leral.net | S'informer en temps réel

L'OMS pense "pouvoir prendre le dessus" sur Ebola

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) pense pouvoir "prendre le dessus sur Ebola" après avoir avoir atteint un premier but avec près de 70% d'inhumations sûres des victimes du virus dans les trois pays les plus touchés.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Décembre 2014 à 14:47 | | 0 commentaire(s)|

L'OMS pense "pouvoir prendre le dessus" sur Ebola
Le Liberia et la Guinée ont atteint cet objectif de 70% d'inhumations sûres et 70% des cas traités, s'est félicité à Genève le Dr Bruce Aylward, adjoint au Directeur général de l'OMS. La Sierra Leone atteint ces proportions "dans la plupart des endroits du pays" mais plus difficilement à l'ouest où l'épidémie continue de se propager, selon l'organisation sanitaire qui espère que le pays y arrivera "d'ici quelques semaines".

L'ONU s'est ainsi fixée le 1er janvier pour atteindre 100% de cas traités et 100% d'inhumations sûres des victimes du virus et espère atteindre le zéro nouveau cas d'ici six mois. Les corps des victimes du virus Ebola, tout comme les fluides des malades (sueur, salive, etc), sont les principaux vecteurs de propagation du virus. En août, en Afrique de l'Ouest, près de 60% des nouvelles infections avaient lieu lors des enterrements.

Absence de vigilance
Le Dr Bruce Aylward a tenu à rappeler que la transmission du virus dans ces trois pays restait à un niveau élevé, avec 1.100 nouveaux cas par semaine, contre mille il y a deux mois. "Il y a un danger à ce que les gens soient moins vigilants", a-t-il prévenu. 20.000 personnes devront s'impliquer, notamment des personnels locaux, pour atteindre les nouveaux objectifs. L'OMS prévoit aussi de passer à 450 employés internationaux sur le terrain contre 250 aujourd'hui.

Le financement reste de ce fait un point crucial de la réponse apportée face à Ebola. Sur les 1,55 milliard de dollars demandés par les agences de l'ONU, 920 ont pour le moment été versés, obligeant l'OMS a effectuer "des choix" sur le terrain.

Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué lundi soir qu'une "erreur" avait été commise concernant le dernier bilan Ebola publié le 29 novembre dernier, et a ramené le bilan des décès à près de 6.000 morts. "Il y a eu une erreur portant sur 1.000 morts, le bilan des morts au Liberia est en fait de de 3.145 décès", et non pas de 4.181 morts, comme indiqué par erreur samedi dernier, a indiqué lundi l'OMS.

De ce fait, le total des décès dû à Ebola est proche de 6.000 morts, et non plus proche des 7.000 comme indiqué samedi dernier par erreur. Au 28 novembre, il y a eu 2.155 cas en Guinée (dont 1.312 morts), 7.635 cas au Liberia (dont 3.145 morts), et 7.109 cas en Sierra Leone (dont 1.530 morts). Au cours d'une conférence de presse lundi à Genève, l'OMS a indiqué qu'elle pensait pouvoir "prendre le dessus sur Ebola" après avoir atteint un premier objectif, avec près de 70% d'inhumations sûres des victimes du virus dans les trois pays les plus touchés.

L'ONU s'est ainsi fixé la date du 1er janvier pour atteindre 100% de cas traités et 100% d'inhumations sûres des victimes du virus et espère atteindre le zéro nouveau cas d'ici six mois.

7sur7.be






Hebergeur d'image