leral.net | S'informer en temps réel

L’Apr et le cas Macky Sall

Le congrès d’investiture de ce weekend de Macky Sall comme candidat de l’Apr à ‘élection présidentielle de 2012 a été un succès tant du point de vue de la mobilisation que de l’organisation en général. A cette occasion, l’ancien Premier ministre du Sénégal, a démontré ses moyens logistiques et humains pour aller à l’assaut du pouvoir en février 2012 en déclinant par la même occasion son vaste programme pour le Sénégal.


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Décembre 2011 à 02:20 | | 8 commentaire(s)|

L’Apr et le cas Macky Sall
Mais, ce qui retient l’attention présentement autour du leader de l’Apr c’est sa propension à fédérer autour de sa personne nombre de partis politiques, de mouvements citoyens et de Sénégalais pour la présidentielle de 2012. Son Parti, l’Apr, est entrain de s’ouvrir au plus grand nombre dans un souci de capitaliser de futurs voix et souteneurs. En l’espace de quelques mois, l’Apr de Macky Sall est devenu le Parti en vogue dans le pays.

Celui qui a ressuscité un ancien Premier ministre libéral, combattu par un pouvoir qui l’avait fait tout puissant durant les premières heures de l’Alternance, qui se retrouve aujourd’hui à inquiéter ses principaux adversaires. Comment s’est opérée une telle mue ? Macky Sall, physique débonnaire et rassurant malgré une timidité confondante, est crayonné par ses proches comme un homme politique sans vices. Il ne serait pas obnubilé par le pouvoir au contraire d’un Idrissa Seck. Son Apr, Macky Sall l’a bâti aux côtés d’hommes politiques d’envergure de la trempe de Moustapha Cissé Lô, Moustapha Diakhaté, Mbaye Ndiaye, Me Alioune Badara Cissé. Des hommes à la liberté de ton reconnu et qui n’ont pas hésité à instaurer la «démocratie» au sein de l’Apr. Macky Sall serait un homme politique ligoté de par et d’autres par des sentinelles qui ne le laissent pas manœuvrer à ses aises. Aujourd’hui, s’il existe un Parti politique au Sénégal, oû le leader est bien surveillé c’est bien l’Apr.

Le maire de Fatick est entouré de politiques professionnels qui lui dictent ses calculs politiciens et lui indiquent les Partis avec qui s’allier. Quelqu’un comme Moustapha Cissé Lô, connu pour son franc-parler, a averti publiquement le leader de l’Apr : «A la moindre erreur, je me casse !», lui-a-t-il dit. Macky le sait : sa renaissance politique, il le doit à ses hommes qui n’ont pas hésité à cracher sur leurs privilèges libéraux pour venir à ses côtés. En retour, il délègue et consulte beaucoup son monde. Aujourd’hui, si l’Apr s’est implantée aux Parcelles Assainies, cette porte de la banlieue dakaroise détenue par le Pds et qui pourrait décliner vers l’opposition, elle le doit à Mbaye Ndiaye. Si l’Apr a abattu un grand travail dans le Sénégal au point de devenir un Parti craint, elle le doit aux Cissé Lô et Cie.

Parti très bien structuré aujourd’hui, l’Apr joue désormais dans le mode de l’ouverture pour accueillir ces soutiens qui vous font passer d’un bon Parti à un pays d’envergure nationale. Ajouté à cela la dimension internationale qu’a acquise son leader, vous avez un Parti, bien placé dans les sondages, qui donne des urticaires au pouvoir libéral et empêche Idrissa Seck de dormir. Mais, toute cette mue n’est pas sans risques puisque l’Apr de 2011 n’est plus l’Apr d’il y a quelques mois. Elle a noué d’importantes alliances qui ne seront pas sans conséquences demain. Macky Sall saura-t-il gérer tout cela ? Pour l’heure, il déroule son plan pour accéder à la magistrature suprême. Viendra plus tard le temps des soldes de tous comptes. l[]ll[



1.Posté par fall le 13/12/2011 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO monsieur le president A P R est devenu un phenomene le parti se massifie c est la force de l homme un croyant ;digne honnete respectueux et respecte merci monsieur le president CI KAW CI KANAM

2.Posté par fouladoukolda le 13/12/2011 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le fouladou PAKOUR EN PARTICULIER LIEU DE NAISSANCE DE BORTOU SAMBA BALDE SOUTIENT TOTALEMENT LE PRESIDENT MACKY SALL INCHALLA AU SOIR DU 26 FREVRIER 2012 TOUT LE PAYS VA VIBRER POUR MACKY Mané MCKY BOULTITE BOULRAGAL TU SERAS LE 4EME PRESIDENT INCHALLA DU SENEGAL TOUT LE PEUPLE HONNETTE ET FRANC EST AVEC MACKY VIVVVVVVVVVVVVVVVVEEEEEEE MACKY SALL

3.Posté par Bambino le 13/12/2011 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive macky, il sera président Incha Allah. C'est tout ce que je souhaite.

