leral.net | S'informer en temps réel

L’Ong « Gestu » met en garde – “Aucun tradipraticien n’est en mesure de soigner le Sida”

Regroupement des tradipraticiens, l’Ong «Gestu» sonne l’alerte contre les prétendus guérisseurs du Sida. Elle martèle en effet qu’«aucun tradipraticien n’est en mesure de soigner le Sida»


Rédigé par leral.net le Lundi 25 Mai 2015 à 16:25 | | 1 commentaire(s)|

L’Ong « Gestu » met en garde – “Aucun tradipraticien n’est en mesure de soigner le Sida”
Pour que la santé des populations soit améliorée, de plus en plus, l’Ong des tradipraticiens «Gestu» a fait face à la presse, hier, pour sensibiliser la population notamment les personnes vivant avec le Sida. Sur ce, les acteurs disent qu’il faut allier la médecine traditionnelle à la médecine moderne.
L’Ong des tradipraticiens «Gestu» sonne surtout l’alerte contre les prétendus guérisseurs du Sida. Car les acteurs de la médecine traditionnelle ont constaté que les personnes vivant avec le Vih-Sida ont cessé de prendre les antirétroviraux et ne respectent plus leur rendez-vous, pour ne consulter que les tradipraticiens. En ce sens, Mamadou Ba, coordonnateur de ladite Ong, d’indiquer : «Nous alertons les populations afin que tout le monde ait conscience de cette menace rampante. Nous insistons à ce que les tradipraticiens référent leurs clients vers les hôpitaux afin de connaître leurs maladies, surtout les nouvelles telles que Ebola».
A cet effet, «nous lançons un appel à l’endroit des personnes qui vivent avec le Vih, qui ont tendance à abandonner les structures sanitaires pour se retourner vers les tradipraticiens qui disent pouvoir guérir le Sida. Nous les exhortons de combiner les deux médecines dans leur quête de guérison».
Abondant dans le même sens, Gilbert Diatta, chargé de programmes de l’Ong Gestu, de dire que «les tradipraticiens se sont rendu compte qu’ils sont visités par des personnes vivant avec le Vih-Sida. Et ils viennent directement consulter les tradipraticiens». Estimant que «cela n’est pas la position des tradipraticiens», M. Diatta de souligner que «si cette tendance continue, tous les efforts que l’Etat a fournis dans la lutte contre le Sida seront vains».
Il a renseigné, en outre, qu’«ils ont formé 713 tradipraticiens dans les 14 régions du Sénégal. Et il est temps qu’on lance un appel à la population. Nous tenons à préciser qu’aucun tradipraticien n’est en mesure de soigner le Sida».
«Par rapport aux nouvelles maladies, ajoute-il, nous devons faire beaucoup attention pour ne pas les confondre les unes, les autres. Faire la différence entre le curatif des maladies, la voyance (avec cauris, sable, etc.) et les souhaits (chance, voyage, mariage etc.). Pendant un certain temps, nous avions remarqué qu’il y avait des personnes mal intentionnés qui usaient de subterfuge pour tromper les populations autour de ces choses-là».
Dior NIASSE (Stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image