leral.net | S'informer en temps réel

L’UCAD et l’UGB rejoignent les autres universités en signant le protocole avec le gouvernement

Les représentants des étudiants des universités Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar et Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) ont rejoint mercredi leurs camarades des universités régionales de Bambey, Thiès et Ziguinchor ,en signant le protocole d'accord "finalisé" portant notamment sur la révision des frais d'inscription dans les universités publiques sénégalaises.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Janvier 2014 à 16:02 | | 0 commentaire(s)|

L’UCAD et l’UGB rejoignent les autres universités en signant le protocole avec le gouvernement
Les étudiants des cinq facultés et instituts de l’UCAD et le responsable de la Coordination des étudiants de l’UGB Cheikh Mbacké Séne ont paraphé le protocole d’accord avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.

Ce document a été signé vendredi par les représentants des étudiants de l'Université Assane Seck (Ziguinchor), de l'Université Alioune Diop de Bambey et de l'Université de Thiès.

Lors de la signature du protocole, les étudiants de l’UGB ont arboré des brassards rouges pour protester contre ''le forcing'' du gouvernement.

''Nous avons signé le protocole, en sentant une chose, que nous sommes dans un pays où l’Etat procède à du chantage à d’honnêtes citoyens. Ils ont imposé à l’UGB de signer (le document). Si on ne signe pas, ils vont fermer l’université’’, a déclaré le coordonnateur des délégués de l’UGB.

Il a qualifié le protocole signé de ''honte'', de ''trahison''. ''Nous ne sommes pas convaincus par ce que nous avons signé’’, a ajouté Cheikh Mbacké Sène.

De son côté, le porte-parole du collectif des délégués de l’UCAD, Ndème Dieng a affirmé qu’ils ont décidé de signer le protocole parce qu’ils ont eu ''des acquis’’.

Les droits d'inscription dans les différentes universités sénégalaises sont fixées à 25.000 francs, 50.000 et 75 000 francs CFA respectivement pour la licence, le master et le doctorat, pour la période 2013-2016, en vertu du protocole d’accord.

En plus des droits d'inscription, le protocole stipule que "l'étudiant dont le maintien de la bourse n'est pas assujetti aux résultats aux examens est autorisé à s'inscrire, s'il le souhaite, en signant une autorisation de prélèvement sur sa bourse d'un montant équivalent à ses droits d’inscription".

Il indique également que "l'étudiant non boursier est autorisé, s'il le souhaite, à s'inscrire en avançant une somme de 10 000 FCFA sur ses droits d'inscription, le reste devant être complété au plus tard le 15 mars 2014".

Concernant les bourses et allocations d'études, le protocole souligne que "le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche s'engage à payer les bourses des étudiants qui sont assurés de conserver leurs bourses d'études et qui ont souscrit aux formalités d'inscription".

S'agissant du renouvellement des bourses, l'accord précise qu'"un seul redoublement [est] permis dans chaque cycle" pour la licence et le master.

Pour les étudiants en médecine, il stipule également qu'"un seul redoublement [est] permis de la première année à la troisième année et de la quatrième année à la sixième année". Les parties signataires conviennent aussi de "la possibilité de terminer la thèse en deux ans".

Par ailleurs, le protocole énonce que "le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche s'engage à associer les représentants des étudiants dans le partage et la validation des textes en cours d'élaboration sur la police universitaire".

APS






Hebergeur d'image