leral.net | S'informer en temps réel

«L'IMMOLATIONMANIA» INSPIRE LES DAKAROIS : Un individu muni d'un Coran a menacé de se suicider du haut du cheval «Malaw», au rond-point de la Rts

Encore un individu qui menace de mettre un terme à sa vie de façon radicale. La scène s'est produite dans l'après-midi d'hier. Muni d'un Coran, l'individu en question a menacé de se suicider, du haut de la statue de cheval «Malaw», au rond-point de la Rts à Dakar. Il a fallu des négociations fermes pour le ramener à la raison.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Mars 2011 à 20:53 | | 10 commentaire(s)|

«L'IMMOLATIONMANIA» INSPIRE LES DAKAROIS : Un individu muni d'un Coran a menacé de se suicider du haut du cheval «Malaw», au rond-point de la Rts
Le phénomène de «l'immolationmania» inspirerait certains individus qui veulent s'illustrer tristement, au regard des derniers développements de la série de suicides qui défraie la chronique. En effet, après le déficient mental Adama Bocoum (il aurait d'ailleurs été transféré, hier, à l'hôpital psychiatrique de Thiaroye), ce fut hier au tour d'un autre individu, ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales, de s'illustrer et comment.

À en croire nos sources, c'est aux environs de 15h30mn, hier, que le bonhomme muni d'un Coran bien tenu dans sa main a enjambé la grille entourant le rond-point, avant d’enfourcher la statue du cheval «Malaw». De ce poste, rapportent nos sources, il a vivement menacé de mettre un terme à sa vie, non en s'immolant, mais plutôt«en se jetant du haut de sa position, soutiennent nos interlocuteurs. Agé d'une trentaine d'années environ, l'homme a été décrit par nos sources comme ne jouissant vraiment pas de toutes ses facultés mentales, au regard de ses faits et gestes. N'empêche qu'il a fallu «des négociations fermes, pour convaincre le monsieur à surseoir à son projet et à revenir à la raison», indiquent nos sources. Des négociations qui, ajoutent-elles, ont finalement porté leurs fruits puisque «l'homme au Coran» a finalement décidé de ne pas passer à l'acte.
C’est ensuite, précisent nos sources, qu’il a tout bonnement vidé les lieux, son Coran en main. «Il ne pouvait nullement pas être arrêté et soumis à une poursuite pénale, vu que le fait de se suicider ou de vouloir le faire ne constitue pas un délit», ont argué nos interlocuteurs.

Abdoulaye DIÉDHIOU le populaire



1.Posté par SHAHINAZ le 01/03/2011 20:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chronique d’une étudiante révoltée par les dures conditions de vie et d’études au sein du campus de Dakar à tel point qu’elle songe parfois à tout abandonner et aller cultiver les champs de son père. « Sauf que je rêve d’une vie autre que celle de mes parents» , dit-elle.

2.Posté par marietou le 02/03/2011 00:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

senegal mogui tognn , legui suicide mo khew , si kelk un m insulte je vais me suicidé

3.Posté par le 02/03/2011 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est triste! Tout ça est du à la conjoncture.

4.Posté par schwarzeraal le 02/03/2011 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le senegalais est un roye dakhe ,c´est á la mode laissons passer.

5.Posté par miss le 02/03/2011 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

man dal warouna sénégalais yi légui ay touba lagnou ték sen bôp. Avec toutes les valeurs que nous ont laissé nos ancêtres diom, kerssa , foula, nangou dogalou Yalla... le suicide mom c une honte.

6.Posté par teusdk le 02/03/2011 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est temp que les gens se ressaisissent et apprenent a surmonter les divers problemes liés a la conjoncture . Le suicide ne regle aucun probleme .Si non c est écourter la vie.Et celui qui est mort par le suicide connait deja son sort :il ira directement en enfer. Yalla naniou thi Yalla moussal.Naniou sakhe thi di sakou ndiarigne liniouye fekke.

7.Posté par Fakha le 02/03/2011 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

please
Que ceux qui décident de se suicider le font en se transformant en Kamikazes il faut foncer sur un ministre de la république et l'emporter evec toi au moins on aura une vermine de moins et ton acte aura servi à quelque chose. Mais si vous continuez à vous immoler comme ça, ils vous regarderont faire et continueront tranquillement à piller le pays.

8.Posté par mat le 02/03/2011 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai tu as raison, ce suicider ne sert à rien, il ne faut pas partir seul, mais les gens on perdu espoir, ils doivent se ressaisir
car 2012 n'est pas loin et cette fois on se laissera pas faire, nous sommes gouvernés par des de bandits de grands chemins qui
ne reculerons devant rien pour rester au pouvoir et nous maryiriser ...................................on se laissera pas faire cette fois en bon ...
salut

9.Posté par vison le 02/03/2011 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette situation de faite échappe a beaucoup de senegalais, pourtant c'est simple à comprendre, ce n'est ni la pauvreté, ni les difficultés de la vie, c'est un phénomène de RAPP et de DJINN qui poussent les géns à bruler leurs habits et à se donner la mort.
Ces années passées il y avait un courant d'air qui hantais les élèves et les pousser à tomber en transe. on nous a servis djinné Maimouna......

Dakar est ceinturé par des eaux, lieux d'habitation de ces êtres surtout le long de la cote, et le gouverneme de l'alternance a entreprit beaucoup de travaux sur ces sites, forcément ils vont détruire leurs habitations sans se rendre compte, alors pour se venger ou pour demander des offrandes pour dédommagement, ces djinns poussent les gens à cette pratique, et si vous voyez ils viennet toujours devant la maison du chef (Palais) comme c'est lui qui ordonné ces travaux.
Dernier constant : le premier brûlé, les gens disaient que c'est la pauvreté, les difficultés de la vie, patati patata,
alors les RAPP, pour vous montrez que c'est du faux cette thése, ont poussés cette fois ci un autre qui est loin de cette précarité de la vie dont les gens disent souvent au suicidaires.
Donc, refléchissons sur ces cas, car dans ce pays on a toujours tendance de suivre les commentaires du premier venu.

10.Posté par eclaireur le 05/03/2011 02:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment peut-on conscientiser un individu qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales
bou léén gnou damm! il n.est pas fou life bé tarr rék au sénégal
et c pas fini ca devient une tendance le fait de vouloir mettre fin a sa vie
da ngay warou galsen!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image