leral.net | S'informer en temps réel

L’aube de la fin de l’impunité a-t-elle sonné ? Osons le croire avec le cas de Béthio Thioune.

L’impunité sous le magistère de Me Wade a terni outrageusement l’image de la justice sénégalaise. Les cas d’impunité des dignitaires du pouvoir, de l’avoir et de naissance, etc., ont montré aux citoyens tout court que nous sommes, le caractère d’une justice à deux vitesses et d’iniquité dans l’application de la loi sur tous les justiciables sénégalais.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Avril 2012 à 20:55 | | 1 commentaire(s)|

L’aube de la fin de l’impunité a-t-elle sonné ? Osons le croire avec le cas de Béthio Thioune.
De nombreuses questions, toutes légitimes, ont souvent fusé à propos du cas Béthio Thioune, à savoir : Est-il saint d’esprit ? Est-il un véritable gourou d’une vraie secte sous le manteau d’un guide religieux, dont les fidèles ne sont rien d’autres que des fous aliénés, incapables de raisonnement ? Est-il normal que dans une République et un Etat de droit réellement admis dans les règles, qu’un individu puisse disposer librement d’une milice privée armée, au-dessus des lois de la République ? Est-il acceptable que Béthio se soustraie délibérément des lois et règlements de la République, sans courir aucun risque ou/et qu’aucune punition ne lui soit infligée même en cas de délit avéré ? Mais au nom de quoi, bénéficie-t-il d’une telle protection, qui va à l’encontre et au-dessus des lois, comme s’il n’était pas un citoyen au même titre que nous tous ? Voilà sans doute ce qui explique sa colère et sa vive réaction, face aux propos du président Macky Sall, quand il affirmait très justement que les marabouts sont des citoyens comme tout le monde. C’était déjà un signe annonciateur de sa déraison.
Tout cela traduit clairement aujourd’hui, le laisser aller et laisser faire dans lequel Me Wade avait installé notre pays, en divisant notre peuple en diverses catégories de citoyens : de premier ordre, de seconde zone et de sujets tout court. Me Wade avait accordé dans sa gouvernance hasardeuse et inique, le privilège qui permettait à des individus comme Béthio de se comporter en hors-la-loi publiquement, sans que rien de grave ne puisse leur arriver. Béthio a sans doute dû oublier que l’ère Wade était terminée et que le match avait bien pris fin depuis le 25 mars 2012.
Je le disais dans un article récent Intitulé : « Me Wade au désarroi, donne une licence permettant tout à Béthio Thioune, pour le sauver d’une déroute au 2e tour . »
Il est plus que sûr et certain, que si Me Wade était réélu, Béthio ne serait nullement inquiété dans les circonstances actuelles, comme il est aujourd’hui. Et la mort de ces pauvres citoyens serait simplement rangée encore parmi les victimes des nombreuses dérives comptabilisées par le régime libéral, qui restent jusque-là non élucidées à plus forte raison d’être punies. Béthio, allait sûrement s’en tirer à bon compte. Et pourtant, ces deux jeunes gens, innocents et ses propres talibés qu’il a abattus froidement comme des bêtes sauvages et enterrés dans une fosse commune, ne respiraient pour lui, leur guide. Cet acte inconcevable, ne saurait être que l’œuvre d’un démoniaque et non d’un vrai musulman doué de raison et de lucidité. L’exemple de ces deux pauvres fanatiques de leur guide, Béthio, montre parfaitement, et, sert même de preuve qu’il perd parfois complètement la raison. Sinon comment peut-on comprendre, que l’on puisse assassiner ou abattre sauvagement des personnes innocentes qui, de surcroit, te vénèrent à la folie, te sont attachés à l’excès au point de te considérer comme un « Dieu » ? Ce dont Béthio, s’est réclamé manifestement, pour avoir dit publiquement que Serigne Saliou était « Dieu » sur terre et que lui-même, est l’incarnation de Serigne Saliou. Par conséquent, la déduction terre à terre et non moins logique de ses fous de fidèles, est qu’il est alors « Dieu » lui aussi sur terre. Péché et offense à Allah et aux musulmans ne peuvent être plus graves.
