Leral.net | S'informer en temps réel

L'Union européenne adopte un nouveau train de sanctions contre la Syrie

le 25 Juin 2012 à 20:30 | Lu 479 fois

L'avion turc abattu par les forces syriennes est toujours au coeur des vives tensions entre Damas et Ankara. Survolait-il l'espace aérien syrien, comme l'affirme la Syrie qui met en garde contre toute agression contre son territoire, ou bien se trouvait-il dans l'espace aérien international, comme s'en défend la Turquie ? Dans les deux cas, l'Union européenne condamne fermement cette attaque ce lundi 25 juin 2012 et promet un nouveau train de sanctions contre le régime de Bachar el-Assad.


L'Union européenne adopte un nouveau train de sanctions contre la Syrie
Une nouvelle fois, voici l'Union européenne condamnée à gérer la quadrature du cercle en tentant de faire pression de façon crédible sur le régime syrien, sans pour autant laisser au moins planer le doute sur un éventuel recours à la force militaire.

La question n'est pas nouvelle et pas plus ici, ce lundi 25 juin 2012, que lors des réunions ministérielles précédentes, n'aura-t-elle trouvé de réponse car les Vingt-Sept sont parvenus aux limites extrêmes de l'expression diplomatique de l'indignation et de la condamnation, alors que Damas ne paraît guère y réagir.

De plus, la complexité de la société syrienne n'encourage personne à s'embarquer dans une confrontation armée qui n'aurait probablement pour effet que de propager l'horreur au-delà des frontières de la Syrie.

Alors, dans l'attente d'une hypothétique réunion autour de Kofi Annan samedi à Genève, les Européens renforcent encore leurs sanctions qui s'abattent autour d'embargos commerciaux, du gel d'avoirs détenus dans l'Union européenne et du refus de visas, le tout visant désormais environ 150 individus et 50 entreprises privées ou services officiels.

Chacun est cependant conscient ici que ces mesures, si elles devaient se révéler efficaces, ne le seraient que dans la durée, alors que l'urgence de contrer l'horreur est, elle, immédiate.


Plus de Télé
< >