Leral.net | S'informer en temps réel



L’ambassadeur malien rassure sur la sécurité des Sénégalais

le 10 Mai 2012 à 20:30 | Lu 663 fois

Les ressortissants sénégalais et mauritaniens ne sont l’objet d’aucune violence sur le territoire malien, a assuré, mercredi, l’ambassadeur du Mali à Dakar, Moulay Ali Kalil Askofara, qui a rejeté des allégations sur de présumées violences ciblées contre un groupe d’étrangers.


L’ambassadeur malien rassure sur la sécurité des Sénégalais
Des Sénégalais ont soutenu récemment dans des médias locaux avoir été détenus plusieurs jours dans un camp militaire de Kati, non loin de Bamako, d’où est partie le 21 mars dernier une expédition militaire qui a renversé le président Amadou Toumani Touré qui était, en fin de son mandat. «Les ressortissants sénégalais et mauritaniens n’ont pas de problème», a-t-il dit lors d’une conférence de presse du Collectif des ressortissants maliens au Sénégal (Crms), axée sur le lancement d’une «caravane de solidarité» au profit des populations du nord malien. Selon l’ambassadeur, «il y a eu des éléments qui ont semé l’amalgame en disant qu’il y a eu des gens qui ont été malmenés, séquestrés, mais ce n’est pas vrai». «Il y a eu des contrôles qui ont concerné tout le monde», a-t-il reconnu. A Dakar, le Crms a annoncé le lancement prochainement d’une caravane de solidarité, pour venir en aide aux populations victimes de la crise dans le Nord de leur pays, occupée par le Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla), la rébellion touarègue, et des groupes islamistes. Le Crms était en conférence de presse à l’ambassade du Mali au Sénégal. A cette occasion, l’assistance, dont l’ambassadeur malien, a observé une minute de silence à la mémoire des personnes tuées dans cette crise. «Cette caravane vise à colleter des médicaments, des vêtements, etc., auprès des Maliens vivant au Sénégal, mais aussi auprès des sympathisants maliens, pour les acheminer auprès des nécessiteux », a expliqué la présidente du Crms, Nana Aïdara Touré. Mme Touré a invité les autorités africaines et la communauté internationale à une «action urgente, afin d’éviter un génocide dans
le nord du Mali». Dans le cadre de la mise en oeuvre de cette caravane, les organisateurs prévoient des journées de sensibilisation, de collecte de dons et «peut-être une grande marche», une soirée et un concert. Un compte bancaire a été ouvert sous l’égide du Conseil des maliens au Sénégal. La collecte de fonds a déjà démarré, selon les organisateurs qui signalent que la caravane, dont la date n’a pas été précisée, quittera Dakar pour se rendre à Thiès, à Mbour, à Kaolack, à Tambacounda, à Kidira, à Kayes et à Bamako. L’ambassadeur du Mali au Sénégal a salué les organisateurs pour cette «initiative patriotique» et s’est dit convaincu que la caravane réussira. «Au bout du chemin, il y aura la réussite», a-t-il déclaré disant sa confiance à ses compatriotes affectés par la crise politico-militaire dans leur pays.




SOURCE:Aps