leral.net | S'informer en temps réel

L’atout de l’Afrique réside dans sa population jeune

Le ministre du Budget, Birima Mangara a présidé ce vendredi, le lancement national de la feuille de route de l’Union Africaine sur le thème « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». Selon le ministre, l’un des grands atouts de l’Afrique réside dans sa population jeune, qui constitue un potentiel d’une haute qualité pour le développement. Il s’exprimait aujourd’hui, à Dakar.


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Juin 2017 à 15:58 | | 0 commentaire(s)|

Pour amorcer un développement durable, l’Afrique doit miser sur sa population jeune. Le ministre du Budget, Birima Mangara sur cette lancée, d’ajouter : « La population de l’Afrique de l’Ouest et du Centre se caractérise par sa jeunesse. Près des 2/3 ont, moins de 24 ans ». C’est pour lui, ce qui fait aujourd’hui la puissance de l’Afrique.

Il renchérit: « l’un des grands atouts de l’Afrique réside dans sa population jeune dans la mesure où elle constitue un potentiel d’une haute qualité pour le développement ».


« Les questions liées à la jeunesse sont au cœur du Plan Sénégal émergent et de l’acte 3 de la Décentralisation. C’est l’expression de la volonté politique du Président d'impulser le développement de notre pays en s’appuyant sur le socle de la population », a-t-il expliqué.


Mais selon le représentant du ministère des Finances, les jeunes âgés entre 15 à 24 ans, représentent 60% des sans-emplois en Afrique. Et d’ailleurs, ce qui parviennent à trouver du travail, s’activent dans l’informel avec des revenus faible et précaires. Ainsi, ces jeunes sont confrontés à un manque d’éducation, de qualification professionnelle et à un faible accès au service de santé sexuelle et reproductive.

« Aujourd’hui, si l’Afrique disposé d’une ressource suffisante permettant d’assurer l’éducation, la prise en charge sanitaire et l’insertion de cette couche importante dans le circuit économique, le tout adossé à une politique de bonne gouvernance, elle bénéficiera d’avantage du dividende démographique en vue de son émergence à l’instar des pays d’Asie », a dit Birima Mangara.

Le ministre du Budget, Birima Mangara appelle à un changement et pour lui, « le changement passe par le dividende démographique, qui est l’accélérateur de la croissance économique ». C’est cela qui permettra de tirer pleinement profit du dividende démographique.


M. Mangara confirme que : « la capture du dividende démographique offre une excellente opportunité de lutter contre le chômage qui affecte les jeunes et de s’attaquer aux causes profondes de nombreux défis majeurs auxquels est confrontée l’Afrique, dont notamment les migrations forcés, la radicalisation et l’extrémisme violent ».

Selon le rapport remis à la presse, les quatre piliers de la feuille de route de l’Union Africaine sont : emplois/ entrepreneuriat, éducation et développement des compétences, santé et bien-être, droit, gouvernance et autonomisation des jeunes.


Le représentant du Directeur régional du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA) pour l’Afrique de l’ouest et centrale, Idrissa Oudrago confirme que : « le portefeuille s’articule autour de quatre piliers interconnectés et qui permettent un engagement fort des Etats et leurs institutions, la société civile, le secteur privé, et les partenaires au développement ».


Pour sa part, l’UNFPA reste convaincu avec qu’ « avec d’importants investissement dans la santé, y compris la santé sexuelle et reproductive, dans l’éducation et dans l’emploi des jeunes, cette nouvelle génération constitue un réservoir de créateurs de richesse et de croissance économique ».


Avant de clore ces propos, il a suggéré avec courtoisie que chaque Etat-membre, de veiller à une bonne coordination des interventions et des financements à travers des mécanismes efficaces et légers.


Thierno Malick Ndiaye








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image