leral.net | S'informer en temps réel

L’OM ne mise-t-il pas trop sur le duo Gignac-Raspentino ?

L'Olympique de Marseille mise énormément sur André-Pierre Gignac et Florian Raspentino pour cette saison.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juillet 2012 à 12:07 | | 0 commentaire(s)|

L’OM ne mise-t-il pas trop sur le duo Gignac-Raspentino ?
À défaut de défrayer la chronique sur le marché des transferts, l’Olympique de Marseille se satisfait des performances des joueurs qui composent actuellement son effectif, à commencer par André-Pierre Gignac (26 ans). Ses deux dernières saisons gâchées par les blessures et les incompréhensions ont fait naître une certaine attente autour de l’international tricolore. Aujourd’hui au top de sa forme physique, l’attaquant semble en mesure de faire face.

« Il est métamorphosé. Je ne sais pas s’il marquera beaucoup de buts, mais en tout cas, dans le comportement, dans l’implication, c’est un nouveau Gignac qu’on voit depuis la reprise », a expliqué un membre du club à La Provence. Buteur en amical contre Nîmes (2-2), le natif de Martigues affiche un nouvel état d’esprit et une confiance retrouvée. Au point de convaincre Élie Baup, qui le mettait souvent de côté à Toulouse, d’en faire une de ses pièces maîtresses ? Seule la compétition répondra à cette question.

Le constat vaut également pour Florian Raspentino (23 ans), seule recrue phocéenne jusqu’ici. Avec une seule saison en Ligue 2 derrière lui (7 réalisations en 30 apparitions sous la tunique du FC Nantes), l’attaquant affiche de belles promesses depuis son arrivée chez les Ciel-et-Blanc. « Ce garçon, on va lui laisser le temps de mûrir. Il a beaucoup de talent ; mais le seul problème est qu’il est l’unique arrivée du club jusqu’à présent et que l’attention est un peu trop focalisée sur lui », a-t-on confié en interne à La Provence.

Les Olympiens entendent donc façonner en douceur l’ancien Canari, à l’image de ce qu’ils ont réalisé par le passé avec des éléments comme Mathieu Valbuena ou Charles Kaboré. Mais l’OM n’est-il pas trop optimiste pour Gignac et Raspentino ? En souhaitant les protéger, les Ciel-et-Blanc prennent le risque de les exposer plus facilement à la critique en cas d’échec. Et des échecs, les supporters phocéens en ont déjà trop connu la saison passée...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image