Leral.net | S'informer en temps réel



L’Ambassade célèbre le 50e anniversaire de la Marche sur Washington

le 6 Février 2014 à 14:00 | Lu 377 fois

L’Ambassade célèbre le 50e anniversaire de la Marche sur Washington
Les Etats-Unis célèbrent cet été le 50e anniversaire de la "Marche sur Washington" qui avait rassemblé quelque 250.000 personnes demandant les droits civiques pour les Noirs.

L’ambassade des Etats-Unis à Dakar a organisé un certain nombre d’activités autour de cette célébration. Le 26 août, un groupe d’élèves du programme ACCESS, accompagnés de leurs professeurs ont assisté dans les locaux de la mission américaine, au visionnage du film documentaire “The March” sur le grand rassemblement pour les droits civiques du 28 août 1963 à Washington, et qui a été retransmis en direct dans le monde entier.

Le 28 août, l’American Information Center (AIC) a organisé un concours de récitation du discours “Je fais un rêve” de Martin Luther King Jr. Des étudiants, garçons et filles, se sont surpassés en éloquence en redisant ce fameux discours, certains se sont même allés à une adaptation personnelle de l’allocution.

Le 28 août 1963, des centaines de milliers de personnes convergèrent sur le Mall national pour prendre part à ce que le pasteur Martin Luther King avait qualifié de « la plus grande manifestation pour la liberté dans les annales de notre pays ». Les manifestants se fondaient dans le paysage – sur les marches du Lincoln Memorial, tout autour du bassin aux eaux placides et jusqu’au pied du monument à Washington qui se dresse fièrement. Il y avait des hommes et des femmes ; des jeunes et des moins jeunes ; des blancs, des noirs, des Hispaniques, des Asiatiques et des Amérindiens – ensemble, ils formaient une grande tapisserie américaine et partageaient le rêve que leur pays ferait un jour une réalité de la promesse de liberté, d’égalité et de justice pour tous.

La Marche sur Washington fut le point d’orgue d’un été du mécontentement, un temps où le cri de ralliement aux droits civiques était accueilli par des incarcérations, des alertes à la bombe et une brutalité ignoble. Bien des manifestants avaient reçu des coups de matraque ou subi le jet puissant de lances d’incendie. Et malgré cela, ils choisirent d’opposer une résistance non violente, faisant montre d’une dignité à toute épreuve qui remua la conscience de la nation et ouvrit la voie à deux grandes victoires du mouvement en faveur des droits civiques – la loi sur les droits civiques de 1964 (Civil Rights Act) et la loi sur le droit de vote de 1965 (Voting Rights Act).

Le président Barack Obama a proclamé ce jour du Cinquantenaire de la Marche sur Washington, journée pour l’emploi et la liberté.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage