leral.net | S'informer en temps réel

L’affaire des 26 milliards : une affaire bien sénégalaise.

Par Cheikh Yérim Seck.

Leral.net - L’affaire dite des 26 milliards, qui défraie la chronique depuis plusieurs jours à Dakar et oppose l’homme d’affaires Cheikh Amar au chroniqueur politique Mody Niang, est symptomatique du climat socio-politique actuel au Sénégal. Fait de mauvaises polémiques, d’accusations malsaines, de dénégations indignes, de querelles de personnes, le climat qui prévaut actuellement dans notre pays est on ne peut plus insupportable.


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Septembre 2009 à 19:24 | | 19 commentaire(s)|

L’affaire des 26 milliards : une affaire bien sénégalaise.
L’affaire dite des 26 milliards, qui défraie la chronique depuis plusieurs jours à Dakar et oppose l’homme d’affaires Cheikh Amar au chroniqueur politique Mody Niang, est symptomatique du climat socio-politique actuel au Sénégal. Fait de mauvaises polémiques, d’accusations malsaines, de dénégations indignes, de querelles de personnes, le climat qui prévaut actuellement dans notre pays est on ne peut plus insupportable.
Les vrais débats sur les questions transcendantes sont éludées par de nauséabonds règlements de comptes et de distrayants combats d’arrière-garde. Le litige qui oppose en ce moment Cheikh Amar à Mody Niang, et qui a été soumis à la Division des investigations criminelles (DIC), en atteste. De quoi s’agit-il ? De propos rapportés par un quotidien dakarois comme étant sortis de la bouche de Mody Niang, et que ce dernier nie avoir tenus. Dans l’article « Les précisions de Mody Niang », paru dans le site sen24heures.com, on lit en effet sous sa plume : « Je signale qu’il est beaucoup question ces temps derniers des villas fantômes de l’Anoci, avec ces 26 milliards révélés par A.L. Coulibaly. Il en a été question aussi lors de la conférence que j’ai co-animée le mercredi 9 septembre 2009. Les villas dont moi je parle, et que j’ai abordées dans ma contribution parue dans l’édition de Walfadjri du 13 novembre 2007 (et dans d’autres d’ailleurs), sont celles révélées par Nouvel Horizon n° 597 du 09 au 15 septembre 2007. Voici ce qu’écrivait alors l’hebdomadaire (qui a élu M. Amar homme de l’année 2008 et qu’il ne pourrait donc suspecter d’hostilité) : ‘’L’Anoci a adoubé la société TSE de Cheikh Amar pour la réalisation d’un projet immobilier de très grande envergure qui sera implanté sur l’emprise de l’aéroport international de Dakar L.S. Senghor de Yoff. Ce projet dit des villas présidentielles de l’OCI serait estimé autour de 15 milliards de francs CFA. Il s’agit d’un complexe immobilier de plusieurs villas de très haut standing, pour accueillir les grosses pointures politiques du prochain sommet de l’Oci, en mars 2008. L’heureux bénéficiaire de ce projet pharaonique a déjà obtenu des services de l’Etat toutes les autorisations requises pour la mise en valeur du vaste terrain qui lui a été attribué.’’ »
Tous les gens informés qui suivent les questions foncières au Sénégal savent que la source du Nouvel Horizon l’a mis sur une fausse piste, comme cela arrive à tous les journaux et à tous les journalistes. Cette mauvaise information a été reprise à son compte par Mody Niang qui, fidèle à son style, en a tiré des conclusions qui ont logiquement heurté Cheikh Amar.
Mais le plus inquiétant est ailleurs. Comment a-t-on pu prêter à Mody Niang, qui les conteste, sur la une d’un quotidien, des propos reprochant à Cheikh Amar d’avoir reçu les 26 milliards de l’Oci sans livrer les villas présidentielles ? On touche là au cœur du mal sénégalais contemporain. Cette propension à voir le mal partout, à monter la mayonnaise, à inoculer à tout et à n’importe quoi un parfum de scandale. Potentiellement dévastatrice pour l’honneur et la respectabilité de la personne qu’elle accuse, la parole publique doit être vérifiée et recoupée par celui qui l’émet. Et être fidèlement rapportée par les véhicules modernes que sont les médias. Détenir le pouvoir de dire ou d’amplifier une parole qui porte impose une grande responsabilité.
Pour connaître personnellement Cheikh Amar depuis ces années où il résidait et étudiait en France, je comprends que les propos étalés à la « une » de « Rewmi » aient pu le blesser. L’homme Cheikh Amar, que j’ai connu jeune, étudiant et désargenté, est foncièrement bon et honnête.
Un des hommes d’affaires sénégalais que je respecte, pour le connaître profondément, Cheikh Amar a beaucoup misé sur le Sénégal. Dans ce contexte où beaucoup se posent des questions sur l’avenir de notre pays, et où nombre d’opérateurs économiques songent à délocaliser leurs capitaux, il empruntait à une banque de la place, courant août dernier, 40 milliards de francs CFA pour financer un projet immobilier. On n’engloutit pas autant d’argent sous la pierre dans un pays dans lequel on ne croit pas. Il a investi des dizaines de milliards de francs CFA dans un domaine qui, seul, peut impulser un vrai progrès en Afrique : l’agriculture. Au nom de la préférence nationale, qui pousse les pays les plus puissants de la planète à confier les domaines essentiels de leur économie à leurs propres ressortissants, son positionnement sur le secteur agricole national est stratégique.
Parce qu’il paie des impôts, créé de la richesse et des emplois, Cheikh Amar est d’un apport réel pour le Sénégal. Parce qu’il participe au débat public et se dresse contre certaines injustices, Mody Niang a un sens dans la démocratie sénégalaise. La plainte du premier contre le second est à cet égard regrettable. Elle est toutefois le fruit d’un climat électrique qui empêche tout débat démocratique sain. Ce débat, le seul qui vaille, s’inscrit dans le respect de l’éthique et de l’honneur des personnes. La presse – c’est une autocritique – doit revenir aux fondamentaux de son rôle. C’est seulement à ces conditions qu’on pourrait éviter à l’avenir ce type d’affaire bien sénégalaise.



1.Posté par ziza le 17/09/2009 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci pour cette contribution qui vise à apaiser le climat et à nous recentrer sur l'essentiel. effectivement il y a suffisamment de vrais scandales pour ne pas en monter de faux et nous détourner ainsi des vrais coupables.

2.Posté par Pape le 18/09/2009 02:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo C. Yérim Seck et merci pour votre témoignage si objectif et subjectif à la fois. Cependant dans votre témoignage, je trouve que vous faites la part trop belle (vous en avez le droit et peut-être le devoir) à votre ami ancien étudiant désargenté qui se retrouve en moins de 10 ans à la tête d’un empire de plusieurs milliards, certainement par la sueur de son travail mais aussi en ayant bénéficié, comme il ne s’est jamais démenti, de gros marchés publics attribués apparemment par la faveur des PRINCES ! Je ne peux que vous demander une noble mission en tant que journaliste : par votre proximité et de manière objective, répondre à toutes ces questions que l’on se pose sur tous ces avantages dont aurait bénéficié M. AMAR. Cela permettrait de faire taire ces suspicions de jalousie « à la sénégalaise » qui constituent apparemment les seuls arguments de réponse des proches de M. AMAR.
Bien respectueusement

3.Posté par Weuz Diagne le 18/09/2009 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Cheikh Yérim pour au moins la clarté que vous apportez sur cette caste de maitres penseurs dont êtes incontestablement l'un des plus actifs.En effet cette contribution a au moins le mérite de révéler au grand jour que vous êtes comme la plupart de vos confréres d'un professionalisme à géométrie scandaleusemement variable .
Sinon comment pouvez vous louer les capacités entrepreneuriales de vôtre protégé ou commanditaire du jour sans oser vous la question de savoir comment il a obtenu ces terrains de l'aéroport et pourquoi il a été préféré aux sociétés nationales que sont la SICAP et la SNHLM ou aux simples privés connus pour leurs références dans l'immobilier comme la SIPRES de Anna Ba.
CHEIKH YERIM, ce mal sénégalais que , comble d'hypocrisie, vous prétendez fustiger, vous en faites partie intégrante de par l'objectivisme griotesque dont faites montre à travers ces tristes lignes dignes des mercenaires du wakh sa khalaat;

4.Posté par Weuz Diagne le 18/09/2009 02:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

caste de maitres penseurs dont vous êtes incontestablement l'un des plus actifs

5.Posté par Weuz Diagne le 18/09/2009 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sans oser vous poser la question de savor

6.Posté par Mamadou le 18/09/2009 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Cheikh,
Nous avons besoin d'honnêtes intellectuels comme vous.
Du courage

7.Posté par sam le 18/09/2009 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai qu'il faut calmer le jeu sans pour autant camoufler la vérité! Qui manipule qui? M. Amar etait inconnu les sénégalais lamda avant l'alternance..., Alors d'où est ce qu'il sort ses milliards qu'il n'a certainement pas hérité?!
Trop simple de convoquer la jalousie pour pour oculter le débat....

8.Posté par jah Man le 18/09/2009 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu nous préserve de ces étincelles qui peuvent produire des feux.Les deux protagonistes de cette affaire sont des victimes de la morosité économique ambiante.Je suis sur que Cheikh Amar est malheureux de savoir Mr Niang en prison.Effectivement c'est un homme foncièrement bon qui partage énormément . Ne vous étonnez pas de la richesse de Mr Amar car c'est une manifestation de la mystique transcendantale de Serigne Saliou.Je vous confirme que l'homme de Dieu était très content de son disciple quand il lui a trouvé les tracteurs dont il avait besoin pour ses champs et il avait des pouvoirs certains.
je demande à Mr Amar d'arreter toutes poursuites en souvenir de la bonté naturelle de Serigne Saliou.Nous sommes des Baye -Fall de Serigne Touba et nous nous n'avons pas de temps à perdre dans les bavardages.

9.Posté par Kalz le 18/09/2009 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'est de richesse que d'homme. Des hommes comme Mody Niang devraient être décorés pour leur apport à la démocratie !

Bravo Mody Niang : En tout cas, tu nous ouvres les yeux sur beaucoup de choses et cela gêne en plus haut lieu.

Lu dans son blog de ce matin http://www.xalimablog.com/ModyNiang/note/639/le-combat-continue.html


LE COMBAT CONTINUE

Ils ont décidé finalement, hier, aux environs de 23 heures, de me laisser aller passer la nuit chez moi et de me présenter à nouveau à la Dic aujourd’hui à 9 heures. Des quatre coins du monde, des parents, des amis, des sympathisants et des démocrates m’ont témoigné leur amitié, leur soutien et leur solidarité. Ne pouvant pas répondre individuellement à chacun d’eux et n’en ayant pas pour le moment le temps, qu’ils trouvent ici l’expression de mon infinie reconnaissance. Je les rassure en tout cas sur un point : rien, ni personne ne peut me faire renoncer à l’exercice de mes droits citoyens. Personne ne m’empêchera d’avoir un regard appuyé sur la manière dont nous sommes gouvernés, surtout sur celle dont nos maigres deniers publics sont dépensés. Quelle que soit l’issue de cette affaire, je continuerai de plus belle ce combat.

