Leral.net | S'informer en temps réel

L'archevêque anglican, Desmond Tutu plaide pour un suicide assisté

Rédigé par La rédaction le 8 Octobre 2016 à 00:00 | Lu 291 fois

Dans une tribune dans le Washington Post, l’archevêque anglican, Desmond Tutu a réitéré son combat contre l’acharnement thérapeutique. C‘était à la veille de son 85e anniversaire célébré ce vendredi.


Desmond Tutu a soufflé sa 85e bougie ce vendredi. L’ancien évêque anglican sud-africain a célébré l‘événement au Cap dans la cathédrale Saint-Georges, entouré de ses proches.

Revêtu de sa traditionnelle soutane fuchsia, l’archevêque anglican s’est souvenu de ses premiers moments de sacerdoce, dans le Cap, alors sous le régime ségrégationniste de l’Apartheid.

“Je peux vous assurer que c’était très difficile, pour nous comme pour les autres [Noirs]. Mais l’accueil chaleureux que nous avons reçu ici nous a enveloppé comme une couverture et nous a toujours réconforté”, a déclaré Desmond Tutu.

A l’occasion de cet anniversaire, le prix Nobel de la paix 1984 a accordé une interview au Washington Post, reprise par Leral.net, dans laquelle il revient sur ses engagements contre l’acharnement thérapeutique.

Tutu qui est passé par plusieurs séjours à l’hôpital ces dernières semaines pour le traitement d’un cancer de la prostate qu’il a diagnostiqué depuis près de 20 ans, a plaidé pour le droit au suicide assisté. “Pourquoi seraient-elles (en parlant des personnes en fin de vie, Ndlr) forcées d’endurer de terribles souffrances contre leur volonté ?”, écrit-il. ‘‘Je ne souhaite pas être maintenu en vie à tout prix’‘, a fait savoir l’archevêque.

Desmond Tutu avait déjà dénoncé l’acharnement à maintenir en vie son ami et ex-président sud-africain Nelson Mandela, décédé en 2013 à l’âge de 95 ans.
Ce vendredi, Desmond Tutu qui reste l’une des figures de proue de la lutte contre le racisme en a profité pour communiquer l’une de ses dernières volontés. “J’ai atteint un stade de ma vie où je suis plus près du hall des départs que de celui des arrivées. Et j’ai indiqué qu’une fois l’heure venue, je veux reposer ici pour toujours avec vous”, a-t-il affirmé avant de s’agenouiller en sanglots devant l’autel.

Landing DIEDHIOU, Leral.net



Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage