leral.net | S'informer en temps réel

L'épouse de Habré menace le Procureur des CAE : « On sait ce qu’il est allé faire au Tchad, il ne perd rien pour attendre »

Au moment où le procès de Hisséne Habré s’ouvre, son épouse accuse le procureur des Chambres africaines extraordinaires (CAE). Elle dit être au courant des agissements de ce dernier, indiquent nos confrères du journal Walfadjri.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juillet 2015 à 10:43 | | 10 commentaire(s)|

Fatima Raymonde Habré, épouse de l’ancien Président du Tchad, menace le Procureur des Chambres africaines extraordinaires (CAE), juridiction spéciale créée par le Sénégal et l’Union africaine et chargée de juger Hissène Habré. « Le Procureur Mbacké Fall ne perd rien pour attendre. On sait ce qu’il est allé faire au Tchad. On s’occupera de lui après », a fait savoir Mme Habré qui accuse cette juridiction d’être à la solde des puissances étrangères. Elle ajoutera : « Il (Mbacké Fall) a fait honte à la Magistrature sénégalaise en se précipitant pour dire que Deby n’a rien à voir dans cette affaire. Est-ce son travail ? Est-ce son rôle d’être le défenseur de Deby ? Non ! Quel intérêt a-t-il pour défendre Deby à la place des hommes de Deby ? », se demande-t-elle.

Pour rappel, Mme Fatima Raymonde Habré s’en était prise aux représentations diplomatiques occidentales, suisses, hollandaises et françaises en particulier, dans l’émission « Opinion » diffusée sur Walfadjri Tv. Elle les avait accusées de vouloir influencer le verdict du juge Guerdao Gustave Kam, Président des CAE.






Hebergeur d'image