Leral.net | S'informer en temps réel



L’USAID soutient la campagne nationale de planification familiale

le 6 Février 2014 à 20:00 | Lu 322 fois

L’USAID soutient la campagne nationale de planification familiale
La Chargée d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, Mme Sandra Clark, a présidé le vendredi 6 septembre, aux côtés du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, le lancement officiel de la campagne nationale de planification familiale. Dénommée « Moytu néf » (éviter les accouchements rapprochés), la campagne nationale a pour objectif de porter le taux de prévalence contraceptive de 12% à 27% d’ici 2015. Pour atteindre cet objectif et consolider les acquis notés dans la politique de l’espacement des naissances, qui est un moyen de lutte contre la mortalité maternelle, le ministère a opté de mener une campagne longue de 10 mois et d’inclure les hommes dans la sensibilisation.

Prenant la parole, Mme Clark a insisté sur les statistiques qui montrent qu’au Sénégal cinq femmes meurent chaque jour en cours de grossesse ou lors de l’accouchement. La planification familiale permet de réduire la mortalité maternelle et la pauvreté et d’améliorer la santé des mères et des enfants. Par conséquent, il est de la responsabilité du gouvernement du Sénégal et de ses partenaires internationaux d’aider les femmes dans ce sens, a-t-elle dit.

Le gouvernement américain, à travers l’USAID, apporte une contribution de 400 millions de francs CFA à l’effort du gouvernement sénégalais. Et comme indiqué dans les Objectifs du Millénaire pour le développement, chaque dollar investi dans la planification familiale permet aux gouvernements d’économiser jusqu’à quatre dollars en dépenses de santé, de logement, d’approvisionnement et autres services publics.

Cette cérémonie fut la première sortie officielle de Mme Sandra Clark, qui a pris ses fonctions d’adjointe au chef de mission à l'ambassade des Etats-Unis à Dakar en août 2013. Avant son affectation à Dakar, elle a occupé, le poste de coordonnatrice adjointe du Bureau de Coordination de l'assistance pour l'Europe, l’Eurasie et l’Asie centrale (2010-2013) et de directrice du bureau de l'analyse de la politique économique et de la diplomatie publique au sein du bureau économique (2008-2010).