leral.net | S'informer en temps réel

L’Oci et la finance islamique - Par Ciré Sy


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Mai 2016 à 10:13 | | 0 commentaire(s)|

La planification et son économie social de marché, en tant que mode opératoire de gestion, a été portée par une idéologie (le Communisme) et un instrument politique (le Parti unique).

L’économie de marché ultra-libéral, en tant que mode opératoire de gestion, est encadrée, protégée et portée par une idéologie (le Libéralisme) et ses institutions économiques internationales du consensus de Washington (le Fonds monétaire, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce).

Si le ‘’monde islamique’’ ambitionne d’imposer la finance éponyme comme une alternative pérenne à la finance conventionnelle, elle devra être portée par un instrument politique, OCI (Organisation de la Conférence Islamique) et son idéologie (Solidarité-Partage).

Sans quoi, la finance islamique restera anecdotique dans son vécu. Car, en termes de volume d'engagements, Londres est la capitale de la Finance islamique et la plupart des pays à forte majorité musulmane dans la Zone UEMOA, ont plus recours à la finance conventionnelle. Institutionnellement et politiquement, l’OCI (56 Etats membres) doit porter le combat de la finance islamique.

Car, au-delà de son aspect purement économique, la ‘’bataille’’ de la finance islamique face à la finance conventionnelle est avant tout, une ‘’bataille’’ éminemment philosophique et idéologique, au sens de Weltanschauung – donc de vision du monde - et une guerre des lobbies. Avant d’être un enjeu économique, financier et social.

Siré SY
CEO Africa WorldWide Group
www.africaworldwidegroup.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image