Leral.net | S'informer en temps réel



L'OMS réservée sur l'état de gravité de la pandémie

Rédigé par leral .net le 3 Mai 2009 à 02:31 | Lu 403 fois

Selon l'OMS, le virus de la grippe A (H1N1) ne se transmet pas encore de manière "soutenue" hors continent nord-américain. L'organisation a choisi de ne pas relever son niveau d'alerte, ignorant à ce stade l'état de gravité de l'épidémie.


L'OMS réservée sur l'état de gravité de la pandémie
AFP - L'OMS "ne sait pas à quel point la pandémie (de grippe porcine) peut être grave ou bénigne", a indiqué samedi un responsable de l'organisation qui a estimé que l'évolution de la situation des "prochains jours en Europe" sera déterminante.

"Le degré de gravité n'est pas complètement établi", a déclaré le Dr Michael Ryan, directeur à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) du Réseau mondial d'alerte et d'action en cas d'épidémie (GOARN).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mercredi dernier la phase d'alerte 5 pour une pandémie "imminente". Le niveau maximum d'alerte 6, qui n'a pas encore été déclenché, "décrit l'état de pandémie, mais pas son degré de gravité", a souligné le Dr Ryan.

Le gouvernement mexicain a estimé vendredi que le virus n'était pas "aussi agressif" que redouté et que l'épidémie est en phase de "stabilisation" avec un bilan inchangé de 16 morts dans le pays.

Depuis le siège de l'OMS à Genève, le Dr Ryan a appelé à la prudence dans l'évaluation de la situation.

"Si vous vous rappelez du SRAS ou d'autres épidémies, vous vous rendrez compte qu'à ce stade de l'épidémie il est très difficile de faire une estimation précise de la gravité" de la maladie provoquée par le virus A (H1N1), a-t-il relevé.

"Je ne critique pas le gouvernement du Mexique qui doit faire face à une situation très compliquée et a été exceptionnellement coopératif lorsque nous avons demandé des informations", a ajouté le Dr Ryan.

L'évolution de la situation dans les "prochains jours en Europe" permettra de déterminer à quel point le virus mutant s'est propagé à un nouveau continent, condition de la mise en alerte pandémique maximale de niveau 6, a estimé le Dr Ryan lors d'une conférence de presse.

"Actuellement, je dirais encore qu'une pandémie est imminente car nous voyons la maladie se répandre. Mais nous n'avons pas encore constaté une transmission soutenue (en dehors du continent américain, NDLR). A ce stade, nous devons nous attendre à ce que le niveau 6 soit atteint, mais nous espérons qu'il ne le sera pas", a-t-il ajouté.

Une transmission "soutenue" signifie que "la maladie se répand profondément dans une population, et pas seulement au sein d'un cercle familial", a expliqué le Dr Ryan.

Les mesures prises pour traiter les cas de grippe porcine chez des voyageurs arrivant en Europe en provenance du Mexique ou des Etats-Unis semblent avoir été efficaces, a jugé le directeur du GOARN.

"A ce stade, ce ne serait pas avisé de suggérer de quelque manière que ce soit que ces événements ne sont pas sous contrôle", a-t-il dit. "Je pense que les prochains jours nous diront" où en est la situation, a avancé le Dr Ryan.

"Nous n'avons pas de preuve d'une propagation dans une population en dehors de l'Amérique du Nord", a-t-il ajouté.

La grippe porcine, désignée par l'OMS comme la "grippe A (H1N1)", a fait à ce jour 17 morts confirmées par l'autorité sanitaire mondiale. L'organisation onusienne a dénombré un total de 615 cas dans 15 pays à travers le monde. Aucun cas mortel n'a été relevé en dehors du Mexique (16 morts) et des Etats-Unis (1 mort).


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage