leral.net | S'informer en temps réel

L’Armp sur le banc des accusés : l’avocat de Mbaye Faye, Me EL Hadji Diouf dépose un recours à la Cours suprême

L’autorité de régulation des marchés publics est sous le banc des accusés. Le tonitruant Avocat, EL Diouf commis par l’entrepreneur Mbaye Faye, a décidé de déposer un recours à la Cours suprême dans l’optique d’obtenir l'annulation de la décision de l’Armp relative à l’attribution de l’appel d’offre du lot 2 à une société espagnole portant reconstruction du stade de Kaffrine.


Rédigé par leral.net le Vendredi 4 Novembre 2016 à 20:19 | | 0 commentaire(s)|

Le tonitruant Avocat Me EL Hadji Diouf, lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi, a révélé que l’armp qui est chargé de réguler les marchés publics a violé l’article 52 du code des marchés qui favorise la préférence nationale. Le lot 2 de Kaffrine portant reconstruction du stade de soumissionné par Mbaye Faye, patron de CSTP, compagnie sénégalaise des travaux publics, reste le nœud du problème.

« L’autorité qui est chargé de réguler les marchés publique a violé la loi notamment l’article 52 qui privilégie la préférence nationale. Mbaye Faye qui a une compétence avérée dans le domaine de construction des stades a été injustement lésé dans le lot 2 relatif à la construction du stade de Kafrrine », a déclaré Me El Hadji Diouf.

Selon l’Avocat, qui a décidé de porter l’affaire à la cours suprême, Mbaye Faye est un sénégalais qui a mis beaucoup d’argent dans les stades, maintenant qu’on veut lui refuser lot 2 du stade de Kaffrine au motif très subjectif qu’il a gagné beaucoup de marchés.

Rappelant l’article 52 du Code des marchés publics dispose que la participation aux appels à la concurrence et aux marchés de prestations et de fournitures par entente directe dont le financement est prévu par les budgets des autorités contractantes énumérées à l’article 2 du Code des marchés publics est réservée aux seules entreprises sénégalaises et communautaires, Me EL Hadji Diouf soutient que l’Armp viole ses propres règles.

"Ce sont des arguments fallacieux, scandaleux et viole la loi qui ne se reposent sur rien et qui veulent défavoriser la préférence nationale" a soutenu Me El Hadji Diouf

« Pourquoi on a annulé le lot 2 de Kaffrine sur la base que Mbaye Faye a gagné beaucoup de marchés ? », s’interroge Me El Hadji Diouf qui ajoute que le patron de CSTP a sur tous les marchés qu’il a réalisé obtenu des attestions de service fait signé par Etat du Sénégal.
L’Avocat se dit ne pas comprendre la décision de l’autorité de régulation des marchés publiques qui a annulé la décision du ministre des sports favorable à Mbaye Faye.

« Quand celui qui est chargé de réguler les marchés piétine les règles de base, il y a problème » a révélé Me EL Hadji Diouf qui affirmé de déposer un recours à la Cours suprême afin d’annuler la décision de l’Armp.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image