On note chez les Thiatakounes, à travers leur attitude, comportement et réaction, un envoûtement certain et pathétique qui fait d’eux, de simples automates manipulables à souhait par leur guide et ses lieutenants. L’absence dans leur argumentaire, d’un raisonnement logique et cohérent ou tout simplement d’un bon sens, est décelable comme d’ailleurs chez Béthio également, pour se défendre. Le fait qu’ils prennent les hallucinations de Béthio pour une vérité absolue et considèrent Béthio comme un être surnaturel et infaillible, les place dans un état second pour ne pas dire animal. Les propos soi-disant émanant de Serigne Saliou, que colporte Béthio, dont la plupart sont erronés ou de pures inventions de sa fertile imagination, ne servent en fait, qu’à subjuguer davantage ces pauvres gens. Sachant, que ses disciples le suivront aveuglément et l’obéiront de la même manière, il prête à tort à Serigne Saliou, dans sa paisible retraite, une complicité avec lui. Le simple fait de croire sans aucun discernement, à ces balivernes de Béthio, est la preuve incontestable de leur naïveté sans borne.
A la suite de ces évènements qui ont eu lieu chez lui-même et dans sa propre concession, sans qu’il ait intervenu pour éviter le pire, nous donne-là, manifestement, la preuve éloquente que Béthio n’a pas vraiment pas de respect pour la personne humaine. Ce comportement dont il a fait montre, est le propre de la barbarie caractérisée. Il y a lieu même de se poser la question de savoir, si véritablement, Béthio est capable de faire la différence entre les bêtes qu’il abat tous les jours et ses disciples qui sont eux des êtres humains ? Moi j’en doute sérieusement, si je tiens compte de son attitude à l’égard de ses deux malheureux talibés qu’il a tués ou fait tuer froidement, sans aucun mobile, autre sans doute, que de son plaisir sadique. Ils ont été tués atrocement, sans avoir eu à menacer quiconque et moins encore lui leur guide. Et, le seul reproche qu’on pourrait leur faire si peut-être reproche il y a, c’est à coup sûr, leur fanatisme exacerbé à l’égard de leur guide. Ce que leur guide ne méritait pas car, le prix qu’il leur a payé en retour, c’est leur mise à mort par lapidation, que lui-même a ordonné ou alors a laissé faire en fermant les yeux. C’est abominable comme acte !
Enfin de compte, à bien y regarder de près le cas de Béthio, c’est un danger et un ennemi public n° 1. Sous cet angle, il est également nuisible à la société, surtout si l’on prend en compte, le fait qu’il ait des talibés totalement fous et écervelés, qui lui obéissent au doigt et à l’œil. En vérité, nous sommes en présence, d’une véritable secte diabolique en bonne et due forme, avec à sa tête, un gourou comme chef, qui n’est personne d’autre que Béthio. Cette secte, il faut le préciser aux populations sénégalaises et tout particulièrement sa frange adolescente, qu’elle n’a rien de religieux et moins encore de musulman. Elle est tout simplement, une milice privée, armée par-dessus le marché, donc dangereuse, qui est au service d’un homme également, violent, dangereux et foncièrement irresponsable. Un tel homme, qui est capable de commettre des actes irréfléchis et de crimes odieux d’une telle barbarie, comme ce meurtre crapule de ces deux jeunes gens dont il est le commanditaire direct ou indirect. Il doit être puni sévèrement à la hauteur de la gravité sa faute comme il se doit. De toutes les façons, sa complicité dans cette affaire est plus qu’évidente et que tous les éléments sont réunis prouvant que son accord pour ne pas dire sa participation à l’opération ne souffre d’aucun doute. Voilà que Barthélémy Dias est en prison depuis le mois de Décembre et pourtant, il a fait mille fois moins que Béthio. Non seulement cela, lui, il a été attaqué par des nervis et donc, se trouvait en état de légitime défense. Mais puisqu’il y a mort d’homme, il a été arrêté. Mais pourquoi alors, Béthio ne devrait pas être arrêté ?
Et puis, Béthio et ses disciples perturbent la quiétude de leurs voisins et même font planer des menaces sur les Communautés, les confréries, les personnes physiques, la Société civile en somme, tous ceux qui ne font pas acte d’allégeance à sa personne, courent de graves sur son chemin. Tout ceci, parce qu’il était assuré d’une impunité totale par Me Wade. Là également, j’avais publié consacré à Wade et Béhtio défient le peuple sénégalais .
