leral.net | S'informer en temps réel

L’armée déterminée à en finir avec les bandits

Au regard du comportement des bandes armées qui pillent, violent et tuent de paisibles populations du Sud du pays à l’approche de fêtes ou en période de soudure, l’armée nationale s’est faite une idée précise sur ceux avec qui elle a à faire en Casamance. Des bandits que l’armée nationale a encore poursuivis ce week-end jusque dans la forêt de Niassya au prix d’un sacrifice qui lui a coûté 7 vies humaines. Selon des sources concordantes, les bandes armées rebelles, pourchassées par les militaires sénégalais, ont connu des pertes mémorables.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Décembre 2010 à 20:34 | | 0 commentaire(s)|

L’armée déterminée à en finir avec les bandits
Entre les journées de dimanche et lundi derniers, l’armée sénégalaise a connu 7 soldats tués. C’est le bilan des accrochages qui l’ont opposé aux bandes armées supposées appartenir au Mouvement des forces démocratiques de Casamance ( Mfdc), qui ont voulu tenter un coup de force à Bignona. Selon des sources de la Direction des relations publiques les armées ( Dirpa), l’armée sénégalaise a fait montre d’une bravoure inégalable, pourchassant les bandes armées jusque dans la forêt de Niassya. L’armée qui a déployée une artillerie lourde pour couper court aux actes de banditisme que les rebelles avaient déjà perpétrés sur de paisibles voyageurs qui empruntaient la route nationale 4 durant le week-end , en sont sortis avec de lourdes pertes humaines. Mais, au-delà des actes de bravoure dont l’armée nationale a fait montre devant les bandits qui sévissent dans la région sud, elle demeure fidèle à sa mission de défense nationale. Les hors la loi qui se font appeler combattants du Mfdc ont habitué les sénégalais aux actions d’éclat qu’ils posent pendant les périodes de soudure et à l’approche de fêtes religieuses. Leurs pratiques qui consistent à détrousser les passagers qui empruntent la Rn 4, comme ce fut le cas ce week- end ou à dévaliser des boutiques et maisons de paisibles citoyens, comme ils ont voulu le faire à Bignona, n’a strictement rien à voir avec l’histoire du Mfdc.

C’est en bandits de grands chemins qu’ils se comportent et comme tels, ils doivent être considérés par tout le monde. C’est de ce point de vue que l’intervention de l’armée au sud du pays est particulièrement bien appréciée par l’opinion qui ne cesse de regretter que ces bandits qui prétendent « se battre » pour un idéal (?), s’en prennent aussi facilement aux populations civiles. Assurément, Il n’y a plus de doute à se faire sur les véritables motivations de ces bandes armées. Elles ont choisi de se mettre au ban de la société pour ne pas avoir de comptes à rendre. La quête d’une vie facile, disait l’autre, est le principal mobile des actes barbares que les bandes rebelles exercent sur les paisibles citoyens de la région sud.

Moustapha Sylla

© lemessagersn. info






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image