leral.net | S'informer en temps réel

L’Armp refuse de renouveler la dispense accordée à Jls : Jean Lefebvre, la descente aux enfers

L'Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a opposé un refus à la demande de renouvellement d’une dispense de satisfaire des critères de qualification introduite par Jean Lefebvre Sénégal.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Août 2016 à 08:43 | | 12 commentaire(s)|

La joie aura été de courte durée à Jean Lefebvre Sénégal (Jls), la société de Bara Tall, mis à terre par la seule volonté du clan Wade, indique le journal. En effet, pour permettre à Jls de se révéler, l’Autorité de régulation des marchés publics leur avait accordé, pour trois ans, une dispense de satisfaire des critères de qualification dans le cadre des appels d’offres. Le journal d'indiquer qu'il est quasi impossible pour l’entreprise, qui est restée des années sans activités, de postuler aux appels d’offres. Aussi, cette dérogation étalée sur trois ans permettait-elle à Jls de se relever.

Mais ce n’était que pour une courte durée et pour cause. Selon les informations de nos confrères, l’Armp a refusé de renouveler cette dispense comme l’atteste la décision numéro 231/16/Armp/Crd rendue par le Comité de règlement des différents dans les marchés publics. Le 27 juillet, en effet, son Directeur général a sollicité le renouvellement de cette dérogation, arrivée à terme, afin de permettre à la société de postuler aux appels d’offres au-delà de ce mois d’août. Dans son argumentaire, Jls exposait que suite à la période d’inactivité qu’elle avait traversée, l’instance de régulation lui avait
accordé une dispense mais l’entreprise n’a commencé ses activités qu’en mi 2015. Précisant que cette dérogation lui avait permis de gagner l’appel
d’offres pour la route Kaffrine-Ngouda mais jusqu’à présent, elle attend encore l’ordre de démarrage des travaux. C’est pour tout cela que la société
de Bara Tall sollicitait un renouvellement de la dispense accordée par l’Armp. Mais les juges des marchés publics ont dit niet.

Conséquence : Jls ne peut plus postuler aux appels d’offres pour ne pas dire qu’elle a désormais les deux pieds dans la tombe. A moins que les plus hautes autorités ne tendent la perche à Bara Tall, ce valeureux fils du Sénégal.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image