leral.net | S'informer en temps réel

L'association SOS CASAMANCE en colère contre Le directeur du Centre National d'Actions Anti-mines

L'association SOS CASAMANCE a appris avec stupeur et indignation l'annonce faite par le Directeur du Centre National d'Actions Anti-mines du Sénégal, Mr. Pape Omar Ndiaye, relative tout d'abord à la venue de deux nouveaux opérateurs de déminage, et ensuite à la fin du contrat de l'organisation Internationale Handicap Internationale, premier opérateur de déminage et d'assistance aux victimes des mines en Casamance.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Juin 2012 à 13:49 | | 0 commentaire(s)|

L'association SOS CASAMANCE en colère contre Le directeur du Centre National d'Actions Anti-mines
Sur le premier point, SOS CASAMANCE estime qu'il n'est pas opportun de faire venir des opérateurs de déminage qui ne connaissent pratiquement pas le terrain. SOS CASAMANCE estime que l'action la plus urgente à entreprendre par les autorités est de faire examiner, par un audit, toutes les actions entreprises ces dernières années par le CNAMS pour se donner une idée exacte de l’efficacité de leur mission.
Dans le même ordre d'idée, SOS Casamance considère, qu'au regard tout ce qui s’est passé dans notre pays sous le précédent régime en matière de corruption,de détournement de deniers publics, un audit sans état d’ame, de l'Agence Nationale pour la Reconstruction de la Casamance( ANRAC ) qui visiblement a servi d’autres intérêts, est une exigence de la morale républicaine.

Et sur la question de fin de contrat de Handicap International, SOS CASAMANCE estime qu'au regard de l'engagement très bénéfique de handicap international pour les populations de Casamance, et hautement reconnu et salué par ces même populations et tous les acteurs sur le terrain, il serait regrettable, inopportun et incompréhensible que l’Etat ne puisse renouveler sa confiance à cette institution très crédible qui a fait ses preuves.

Par conséquent, SOS CASAMANCE lance un appel solennel au gouvernement, afin de tout mettre en œuvre pour préserver l’intérêt des populations casamançaises en reconduisant le contrat Handicap International qui mérite bien sa place en Casamance.

Fait à Paris le 15 Juin 2012



Amadou SYLLA
Président SOS Casamance
0671857423
www.soscasamance.org






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image