Un quotidien a raconté dans son édition de ce matin des histoires, des mensonges grossiers me concernant. Il a raconté en particulier que j’ai passé la nuit d’hier dans les violons du Commissariat de police du Plateau. C’est un mensonge éhonté : j’ai passé la nuit chez moi. Le quotidien a ensuite prétendu que je suis revenu sur toutes mes déclarations, me réfugiant derrière un hebdomadaire, le Nouvel Horizon, dont un journaliste interrogé a formellement démenti mes « allégations ». C’est encore un mensonge. J’ai confirmé avec force tout ce que j’ai dit et toujours écrit, tout en donnant des précisions à propos de certaines amalgames malhonnêtement entretenues par des gens comme le directeur de ce « journal » à qui il ne reste plus un seul brin d’honneur, de dignité et de crédibilité. Je joins d’ailleurs à ce texte copie de la mise au point que j’ai envoyée à cet autre quotidien « Reewmi » de qui tout est parti. Sa rédaction a choisi de ne pas la publier pour des raisons évidentes sur lesquelles je reviendrai plus tard.

J’ai appris aussi ce matin, que j’ai été libéré sur instruction du président Wade. Je précise avec force que je n’ai rien demandé à cet homme, je n’attends rien de lui, je n’ai pas besoin de ses faveurs. Je n’ai surtout pas besoin qu’on vienne à mon secours : je n’ai commis aucune faute, aucun délit. Je n’ai diffamé ni calomnié personne. Que le président Wade garde ses faveurs pour les mille courtisans qui l’entourent et qui le portent constamment aux nues, ainsi qu’à ces individus sortis de nulle part et qui sont devenus aujourd’hui riches comme Crésus. Cet homme est responsable de tous nos malheurs, de la mal gouvernance dont nous vivons les affres depuis bientôt dix ans. Cette mal gouvernance que je dénonce et que je continuerai de dénoncer de toutes mes forces, tant que j’en aurai la force.

Je répète avec force que les tortures (morales) et les tentatives d’intimidation n’auront aucune prise sur ma volonté de mener mon combat de tous les jours contre la mal gouvernance libérale.

Je remercie les uns et les autres.

Je m’excuse des éventuels coquilles : je ne me suis pas relu.

Le combat continue !

10.Posté par ALIOUNE BADARA le 18/09/2009 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle mouche a donc piqué Cheikh Yérim SECK pour qu'il se fasse l'avocat du diable ?

Les lecteurs avisés ont compris c'est sûr, que cet article est plus une opération commerciale futile qu'une prise de position assise sur le respect de soi - même, la vérité et le professionnalisme.

En effet, pas une seule fois Cheikh Yérim SECK n'a infirmé clairement les propos de Monsieur Mody NIANG, pas une seule fois.

Non plus, pas une seule fois il n'a prouvé que Cheikh Amar n'a pas bénéficié de l'ANOCI donc de l'état, d'un marché de 26 milliards afférent à la construction de villas présidentielles en violation de toutes les règles qui organisent la passation des marchés publics.

Pourquoi ?

Je pense que Cheikh Yérim SECK doit prendre conscience qu'il a mis d'accord le Sénégal en entier sur son incorruptibilité, son professionnalisme, et sa liberté de ton et c'est en cela que l'on reconnaît toute la beauté de ce noble métier.

Je pense aussi que Cheikh Yérim SECK est suffisamment informé pour savoir que si Nouvel Horizon a été mis sur une fausse piste par sa source, il n'en demeure pas moins que la réalisation de villas présidentielles avait bel et bien été retenue par l'ANOCI et comme tous ses autres projets soumis au ''Conseil de surveillance de l'ANOCI ?'' qui l'a adopté.

Pourquoi Cheikh Yérim SECK parle t-il de connaître Cheikh AMAR depuis son séjour estudiantin en France sans dire la formation qu'il suivait et le métier auquel elle l'a conduit aujourd'hui?

Pourquoi ?

