leral.net | S'informer en temps réel

L'Apr en perte de vitesse à Sédhiou : Le Collectif des jeunes républicains de la région diagnostique le mal et demande à Macky Sall d'apporter des solutions


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Avril 2016 à 15:26 | | 1 commentaire(s)|

Le référendum du 20 mars 2016 a été catastrophique pour l'Alliance pour la République dans la région de Sédhiou. En effet, c'est la région où le camp du "Oui" a enregistré son plus faible taux, avec la clé la perte des départements de Goudomp et Sédhiou. Le collectif des Jeunes républicaine de cette région, qui a fait face à la presse hier, indique avoir "fait un diagnostic de la situation" pour ainsi situer le mal. Ibrahima Fara Ndiaye et ses camarades pensent que "les raisons de l’affaiblissement de leur parti dans la région se résument en trois points essentiels. En effet, ils ont constaté que depuis l’accession de leur mentor, le Président Macky Sall au pouvoir, "il y a une absence notoire de promotion des jeunes, des cadres et des femmes de la région".

"Cette situation a entraîné la frustration des populations. Celles-ci ne voient aucun changement alors que notre parti est au pouvoir. Faute de moyens, les responsables locaux ne peuvent satisfaire aucun de leurs besoins. Dans ces conditions, naturellement, on ne peut parler de redynamisation ni de massification d’un parti dont les responsables ne peuvent rien donner", déplorent-ils.

Autre mal qui à l'origine de la défaite de l'Apr dans la région de Sédhiou, selon ces jeunes républicains, c'est les lenteurs notées dans l'exécution des chantiers. "Annoncés pour fin 2015, ces chantiers tardent toujours à démarrer. Sachant l’importance avec laquelle les populations accordent à ces infrastructures, nos adversaires les utilisent pour en faire leur programme de campagne", soulignent Fara Ndiaye Cie. Comble de tous ces malheurs, ils soutiennent pour le déplorer que leurs "responsables ont beaucoup de mal à s’assumer et semblent ne pas être a la hauteur de leur responsabilité".

Le financement du parti au profit de la région est un aussi réel problème, selon eux. "Il est évident que si les deux premiers problèmes soulevés ne sont pas réglés, on perdra aussi bien les législatives, que la Présidentielle prochaine", avertissent Fara Ndiaye et ses camarades avant de conclure : "En tant que jeunes qui se sont sacrifiés pour ce parti depuis les moments les plus incertains, nous appelons le chef de l’Etat Macky Sall à apporter des solutions qui s’imposent".









Hebergeur d'image





Hebergeur d'image