leral.net | S'informer en temps réel

L’OM, un transfert difficile à oublier pour Boudebouz

Resté à Sochaux alors que l'OM le voulait, Ryad Boudebouz tente de retrouver sa forme optimale après un été compliqué.


Rédigé par leral.net le Samedi 29 Septembre 2012 à 09:54 | | 0 commentaire(s)|

L’OM, un transfert difficile à oublier pour Boudebouz
Cet été, Ryad Boudebouz ne pensait sans doute pas entamer sa cinquième saison de Ligue 1 avec Sochaux. Courtisé par Marseille, le milieu offensif doubiste a pourtant vu son transfert vers la Canebière capoter. Un coup dur qui a influé sur son début de saison, à tel point qu’il a été pris en grippe par une partie du public de Bonal. Des critiques, parfois racistes selon le joueur, qui ne l’ont toutefois pas fait péter un plomb.

« Qu’ils critiquent jusqu’à la fin de la saison s’ils veulent, cela ne m’intéresse pas, je m’en fous. Ils peuvent m’insulter, je passe à travers tout ça. Je veux marquer des buts et faire gagner Sochaux. (…) J’ai envie de leur prouver que je suis quelqu’un de fort. La meilleure réponse c’est sur le terrain. Et quand je marquerai, les supporters m’applaudiront et je pourrai dire : “Voilà le sale Arabe” », a-t-il déclaré dans les colonnes de L’Équipe.

Bien décidé à revenir au meilleur de sa forme et à aider son club, Boudebouz n’arrive cependant pas à oublier son vrai faux départ à l’OM. « Franchement, au début du mercato je pensais y aller. Il y a eu beaucoup de paroles, on a échangé et je croyais vraiment que j’allais signer là-bas. José Anigo m’a dit que je n’allais pas faire le premier stage de préparation avec l’équipe, que j’allais me reposer avant de faire le second, que je ne devais pas m’inquiéter, cela allait bouger, etc. (…) Je ne vais pas commencer à mettre la faute sur Marseille ou je ne sais pas qui. C’est le destin, c’est comme ça. (…) Au début, ils m’ont dit qu’ils devaient vendre pour me recruter. Et dès qu’ils ont vendu Azpilicueta, j’ai pensé que cela allait se faire. Et le 4 septembre (date de clôture du mercato), j’étais dégoûté, c’est sûr. Mais je ne suis pas à plaindre, je joue en pro et plein de joueurs aimeraient être à ma place. » Déçu de ne pas être parti dans un club plus huppé, le Sochalien profitera-t-il du mercato hivernal pour réaliser ses rêves ? Interrogé à ce sujet, le principal intéressé préfère rester vague. « On verra. Je ne dis pas que je veux partir, ni que je vais faire toute la saison avec Sochaux. »

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image