Leral.net | S'informer en temps réel



L'armée et les insurgés envoient des renforts à Alep

le 25 Juillet 2012 à 18:21 | Lu 901 fois

Des renforts de l'armée régulière et des rebelles affluent en direction d'Alep, la deuxième ville de Syrie aujourd'hui considérée comme un verrou stratégique dans la bataille qui oppose les insurgés aux troupes du régime.


L'armée et les insurgés envoient des renforts à Alep
Armée syrienne et rebelles acheminaient mercredi des troupes vers Alep, deuxième ville de Syrie, où se joue désormais une "bataille décisive" entre régime et opposants, ont affirmé mercredi plusieurs sources à l'AFP.

"Des centaines de rebelles venus de tout le nord de la Syrie arrivent à Alep dans ce qui semble être devenu la bataille décisive", a affirmé le correspondant d'un journal syrien dans la ville.

"Une dizaine de quartiers périphériques sont encore aux mains des rebelles et la ville résonne de bombardements et de tirs d'armes automatiques", a-t-il ajouté.

Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé ces informations.

"Depuis 48 heures, il y a des renforts de l'armée syrienne arrivant par la route internationale Damas-Alep. Mardi, les rebelles ont attaqué un convoi militaire sur cette route entre Maaret el-Noomane et Khan Cheikhoun (au sud d'Alep) pour retarder l'arrivée de ces renforts", selon lui.

"Il y a eu aussi une autre attaque à Ariha (sud d'Alep)", a-t-il ajouté.

"Il s'agit d'une bataille décisive et le régime envoie des renforts afin d'empêcher les insurgés de prendre des sièges des services de sécurité, du parti Baas (au pouvoir en Syrie depuis 1963) et des bâtiments publics", a-t-il ajouté.Deuxième ville de Syrie avec 2,5 millions d'habitants, Alep, poumon économique du pays, a sombré depuis vendredi dans la tourmente de la guerre après s'être mise longtemps à l'abri des troubles qui secouent le pays depuis le début de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad en mars 2011.

"Les rebelles envoient de nombreux combattants à Alep pour combattre le régime car pour eux Alep est aussi importante que Benghazi pour les opposants libyens à Mouammar Kadhafi (BIEN Kadhafi). Alep est la capitale du Nord et les régions septentrionales sont aux mains des rebelles, donc si cette ville tombe, le régime est fini et les deux adversaires le savent", selon M. Abdel Rahmane.

Une source de sécurité syrienne a affirmé que la bataille la plus importante visait à reprendre les quartiers entre la ville et l'aéroport (sud-est) qui "sont tombés aux mains des terroristes".


Source:France24