leral.net | S'informer en temps réel

L’ONU invitée à accompagner l’UA dans le financement des opérations de maintien de la paix


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Novembre 2016 à 13:32 | | 4 commentaire(s)|

 
Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye, a appelé vendredi l’organisation des Nations unies à accompagner l’Union africaine (UA) dans la prise en charge du financement des opérations de maintien de la paix sur le continent.
 
"L’Organisation des Nations Unies doit accompagner davantage les efforts louables de l’Union africaine dans la prise en charge du problème crucial du financement des Operations de maintien de la paix et celui de l’opérationnalisation de son architecture de paix et de sécurité’’, a-t-il notamment dit.
 
Le ministre des affaires étrangères s’exprimait à l’occasion d’une session du Conseil de sécurité portant sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et les organisation régionales et sous- régionales.
 
Mankeur Ndiaye estime qu’il faudrait nécessairement soutenir et en même temps financer les opérations de maintien de la paix qui ont été approuvées par le Conseil de sécurité des Nations unies.
 
"Une telle approche semble d’autant plus opportune que l’Union Africaine s’est résolument engagée dans cette direction, en posant un jalon important dans la voie du règlement de la problématique du financement prévisible, consistant à porter à 25 % sa contribution au coût de ses opérations de paix", a-t-il fait valoir.
 
"Au moment où l’Union africaine assume plus de responsabilités en matière de paix et de sécurité sur le continent, il est préoccupant de constater que l’absence de financement prévisible et durable obère le potentiel de cette institution", a déploré le ministre sénégalais des affaires étrangères.
 
Selon lui , "l’UA est devenue un acteur majeur de la sécurité collective qu’elle s’évertue par ailleurs à structurer et à consolider, en se dotant d’une architecture de paix et de sécurité qui est un dispositif global visant notamment à prévenir, à lutter et à gérer les conflits à l’échelle continentale".
 
"Les opérations de paix de l’UA constituent des réponses locales à des problèmes mondiaux", a ajouté Mankeur Ndiaye, plaidant pour le "renforcement du partenariat existant entre l’ONU et l’UA".
 
"Depuis sa mise en place en 2004, les mécanismes d’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) ont été actifs dans les différentes crises. Mais, leurs actions sont souvent limitées par des contraintes de nature diverse, parmi lesquelles la lancinante question du financement", a insisté le ministre des affaires étrangères.
 
APS






Hebergeur d'image