Pourquoi Cheikh Yérim SECK ne dit pas pourquoi Cheikh AMAR emprunte 40 milliards à une Banque de la place pour... un projet immobilier ? De quel projet immobilier s'agit - il ?

Pourquoi Cheikh Yérim SECK ne dit pas les raisons de la réticence de la Banque dont il fait allusion ?

Pourquoi Cheikh Yérim SECK ne dit pas pourquoi Abdoulaye DIOP Ministre des finances a refusé de signer un prêt destiné à la même destination des 26 milliards qu'il avait déja décaissés et remis à l'ANOCI pour la réalisation de villas présidentielles sur le Site de l'aéroport Léopold Sédar SENGHOR ?

Pourquoi Cheikh Yérim SECK ne s'interroge pas sur la destination de ces 26 milliards ?

Non Cheikh Yérim, tu ne peux entoner de telles intonations dont le lyrisme charrie l'avilissement.

Non ! Cheikh Yérim SECK Tu ne peux pas !

Tous les avocats qui ont plaidé la cause du diable ont fini par être dévorés par le diable.

Cheikh Amar est bel et bien un prête – nom. Lui, c'est un pauvre type qui est aussi fauché qu'un ras d'église.

Ses employeurs ont son nom et sa signature et son obeissance contre le salaire qu'ils lui paient.

Non ! Ce n'est pas lui qui emprunte 40 milliards à une Banque de la place.

Non ! Ce sont ses employeurs et vous le savez Cheikh Yérim SECK puisque vous êtes certainement mieux informé que moi.

Les 26 milliards destinés à la réalisation des villas présidentielles qui ont été versés à Cheikh AMAR par l'ANOCI suite au décaissement de la somme par le Ministre des Finances Abdoulaye DIOP, sont revenus en définitive aux bandits après que ces derniers aient versé les fonds, à leur prête – nom Cheikh AMAR.

Depuis, plus trace de cet argent destiné à la réalisation de villas présidentielles et pas de villas présidentielles du tout.

Cheikh Yérim SECK trompéttiste du Bembéya Jazz National de guinée, embouche l'embouchure de son instrument et lache ses notes discordantes que bien évidemment personne n'écoute.

Aboubacar Demba CAMARA lui a toujours été dans les mesures musicales comme Dadis d'ailleurs depuis son avénement.

En attendant la fausse note amenée par le mauvais Conseil de qui vous savez.

Pape Ngagne NDIAYE le poulain, doit être petit dans ses souliers.

L'inventeur de PENCCO dont se gaussent de petits journalistes le plus souvent protégés et incapables de créer et qui équilibrent ce déficit par le verbe haineux des vaincus.

On ne peut se vautrer dans la propriété intellectuelle d'autrui et l'injurier.

Cela s'appelle lacheté.

Bon vent à Pape Ngagne NDIAYE ! Le talent est inné voilà pourquoi il n'a pas de limites.

11.Posté par C super cool. le 18/09/2009 14:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ch y s gard tes couilles au lieu de defendr ce receleur

12.Posté par Almamy le 18/09/2009 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cheikh Amar a toute la presse dans sa poche, Cheikh Yerim y compris. Ils n'osent pas fouiner dans ses affaires. Ah oui, il les nourrit; il fourgue beaucoup de publicité.
Qui connaissait Amar avant 2000 ? Qui ? Qui ?
Pourquoi Cheikh Yerim, Pape Alé, Alassane Diallo....sont les griots de Amar ? Pourquoi ?
Saviez vous que les marchés des matériels agricoles de la GOANA lui ont attribués sans appel d'offres ? Des milliards !!!
Amar, ce pantin est leur boy et il est discipliné.
Saviez que TRE , sa société immobilière a été créée de toutes pièces pour couvrir des transactions foncières douteuses.
101 000 m2 lui ont octroyés aux Mamelles sous forme de bail sans bourse déliée. Et il est entrain de le rétrocéder une partie à la Caisse de Dépots et de Consignation (Etat) pour tenez vous bien 9 milliards. SCANDALEUX !!!
La SICAP a convoité ledit terrain sans suite depuis 2007 pour y ériger des logements sociaux.
C'est simple, Amar est un élément d'un dispositif qui spolie le pays.
Ou est la gloire dans tout ça Cheikh Yérim, Pape Alé, Alassane Diallo (Ferloo) ...?
Je suis déçu , dépité et dégouté

