leral.net | S'informer en temps réel

L’Amérique du Sud, le nouveau terrain de chasse de Man Utd

Manchester United a, depuis quelques saisons maintenant, accru sa présence en Amérique du Sud, dans le but de s'offrir quelques recrues prometteuses venues de l'autre côté de l'Atlantique. Une politique qui ravit Sir Alex Ferguson, qui ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin.


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Septembre 2012 à 15:08 | | 0 commentaire(s)|

L’Amérique du Sud, le nouveau terrain de chasse de Man Utd
Manchester United a réalisé l’un des plus gros coups du mercato estival en mettant le grappin sur Robin van Persie. Un renfort de choix pour les Red Devils, qui voient là arriver l’un des goleadors les plus en verve de toute la planète football. Mais les pensionnaires d’Old Trafford ont également officialisé les arrivées de joueurs nettement moins connus, dont celle d’un certain Angelo Henriquez. Encore loin de s’être fait un nom en Europe, le jeune attaquant tout juste âgé de 18 ans est l’une des principales sensations en Amérique du Sud. Auteur de quelques prouesses sous le maillot de l’Universidade Chile, le grand espoir va donc se frotter aux plus grands joueurs du Vieux continent en ralliant le Théâtre des Rêves.

Un transfert qui n’est pas le fait du hasard, et qui entre dans une politique assumée par les Mancuniens. Pour preuve, rien que durant cette intersaison encore, la bande à Sir Alex Ferguson a voulu s’attacher les services du Brésilien Lucas Moura, l’international auriverde donnant finalement sa préférence au Paris Saint-Germain. Mais ce coup de cœur pour des joueurs venus de l’autre côté de l’Atlantique ne date pas de cet été, et cela fait maintenant plusieurs saisons que les Red Devils ont accéléré dans ce domaine. Les jumeaux brésiliens Rafael et Fabio (en provenance de Fluminense), tout comme le Mexicain Javier « Chicharito » Hernandez (en provenance de Chivas) en sont le parfait exemple. Ajoutez à cela des joueurs qui évoluaient déjà en Europe comme le Brésilien Anderson (ex Porto) et l’Équatorien Luis Antonio Valencia (ex Wigan), et vous obtenez un Manchester United au fort accent sud-américain.

Une stratégie de recrutement que confirme Sir Alex Fersugon dans les colonnes de Inside United : « Notre nombre de recruteurs ne fait qu’augmenter. Nous avons un homme présent au Mexique, deux représentants au Brésil, et quatre autres qui sont présents dans tout le reste de l’Amérique du Sud. Pour être tout à fait honnête, c’est assez productif. Les Sud-américains aiment jouer au football, c’est quelque chose qui coule dans leurs veines. Les trois Brésiliens que nous avons (Anderson, Rafael et Fabio) aiment jouer au football, ils sont toujours les premiers à venir le matin pour l’entraînement. C’est une vraie bouffée d’air frais pour nous. Antonio Valencia est un joueur vraiment très discipliné. Chicharito a une attitude tout bonnement exemplaire, que ce soit dans le jeu ou pour tout le reste. C’est vraiment une bonne chose. On a vraiment fait du bon boulot ces dernières saisons, que ce soit en Amérique Centrale ou en Amérique du Sud ». Nul doute que cela n’est pas près de s’arrêter.

Khaled Karouri






Hebergeur d'image