice et son remplacement par un Ministère chargé des Relations avec les Institutions (Judiciaires et Législatives) pourrait amplement suffire pour assurer les rapports fonctionnels entre les Pouvoirs. Ce ministère n’aurait qu’un droit de présence et une voix consultative aux délibérations de la Haute Autorité de la Justice (à l’exclusion des sessions consacrées aux questions disciplinaires) ;

Egalement, le rattachement de la Cour des Comptes et de la Cour de répression de l’enrichissement illicite à la Haute Autorité de la Justice. De ce fait, l’autorité politique cesserait d’interférer dans le fonctionnement des Juridictions.

L’objectif poursuivi à travers les réformes institutionnelles est la sauvegarde de nos acquis démocratiques et la préservation de notre modèle social. La stabilité politique et sociale étant un préalable obligatoire à la réalisation d’un mieux être palpable pour chaque Sénégalais, elles ont vocation à définir un socle institutionnel solide et stable, équidistant et juste, en vue de s’attaquer aux nombreux défis que sont la crise énergétique, la crise de l’Emploi et des différents secteurs de notre Economie, la crise de l’Education, les Inondations, l’exclusion sociale et l’assainissement des finances publiques.

En tout état de cause, l’Alliance JËF JËL exige, dans le cadre d’une justice saine et transparente, que les coupables des crimes économiques ou de sang soient traqués et punis et que les fonds soient restitués au peuple qui souffre encore du coût exorbitant de la vie. Par-dessous tout l’Etat doit obligatoirement garantir la sécurité de personnes et des biens.

Par ailleurs, dans la perspective de la préparation du 7e Congrès de l’Alliance Jëf Jël prévu les 08 et 09 décembre 2012 à Thiès, le Bureau politique a installé un comité d’organisation présidé par Monsieur Mangom FAYE, Président du Conseil Supérieur des Sages. Il est secondé par le Secrétaire Général du Comité des Conseillers Techniques en qualité de coordonnateur.



1.Posté par FocusActu le 13/11/2012 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image