13.Posté par Almamy le 18/09/2009 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cheikh Yérim raconte sa vie.
J'attire l'attention du peuple que ce pouvoir vorace, gloutton et corrompu est entrain de noyer des sociétés nationanles : SICAP , SNHLM au profit de créations comme TRE de Cheikh Amar, NAMORA ( dont le Président de la République est le VRP), PROMOBILIERE de Mbakiyou Faye.
Tout ça pour légitimer des magouilles.

14.Posté par latyr le 18/09/2009 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le présent article de Cheikh Yérim Seck participe bien des " sénégalaiserie " qu'il dénonce. Que vient faire dans cet article un témoignage sur Cheikh Amar étudiant fauché mais fonciérement bon et honnête????? Ce témoignage, et le certificat de "patriotisme" décerné à Cheikh Amar posent probléme en cela qu'ils n'apportent aucune lumiére au débat. Ce dont il est question ici, n'a rien à voir avec le passé
de Mr AMAR ou le fait qu'il a une posture de citoyen modéle qui croit en son pays.
Mr seck doit bien savoir qu'il n'y a pas de fumée sans feu! si Mr AMAR n'avait rien à voir avec ces villas présidentiels son nom n'aurait pas été cité...Les sénégalais avertis savent qu'il avait bien en main ce marché, à charge pour lui de trouver les sous. Mr Niang n' a jamais dit que 26 milliards ont été encaissés par Mr Amar.
Alors pourquoi cet article de Mr cheikh yérim seck?

15.Posté par Weuz Diagne le 19/09/2009 01:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BarakAllahou fiyka monsieur Niang et sachez que le Sénégal de la vertu est avec vous et les comploteurs qui cherchent à vous atteindre sont voués à l'echec en attendant de faire face au tribunal de la wadésie.
Et il fera bientôt jour et les mercenaires et autres hommes de main de cette hideuse mafia s'en rendront compte à leurs dépens.
Et celà Cheikh Amar et ses maitres doivent le savoir; mais également ses porte-plume et autres serviteurs comme le décevant Cheikh Yérim qui dans , son nouveau rôle, doit bien faire des jaloux du coté des guéweulou djoudou de Cheikh Amar.
Mais ses élucubrations à propos de cette affaire a au moins le mérite de faire tomber son masque de journalier de la plume ..Oui Monsieur le grand journaliste, vôtre contribution révéle au grand jour que vous êtes comme la plupart de vos confréres d'un professionalisme à géométrie scandaleusemement variable .
Sinon comment pouvez vous louer les capacités entrepreneuriales de vôtre protégé ou commanditaire du jour sans oser vous poser la question de savoir comment il a obtenu ces terrains de l'aéroport et pourquoi il a été préféré aux sociétés nationales que sont la SICAP et la SNHLM ou aux simples privés connus pour leurs références dans l'immobilier comme la SIPRES de Anna Ba.
CHEIKH YERIM, ce mal sénégalais que , comble d'hypocrisie, vous prétendez fustiger, vous en faites partie intégrante de par l'objectivisme griotesque dont vous faites montre à travers ces tristes lignes dignes des mercenaires du wakh sa khalaat;pourtant Dieu sait qu'il y'a des sujets mille fois plus préoccupants pour les sénégalais mais vous préferez enfourcher vôtre cheval de thuriferaire au service d'un homme d'affaires qui, ne vous en déplaise, reste une monstrueuse création de la wadésie et demain , préparez vous à revêtir vôtre robe d'avocat pour une tache, ô combien plus hardie, celle de défendre vôtre commanditaire devant le tribunal de la wadésie.

