Leral.net | S'informer en temps réel



L'Inde, nouveau paradis des avionneurs

le 16 Mars 2012 à 18:03 | Lu 410 fois

L'Inde, nouveau paradis des avionneurs
Les constructeurs aéronautiques se frottent les mains. Ils voient se profiler devant eux un nouveau marché juteux : l'Inde. Selon les prévisions, présentées jeudi 15 mars par Airbus, l'Inde en effet va s'imposer comme l'un des principaux acquéreurs d'appareils lors des deux prochaines décennies.

Airbus estime les besoins des compagnies indiennes à au moins 1 040 avions dans les vingt ans à venir. Une manne évaluée, prix catalogue, à 145 milliards de dollars (un peu plus de 110 milliards d'euros).

HAUSSE DE 7,2 % PAR AN DU TRAFIC
Cette soudaine boulimie d'avions neufs ne doit rien au hasard. Ces prochaines années, le sous-continent indien va devoir faire face à une très forte croissance du marché passagers. Selon le constructeur européen, le trafic devrait augmenter en moyenne de 7,2 % par an. Une progression bien supérieure aux 4,8 % de hausse moyenne attendue dans le reste du monde.

Surtout, précise Airbus, "les compagnies les plus prospères enregistrent une augmentation moyenne de leur trafic passagers de plus de 15 %". Cette hausse est liée "à l'enrichissement des populations qui ont besoin de se déplacer", explique le constructeur américain Boeing.

A l'examen, les prévisions d'Airbus viennent corroborer celles présentées par Boeing, il y a un peu moins d'un an. En juillet 2011, le constructeur américain avait déjà estimé les besoins du marché indien en avions neufs à 1320 appareils. Boeing tablait alors sur un marché de 150 milliards de dollars (113,8 milliards d'euros).

PLÉTHORE DE COMPAGNIES LOW COST
Le futur boom du marché indien pourrait profiter principalement à Airbus. Le constructeur européen y détient déjà 70 % de part de marché face à Boeing. Pour preuve en 2011, Airbus a raflé deux commandes fermes de respectivement 180 et 72 appareils - en majorité des A320 Néo - pour Indigo et Go Air, deux compagnies indiennes à bas coûts. A l'avenir, Boeing compte bien vendre nombre de son 737 Max, le rival du Néo d'Airbus. Notamment auprès "de la pléthore de compagnies low cost qui se sont créées ces dernières années".

En fait, Airbus et Boeing escomptent bien se partager, à égalité, les 33 500 nouveaux avions que tous deux prévoient prévoient de vendre, au niveau mondial, sur les 20 prochaines années. Un marché de 4 000 milliards de dollars (environ 3 035 milliards d'euros).

Rien que dans la région Asie-Pacifique, les besoins sont estimés 11 450 appareils. En pratique, "la flotte mondiale d'avions va doubler en 20 ans", se réjouissent Airbus et Boeing.

SOURCE:lemonde.fr


1.Posté par joob gey le 16/03/2012 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TOUS LES MOURIDES SE SONT LIGUES POUR FAIRE MENTIR BETHIO ET SA RACAILLE, SACHANT QUE RÉCLAMANT ÊTRE SERIGNE SALIOU AUJOURD'HUI, SI JAMAIS IL GAGNAIT(par la fraude et la terreur), IL RÉCLAMERA ÊTRE SERIGNE TOUBA, ET QUI SAIT, DEMANDERA A ÊTRE KHALIFE A LA PLACE DU KHALIFE( a cause de sa folie) PARCE QUE AYANT ONZE MILLIONS DE TALIBES (ce qui est complétement faux).

IL EST EN ROUTE DE DESSERVIR WADE PLUS QU'IL NE LE SERVIRA.

WADE VA BEAUCOUP PERDRE AVEC CE TYPE ANTIPATHIQUE A SOUHAIT.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site