leral.net | S'informer en temps réel

L’autoroute à péage : une ouverture meurtrière et précipitée

XIBAR.NET, (Dakar, 9 Aout 2009)- Après un report, une partie de l’autoroute à péage a été ouverte, hier, à la circulation. Deux heures après, un jeune piéton, de nationalité mauritanienne, y a été écrasé. Sacrifice ou imprudence, la sécurité du nouveau bijou commande une campagne de communication


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Août 2009 à 05:25 | | 1 commentaire(s)|

L’autoroute à péage : une ouverture meurtrière et précipitée
Un prédicateur avait annoncé que la sécurité de l’autoroute à péage commandait des sacrifices avant son ouverture à la circulation ; comme dans nos traditions ancestrales. A-t-il été entendu et suivi.. En tout cas, hier, aux environs de dix-sept heures, près de deux heures après l’ouverture aux automobilistes du tronçon allant du rond-point de la Patte d’Oie à la sortie de Pikine, un piéton a été écrasé sur cet axe ; à hauteur du Technopole. Il venait du côté de Cambèrène et voulait traverser la voie pour aller vers Dalifort. Il a été renversé par une « Ford », immatriculée Dk 9977 Ac. Le jeune I.d, âgé de douze ans, est mort sur le coup. Il était de nationalité mauritanienne. Il était venu en vacances. Le malheureux chauffeur, A.D, a fondu en larmes. Il a été placé en garde-à-vue, pour les besoins de l’enquête. La première victime de l’autoroute, juste au niveau du premier arrêt à péage, sonne comme unavertissement : le bijou est beau ;, mais, il est à sécuriser. Il s’agira, d’abord, de multiplier les passerelles et d’accélérer la finition de celles qui existent. Pour que les piétons ne s’aventurent pas à traverser, il faudra, de l’avis des usagers, construire de part et d’autre des murs de protection de la nouvelle voie. Pour le premier jour de l’ouverture de l’axe, des automobilistes étaient même perdus. Le constructeur, en dépit d’avoir réalisé un ouvrage de qualité, n’a pas assez communiqué avec les usagers ; conducteurs, comme piétons. Il n’est pas encore trop tard ; surtout que l’ouvrage est loin d’être bon marché : tout l’axe, qui va de la Patte d’Oie à Diamniadio, a été facturé à plus de 240 milliards ; pompés de l’argent du contribuable. Une consolation, quand même : désormais, il faut juste près de quinze minutes, pour rouler du rond-point Malick Sy à celui de Seven-Up ; soit
au-delà de Pikine. Des kilomètres gagnés sur le parcours du combattant, qui s’étend jusqu’à la sortie de Rufisque.

La Redaction



1.Posté par Linguère le 10/08/2009 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense qu'il faudrait une grande campagne de comm visuelle, et avant l'ouverture de ce tronçon il fallait sensibiliser les usagers, ie automobilistes et piétons, pour éviter ce genre de malheur.
Même si parfois les piétons éprouvent la paresse de passer par les ponts, au risque de leur vie.
Gorgui boniou doliwéniounefou niou dieum????!!!!!!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image