16.Posté par talibe le 19/09/2009 03:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis surpris et tres degoute par le comportement des journalistes comme C yerim seck , pape ale t autres pour leur soutien suspect d un homme d affaire milliadaire inconnu des senegalais avat l alternance
NIT DAY AM GOR , LEP CI NETALLI LAY MOUDYIE

17.Posté par Weuz Diagne le 19/09/2009 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais ses élucubrations à propos de cette affaire ont au moins le mérite de...

18.Posté par Weuz Diagne le 24/09/2009 05:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce commentaire porte sur une contribution de El malick Seck dans Ferloo.com de ce jour où monsieur rivalise d'ardeur avec Chekh Yérim tel un relais au service de la com de Cheikh Amar.
Mais cette contribution , à l'instar de celle de Cheikh Yerim Seck, me désole au plus au point tant elle jette le discrédit sur une certaine presse sénégalaise. Mais le vrai débat porte sur l'interet national et ce ne sont pas les mercenaires de la plume qui empecheront aux patriotes de se dresser devant les injustices et les connivences mafieuses. Mais nous nous contenterons de copier-coller, à l'attention du relayeur du jour, nos observations faites sur le commentaire de l'autre relayeur, Cheikh Yérim,pour ne pas le nommer.
Monsieur El Malick, sachez que le Sénégal de la vertu veille au grain et les pilleurs de l'économie nationale seront tous débusqués en attendant de faire face au tribunal de la wadésie.
Et il fera bientôt jour et les mercenaires et autres hommes de main de cette hideuse mafia s'en rendront compte à leurs dépens.
Et celà Cheikh Amar et ses pairs, hommes d'affaires de l'alernance doivent le savoir; mais également les porte-plume et autres serviteurs comme Cheikh Yérim et El Malick qui dans , leur nouveau rôle, doivent bien faire des jaloux du coté des guéweulou djoudou de Cheikh Amar.
Mais vos élucubrations à propos de cette affaire ont au moins le mérite de faire tomber vos masques de journaliers de la plume ..Oui Messieurs les grands journaliste, vos contributions révélent au grand jour que vous êtes comme la plupart de vos confréres d'un professionalisme à géométrie scandaleusemement variable .
Sinon comment pouvez vous louer les capacités entrepreneuriales de vôtre protégé ou commanditaire du jour sans oser vous poser la question de savoir comment il a obtenu ces terrains de l'aéroport et pourquoi il a été préféré aux sociétés nationales que sont la SICAP et la SNHLM ou aux simples privés connus pour leurs références dans l'immobilier comme la SIPRES de Anna Ba.Et c'est là une question essentielle à laquelle Cheikh Amar comme "ses bienfaiteurs" de la commission de controle des opérations domaniales devront répondre pour se soustraire de cette suspicion légitime qui entoure tous les actes de l'alternance et en particulier ceux relatifs au foncier.
Et ce ne sont pas des campagne de presse bien arrosées qui vous aideront, Monsieur Amar , dans cette tache.Bien au contraire , cette inflation de VRP mus uniquement par leurs interets ne peuvent que vous attirer l'ire sinon tout au moins la suspicion de tous ceux qui s'assignent une mission de veille sur le bien commun.Leur style fait d'un objectivisme griotesque ne vous est d'aucune utilité si tant est que vous avez les moyens de défendre vôtre parcours.Ce dont je doute fort, du moins, s'agissant de ces terrains de l'aéroport que vos amis s'acharnent à légitimer jusqu'à recourir à Souleymane Jules Diop. Mais il y'a des morceaux trop gros à avaler et les terrains de l'aéroport en sont PARTICULIEREMENT UN.

19.Posté par Weuz Diagne le 24/09/2009 05:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les grands journalistes

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image