leral.net | S'informer en temps réel

L’arène sénégalaise dans tous ses états

LERAL.NET - Les acteurs de la lutte se donnent des coups par presse interposée. Et dans ce pugilat, on peut retrouver les lutteurs qui ne pouvaient pour rien au monde rater cela. Le Cng n’est pas en reste sans oublier les promoteurs qui se sont toujours donnés en spectacle.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Novembre 2011 à 14:19 | | 1 commentaire(s)|

L’arène sénégalaise dans tous ses états
Lutteurs Vs CNG

Une montée d’adrénaline. C’est ce à quoi on assiste depuis quelques jours dans l’arène sénégalaise. La levée de rideaux est signée Boy Kairé, en sa qualité de président de l’association des lutteurs en activité. Le chef de file de l’écurie Soumbédioune n’a pas été tendre avec le Cng qu’il a traité d’une bande de copains et de mafieux qui décident de tout. le terme vaut son pesant d’or si l’on sait que Dr Alioune Sarr et sa troupe sont là depuis belle lurette et « s’accrochent » d’une manière à faire penser qu’ils ne comptent pas céder la place à d’autres. Sauf que le gynéco qui tient les rênes de l’arène sénégalaise ne voit pas les choses sous cet angle. Pour lui, c’est la fin de son compagnonnage avec la lutte. En tout cas, il ne s’agit qu’une question de temps. Le temps que son mandat prenne fin en…2014. Mais avant d’aller à la retraite, Dr Alioune Sarr semble être dans la logique d’emporter des têtes avec lui. Et si Boy Kairé qui est au crépuscule de sa carrière ne surveille pas ses arrières, il risque de terminer comme un certain…Khadim Ndiaye. 

Quand les gladiateurs bandent les muscles

Ce dernier, qui a enflammé l’arène sénégalaise avec des combats de haute facture a trainé dans la boue Kairé. Le Thiaroyois qui semble n’avoir plus accès au chapitre de faire dans les menaces pour calmer son homologue. « Si Kaïré n'arrête pas de tenir certains propos à mon endroit, le jour où nous nous croiserions, cela va lui coûter cher », menace le « boucher du dimanche » qui est loin d’être un enfant de chœur. Sachez tout simplement qu’entre les deux, le « Satan » est passé par là pour ne pas dire l’argent est la pomme de discorde. Khadim Ndiaye qui était jusque-là porte-parole de l’association que dirige Kairé n’a pas digéré le fait d’être débarqué.

La part des promoteurs

Pendant que les lutteurs se donnent des coups hors enceinte, les promoteurs veulent leur ravir la vedette. Luc Nicolaï qui n’est pas prêt de lâcher du last dans le conflit qui l’oppose à Eumeu Sène a lancé des piques à Gaston Mbengue non sans laisser entendre que le Cng ne joue pas franc-jeu dans cette affaire de gros sous et de gros…bras. Mais la réponse de « Sandiambour ne s’est pas fait attendre puisque pour le « promoteur du peuple », le Mbourois est un mauvais élève qui ne tire des enseignements de ses échecs. A cela s’ajoutent les écarts de certains lutteurs qui se donnent à cœur joie dans des frasques. Pas plus tard que ce matin, la presse people nous apprend qu’un lutteur est entré dans la garde dans celle d’un de ses amis, lutteur comme lui pour engrosser la sœur de ce dernier. Qui plus est, partage la même écurie que lui. Dans ce rythme, il faut s’attendre à une saison de lutte pas comme les précédentes. Où la violence aura ses droits d’autant plus que dans ce sport, il est plus question de fougue, de force que d’autre chose. Espérons que les dégâts n’atteindront pas des proportions inattendues. En tout cas, c’est parti pour être la totale…

Abdou K. Cissé



1.Posté par Bocar ibrahima tall le 03/11/2011 15:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

galsen mo nekh

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image