leral.net | S'informer en temps réel

L’Apr à l’assaut des mairies de Benno : La guerre des alliés aura lieu

En 2009, c’était Benno siggil senegaal (Bss, originel) et les autres contre la coalition Sopi alors au pouvoir. En 2014, si la date est maintenue, les Locales opposeront Bss sortant à l’Apr. Majorité contre… majorité, aux côtés du Pds et des autres. On peut dire élections locales dans Benno bokk yaakaar.


Rédigé par leral.net le Mercredi 12 Février 2014 à 13:18 | | 0 commentaire(s)|

L’Apr à l’assaut des mairies de Benno : La guerre des alliés aura lieu
Il y aura bataille car le scénario est partout identique. Depuis 2009, l’essentiel des grandes villes du pays est dans l’escarcelle de l’ex-opposition, au pouvoir aujourd’hui, et sous la bannière de Benno siggil senegaal. Aujourd’hui, l’adversaire commun, Abdoulaye Wade, n’est plus là. Les responsables de l’Alliance pour la Rép­ublique (Apr) et de la coalition Macky2012 veulent contrôler les collectivités locales où ils siègent en minorité aux côtés de leurs alliés maires qui militent au Parti socialiste, à l’Alliance des forces du progrès (Afp). Sauf un «gentleman agreement» politique in extremis, le clash est consommé à la base. Ceci est d’autant plus facilité que la coalition Benno bokk yaakaar n’a pas pu exister au niveau local. C’est ainsi que le Premier ministre Aminata Touré s’est permis de porter un coup au maire de Dakar, Khalifa Sall, en enrôlant son bras droit qui gère la commune d’arrondissement de Grand-Yoff. Le porte-parole de l’Apr Seydou Guè­ye livre une bataille sans merci contre le camp socialiste de la Médina, incarné par Bamba Fall et, sans doute, le maire lui-même, Biram Sassoum Sy. On commence à dénombrer des blessés.

Volonté de mener une razzia

A Saint-Louis, le délégué général à la Solidarité nationale, Mansour Faye, ne lésine sur aucun moyen pour enlever la mairie des mains du ministre de la Communication et des Télécommunications, Cheikh Bamba Dièye. Dans cette vieille ville, Alioune Badara Cissé affûte également ses armes. A Guédiawaye, le frère du président de la République, Aliou Sall, devra en découdre avec Cheikh Sarr (Niax jarinu, allié du Ps) et El hadji Malick Gackou (Afp). Dans la ville voisine, Pikine, les Apéristes n’entendent pas accorder un deuxième mandat au Progressiste Pape Sagna Mbaye. Dans les arrondissements devenus des communes de plein exercice avec le nouveau Code général des collectivités locales, les partisans de Macky Sall veulent prouver leur légitimité. Macky Sall a donné le feu vert à ses partisans lorsqu’il déclare qu’il entend aller aux Locales sous la bannière de Benno bokk yaakaar, seulement là où il y a consensus. L’Apr veut opèrer une razzia sur tous les conseils départementaux nouvellement créés. A ce niveau, ses alliés cachent encore leurs ambitions. Au même mo­ment, Bby ne présente pas de stratégie pour aller à l’assaut de la ville de Thiès contrôlée par Idrissa Seck. Elle préfère batailler en in­terne. Il va falloir que Mous­tapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng continuent de caresser Macky Sall dans le sens du poil, en ignorant les entourloupettes et les escarmouches à la base pour présenter une coalition unie au sommet avec trois têtes, au lendemain du scrutin.

Le Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image