4.Posté par borom djassi le 13/12/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky Sall candidat favori prive ses détracteurs
de lucidité dans leurs propos


‘’MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERRIR’’


L’histoire de l’humanité est là pour témoigner que dans toutes les civilisations, le pouvoir politique est le régulateur primordial de la paix civile. Et ce d’autant plus que ce pouvoir tire cette importance vitale à son double rôle de mise en lien et de perception de sens d’activités humaines.
Dans cette portée, le pouvoir politique a une prédisposition de mobilisation collective des citoyens, qui à un moment historique de l’évolution des enjeux et des défis prennent la mesure de la chose pour faire face à la violence dont ils sont victimes.

La candidature de Wade pour la présidentielle de 2012 constitue sans précédent une menace grave de la paix civile au Sénégal.

Après s’être désisté face à la détermination des manifestants manifestions du 23 juin 2011, désormais le Président Wade s’entête à utiliser des moyens de pressions populistes pour faire valoir sa candidature (meeting VDN, invitation de constitutionnalistes étrangers, inauguration tout azimut à l’intérieur du pays, préparation de meeting d’investiture courant décembre 2011,…).

Aucun marabout, ni aucun magicien ne pourra mesurer par anticipation le degré de cette catastrophe qui se pointe à l‘horizon. Toute la population sénégalaise, les divers acteurs et observateurs de la vie politique de notre pays s’inquiètent d’une crise et souhaitent connaître un dénouement heureux de cette situation.
Ni des déclarations de poursuites judiciaires, ni des propos hostiles contre Karim Wade ne feront reculer Wade à renoncer à sa candidature.

Pour rappel, le Ministre Conseiller à la Présidence de la République, Sérigne Mbacké Ndiaye, avait lancé comme un pavé dans la marre à l’endroit de ses amis du pouvoir, en déclarant ‘’ beaucoup de responsables de l’actuel régime pourraient être conduits en prison, si le Président Wade venait à perdre la présidentielle de 2012…’’. Le Sénégal peut et doit tirer beaucoup d’enseignements sur ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire (3000 morts) après le scrutin de novembre 2011. Malgré la forte mobilisation de la communauté internationale avant et après le scrutin présidentiel, ce pays n’arrive toujours pas, à se remettre de cette période sombre de son histoire.

Dans cette hypothèse, comme d’autres patriotes sénégalais et amis du Sénégal, Macky Sall a choisi d’être acteur de l’histoire de notre pays. C’est le sens qu’il donne à son combat politique depuis plus de 20 ans en prônant des valeurs humaines et sénégalaises tels que le ‘’soutoura’’, le ‘’jom’’, le ‘’yaar ak tengin’’ afin de trouver une solution de compromis par la voie du dialogue.

C’est tout le sens qu’il faut donner à l’interview de Macky Sall de 3 pages, parue dans le magazine ‘’jeune Afrique’’ N° 2656. Dans cette interview, Macky Sall en tant que candidat favori à l’élection présidentielle de 2012 (selon les sondages depuis 2 ans), prend de la hauteur pour rassurer Wade, sa famille, les sénégalais et toute la communauté internationale contre les menaces qui pèsent sous le ciel du Sénégal. Et ceci, dans le seul but de dissuader la radicalisation de Wade à 2 mois des élections.

Dès lors, les propos de Macky Sall relatifs à Karim Wade parus dans ce même magazine de ‘’jeune Afrique’’ ne font que réconforter une logique d’apaisement du climat social dans une période préélectorale.

Je suis désolé le Sénégal à feu et à sang, on ne verra ni Idrissa Seck aux abonnés absents de toutes les grandes manifestations publiques de l’opposition, encore moins Souleymane Jules Diop (parole, parole et parole…we need act !!!) bien au ‘’chaud’’ dans son Canada, toujours flanqué de gardes de corps même en période de paix (« je l’ai vu de mes propres yeux, walay - dixit mon cousin Saloum, Saloum» à Frankfurt.

C’est pour cela que La paix en Casamance va être un volet extrêmement important du programme de la coalition Macky2012, parce que le Sénégal a payé un tribut très lourd de cette situation depuis prés de 30 ans. Beaucoup de sang a été versé et les habitants de cette belle région continuent de souffrir de ce conflit.


Amadou Diallo Beauvais
Chargé des relations extérieures Apr - France
Coordonnateur Adjoint CCR-France




5.Posté par patisco le 13/12/2011 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes dans un jeu d’échecs à distance. Nous verrons qui va remporter la partie. » Voici comment Abdoulaye Wade a défini, devant l’un de leurs amis communs, son commerce avec son ex-homme de confiance, Idrissa Seck. Après avoir convoqué son fils, Karim Wade, dans la partie, le chef de l’Etat a décidé de l’étendre à son ancien Premier ministre, Macky Sall.

Mbeugue Beuré Bagne Baré , vive wade et ses alliés 75% au premier tour

6.Posté par diouffa le 14/12/2011 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

foutaises.Arrêter votre propagande débile.Mobiliser un après-midi est facile,Au soir du 26 fevrier on saura qui pèse quoi.

7.Posté par ramos le 23/12/2011 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

maky ne représente absolument rien et n a jamais participé a une présidentielle Attendons février pour savoir qui est qui et arrêtons la propagande déguisée que vous faites autour de sa personne

8.Posté par fall le 24/12/2011 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dieuredieuf MACKY VIVE PRESI LE SENEGAL EN AVANT

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image