leral.net | S'informer en temps réel

L’arrivée de la TNT au Sénégal : Excaf peut-il relever le défi ? La RTS elle-est menacée ? (Adama Sow)


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juin 2014 à 17:30 | | 5 commentaire(s)|

L’arrivée de la TNT au Sénégal : Excaf peut-il relever le défi ? La RTS elle-est menacée ? (Adama  Sow)
S’il ya une personne qui ne dort plus du sommeil juste au Sénégal, c’est bien Sidy Diagne digne héritier de Ben Bass et qui a sur ses frêles épaules la responsabilité de faire basculer notre pays au tout numérique dans 11 mois. En effet, après avoir gagné le juteux marché du passage des télévisions de l’analogique au numérique, le boss du groupe Excaf devra maintenant faire face aux situations des plus complexes et des plus difficiles. En 42 ans de présence dans le secteur des médias, Excaf a coiffé au poteau des concurrents costauds comme les français Thomson et EDF, les chinois ZTE, les belges entre autres. Le Contan a joué la carte de la préférence nationale. Mais cette décision courageuse comporte beaucoup plus de risques qu’elle n’a l’air.

Le cas de la RTS, la chaine historique et publique mérite une attention particulière. Le directeur général Racine Talla et son équipe ont déployé une stratégie numérique à coup d’investissements de plusieurs centaines de millions dont le point d’orgue est le maillage du territoire national de nouvelles chaines régionales (Tamba, Ziguinchor, et bientôt d’autres) . La RTS a tellement investi dans le numérique qu’avec l’attribution du gros lot à Excaf, la chaine publique se trouve dans une situation presque intenable. Première conséquence terrible pour la RTS, son personnel technique risque de perdre son boulot et dont le sort est désormais entre « les mains » d’Excaf et du Contan. Une décision juste doit être rapidement prise par le Contan à ce sujet.

Les autres patrons de chaines doivent aussi se préparer à quelques bouleversements majeurs. El Hadji Ndiaye de la 2STV l’avait tellement compris qu’il n’avait pas manqué de ruer dans les brancards pour ne pas être « bouffé » dans ce fameux passage au numérique. On prète au Chef de l’Etat Macky Sall la proposition faite aux responsables des chaines de télévision de se constituer en consortium pour mutualiser leurs équipements et surtout gérer la nouvelle société qui serait crée pour exploiter la plateforme numérique. Exercice périlleux quand on sait les relations difficiles qu’entretienent les patrons de chaines entre eux. Voir autour d’une même table Sidy Lamine, Bougane, Elhadj Ndiaye, Racine Talla, Youssou Ndour est certainement un long chemin pour le Contan.

En réalité, le passage de l’analogique au numérique souffre de ce déficit de communication entre les différents responsables de l’audiovisuel. La TNT est avant tout l’affaire des chaines de télévision avant d’être la priorité des opérateurs télécoms. Les responsables des télés doivent être la priorité et non la dernière roue du carrosse comme cela semble être le cas présentement au Sénégal.

Adama SOW






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image