leral.net | S'informer en temps réel

L’Association des Toureundos de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh exigent des excuses publiques de Wally Seck


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Mai 2017 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

De nos jours nous constatons que le Sénégal est hanté par ce que d’aucuns appellent «liberté d’expression». Seulement, nous, Associations des Toureudos de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh, estimons que cette pseudo-liberté de ton et de mouvement, est sans limite. Conséquences : on assiste de plus en plus d’écarts de langage, de dérives et autres comportements indignes d’un croyant, tout court.   

Aujourd’hui, cette liberté sur la musique est employée pour propager dans les cœurs et les esprits des paroles vulgaires et malsaines, sans aucun respect de la religion. Pis, celles-ci sont plutôt source de distraction futile pour ne pas dire d'excitation des passions, des instincts charnels et de la perversion qui pousse celui qui les écoute vers le mal.  Sachons raison gardée et montrons plus de respect à nos préceptes religieux 
L’Islam prohibe la musique.

Car, elle dévie le cœur, le pénètre et le distrait de l’invocation d’Allah.  
Conscients de l'interdiction des chansons, telles qu'on les connaît aujourd'hui, beaucoup de jeunes ont, alors, choisi les chansons islamiques contenant des sagesses, de l'exaltation, de l'émotion et des rappels qui incitent à la ferveur, à la défense de la religion, qui stimulent la foi islamique, afin de pousser celui qui les écoute à obéir à Allah, à s'éloigner de sa désobéissance. 
Aujourd’hui, c’est des Versets Coraniques ou des chants religieux, qui sont repris en musique par des artistes, à la limite, inconscients des conséquences aussi bien temporelles que spirituelles. Nous voulons que nos autorités religieuses réagissent car c’est une forme de caricature. 

L’Association des Toureudos de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh hausse le ton pour exiger l’arrêt immédiat de cette manie des artistes d’user et d’abuser des Versets Coraniques et autres chants religieux. Le cas de l’artiste  musicien Waly Seck qui a interprété Daroul Habibi a été la goutte d’eau qui  a fait déborder le vase. 

Le plus aberrant de toute cette histoire, c’est que ces chants religieux sont interprétés avec des instruments de musique et des danses obscènes dans les boites de nuit. Et tout ceci est l’œuvre des soidisant musulmans (de mauvais musulmans oui). 
En effet, nous demandons publiquement à Waly Seck d’arrêter, de demander pardon à la famille d’El Hadj Malick Sy et à toute la Tarikha de Cheikh Ahmet Tidiane Chérif, et d’effacer tout ça dans son répertoire. Ce n’est pas une menace mais un homme averti en vaut deux !

Quand Mame Abdoul Aziz SY Dabakh Chantait Daroul Habibi, ce n’était pas destiné aux boites de nuit. 
En tant que bouclier et défenseur des valeurs islamiques et cultuelles de la Tarikha et de ses khalifes généraux, nous sommes blessés au même titre que plusieurs milliers d’autres fidèles Tidiane. Bref, si prendre la religion comme sujet de plaisanterie et se moquer de ce que les gens aiment, c'est ça la liberté d’expression, alors nous sommes contre ! 

Qu’Allah nous guide vers le droit chemin ! 

Prières et salut d'Allah sur notre Prophète Muhammad (PSL), sa famille et ses Compagnons ! 

Association des Toureudos  de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh

 








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image