L’heure est arrivée de faire une rupture radicale d’avec cette pratique inique d’une justice à double vitesse sous Abdoulaye Wade. Les Sénégalais, citoyens à part entière veulent être protégés selon les lois de la République. Ils veulent que l’Etat leur garantisse l’ordre et la sécurité publique. Ils ont soif de justice équitable. Ce qui commence par le fait de rendre justice équitablement. Ce qui suppose et implique, la rendre sans aucune considération partisane, relative à l’avoir, au pouvoir ou à la naissance des citoyens sénégalais. Le cas de Béthio est un test grandeur nature pour les nouvelles autorités qui doivent donner confiance à leur peuple, mais et surtout, particulièrement au ministre de la justice et à toute la magistrature de notre pays. Les magistrats ont le devoir de relever la tête s’ils ne sont pas amnésiques au point d’avoir oublié que Me Wade les avait traités d’esclaves, attachés aux faveurs matérielles, en lieu et place de leur liberté en tant que juge. C’est l’occasion pour eux, de rassurer les citoyens sénégalais, que force restera dorénavant à la loi, quoi qu’il advienne.
L’arrestation de Béthio et de tous ses complices est la chose la plus normale dans un Etat de droit. Elle marque déjà une rupture avec l’ère Wade. Elle constitue par ailleurs un acte rassurant pour les familles des victimes d’abord, et ensuite pour les simples citoyens qui constatent par-là, avec une réelle satisfaction, un début d’application de la loi, qu’ils souhaitent naturellement voir se poursuivre durablement pour éradiquer l’impunité dans notre pays.
A présent, la justice devra être appliquée dans toute sa rigueur, sans cruauté coupable pour prouver que l’aube de l’impunité a bien sonné. Egalement, pour décourager éventuellement, tous ceux qui lui sont semblables ou qui auraient l’intention de l’imiter, à se tenir tranquille et comprendre que dorénavant, on ne pourra plus se permettre délibérément, n’importe quoi, sans recevoir les rigueurs de la loi. Il faut que les pressions, d’où qu’elles puissent venir s’estompent et laissent la justice faire son travail en toute conscience.
Par ailleurs, et toujours dans le cadre d’un Etat de droit confirmé, il faut mettre fin à l’existence de toutes ce milices privées, déguisées sous le manteau de disciples ou fidèles qui pullulent de partout dans le pays, et qui ne font que semer des troubles et le désordre dans l’espace public. Leur création est une illégalité notoire que les régimes précédents avaient tolérée, par complaisance, laxisme ou plutôt par manque de rigueur dans l’application de la loi. Elles sont en contradiction avec les forces de sécurité publiques et républicaines et nous avons noté dans le passé des conflits de compétence au cours de manifestations publiques. Il doit être clair pour tous, que la sécurité publique des populations doit être assurée de manière permanente par les forces publiques de la République et par personne d’autre. Voilà pourquoi, elles être dotées d’ailleurs de moyens adéquats suffisants, tant au plan des ressources, matériel que financier, car notre sécurité en vaut la peine, parce qu’elle n’a pas de prix.
C’est vraiment honteux de voir Abdoulaye Wade ancien président de la République, mobiliser tous ses moyens pour défendre un Béthio pris en flagrant délit d’un crime odieux. C’est sans doute sa descente en enfer qui se poursuit irrémédiablement, qui fait qu’il perd les pédales. Béthio, cet auteur présumé mais complice avéré de faits et crimes graves sur des personnes, qui ont été sauvagement assassinées dans son domicile, puis enterrées comme des bêtes en catimini, reçoit à la surprise générale le soutien l’ancien premier magistrat de notre pays. Alors, qu’allait-il faire de ces assassins, s’il était encore au pouvoir ? La réponse, je vous l’ai donnée déjà un peu plus haut. Il serait libre comme le vent en train de nous narguer.



Mamadou SENE
Mamadousene1541@gmail.com




1.Posté par doff le 27/04/2012 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SERIGNE SALIOU MBACKE L AIME ET NOUS AUSSI L AIMONS ET IL SERA AINSI JUSQU A L ETERNITE LES DETRACTEURS NE NOUS CHANGERONT JAMAIS ALLEZ PRECHEZ AILLEURS MOURIDE FAW ET AUX COTES DE CHEIKH BETHIO

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image