leral.net | S'informer en temps réel

L'étendard de la traitrise (Par Sahnoun Ndiaye)


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Octobre 2013 à 09:54 | | 1 commentaire(s)|

L'étendard de la traitrise (Par Sahnoun Ndiaye)
Mody Niang revient au devant de la scène. Il faut seulement constater immédiatement, comme de coutume, qu'il est allé chercher le prétexte pour se mettre en valeur aux antipodes de nos préoccupations actuelles. Loin de moi l'idée de penser que les propos de Mme Ngoné Ndoye, ancien ministre, député et maire, source d'inspiration de la réflexion laborieuse de ce sinistre auteur, sont éloignés des tracas des Sénégalais. La démarche est étonnante puisque Mody Niang dispose réellement, à mon avis, d'un répertoire de sujets plus intéressants sur lesquels il peut discourir. Les lecteurs apprécieront. Ce monsieur veut noyer le poisson en jouant sur le divertissement. Pour ce faire, il déplace le débat de Dakar à Pretoria.
Dans le catalogue de thèmes, il a le choix entre la déception et le désespoir de la majorité des Sénégalais suite à l'incapacité de Macky Sall à réaliser les promesses pour lesquelles il a été élu ; la coupure d'eau de trois semaines qui nous a valu la sortie la plus clownesque d'un chef d'Etat en tenue de combat qui traduit une obéissance aveugle à des conseillers incultes qui lui servent de gourous en communication ; les délestages répétitifs privant les usagers d'électricité ; les inondations pour lesquelles le Sénat a été supprimé sans pour autant y apporter la moindre solution ; le chômage des jeunes de plus en plus élevé là où Macky Sall promet cent mille emplois par an ; les dérives d'une justice politisée à l'extrême ; les violations des droits de l'homme ; le non respect de la Constitution ; les mensonges d'Etat ; les errements gouvernementaux ; l'absence de projet économique cohérent et compréhensible ; la création d'une police de proximité qui n'est qu'une milice déguisée ; l'installation de caméras de surveillance quand le frigo de la ménagère est vide ; la cherté de la vie ; les marchés de gré à gré ; les décrets d'avance ; etc.
Mais Mody Niang qui cherche à faire oublier son rôle dans l'élection de Macky Sall, va chercher très loin des arguments pour détourner l'attention des gens. Il lui faut masquer cette erreur historique qui va pour longtemps compromettre l'avenir du Sénégal et qui fera l'objet d'un jugement par ceux-là qui en subissent les conséquences. Mody Niang souhaite se soustraire à ce tribunal où les Sénégalais feront le procès de Macky Sall, son équipe et tous les porteurs de l'étendard de la traîtrise qui ont été à l'origine de ce mensonge national qui lui a permis d'accéder au pouvoir.
Les acteurs de la collaboration avec la France, l'Angleterre et les Etats-Unis ont révélé les soutiens financiers de tous les horizons qui ont permis à des groupuscules de mettre le Sénégal à feu et à sang dans l'unique but d'abattre Abdoulaye Wade et d'élire n'importe qui. Peu importe qui. C'est le constat final général.
Donc face à ce cauchemar qui l'empêche de dormir, Mody Niang est allé chercher à Rufisque un argument très léger pour le projeter au Cap : comparer Abdoulaye Wade et Nelson Mandela. Misant sur l'assurance qu'aucun contradicteur n'ose s'attaquer à l'icône sud-africaine au risque de fâcher un grand nombre de personnes.
Certes, Nelson Mandela a mené un grand combat pacifique d'abord, armé ensuite. Arrêté deux après le choix des armes au vu de l'inefficacité du pacifisme, il a été emprisonné pendant vingt sept ans. Le combat des membres de l'ANC qui étaient eux sur le terrain, et faisaient face à la police répressive de l'Apartheid a permis d'atteindre l'objectif final de la suppression de ce crime contre l'humanité. Dans ce combat mortel, Nelson Mandela apparaît plutôt comme un symbole qu'un acteur direct pendant les vingt sept de geôle. Son rôle a été fondamental dans l'armement psychologique des combattants. Il en faut aussi. Il a aussi tracé la voie. Personne ne lui conteste cette paternité.
La question fondamentale qu'il faut se poser est de savoir qu'est-ce que Nelson Mandela a réellement apporté au Sénégalais lambda qui vit à Rufisque ? Le choix de cette ville historique tombe à pic, on verra pourquoi. Nelson Mandela n'a contribué à aucune des grandes batailles africaines : unité africaine, lutte contre le colonialisme, construction des grands espaces politiques et économiques et j'en passe.
Libérer l'Afrique du Sud de l'Apartheid peut être considéré comme l'affaire des Sud-Africains si l'on suit la logique de Nelson Mandela qui, durant sa longue lutte de résistance, ne s'est focalisé que sur cette question. Cela lui vaut cette auréole de gloire sous la forme d'un Prix Nobel de la Paix qu'il partage avec Frederick de Klerk "pour avoir négocié conjointement la fin de l'Apartheid". A titre de comparaison, c'est comme si le Général de Gaulle recevait un Prix Nobel de la Paix simultanément avec Adolf Hitler "pour avoir négocié conjointement la fin de la seconde guerre mondiale". Aller savoir.
Malgré tout, personne ne dénie à Nelson Mandela cette énorme reconnaissance. C'est même un motif de satisfaction tant ce régime de ségrégation raciale est hideux. Cette guerre méritait d'être menée, Nelson Mandela y a contribué mais il n'a pas été le seul.
Au passage, Mody Niang devrait aller demander aux Sud-Africains qui vivent dans les townships s'ils profitent réellement de leur liberté recouvrée.
Abdoulaye Wade a été l'un des initiateurs de la première marche de soutien à la lutte contre l'Apartheid organisée au Sénégal qui lui a valu d'être arrêté et emprisonné. Mody Niang tente occulter cette contribution au combat anti-apartheid puisqu'il devait, tout au moins, faire partie des spectateurs.
L'Afrique, dans sa globalité, a été libérée par de valeureux combattants. L'avocat Abdoulaye Wade qui plaidait pour les membres du FLN algérien au moment où le colonisateur terrorisait tout contradicteur, n'a attendu de soutien de qui que ce soit. Ce fut un combat solitaire. Sans oublier le combat des idées au sein de la FEANF, du groupe des intellectuels et artistes noirs, de Présence Africaine… Sans oublier, plus tard les multiples médiations pour ramener la paix dans les zones de tensions en Afrique.
Concernant le panafricanisme dont l'objectif premier est de promouvoir l'unité et la solidarité entre les peuples africains et leur développement, à ma connaissance, il n'a jamais été soutenu par Nelson Mandela. Malgré la reconnaissance due, Nelson Mandela n'a jamais été à l'origine d'un des grands projets pour le développement politique et économique du continent hors Afrique du Sud. Encore une fois, selon mes informations. Tout cela ne remet en rien en cause la grandeur de l'homme. Respect. Le combat contre l'Apartheid suffisait amplement à sa peine.

Retour à Dakar
Au Rufisquois qui doit se rendre tous les jours à son travail à Dakar centre, Abdoulaye Wade a apporté l'autoroute à péage qui lui permet de joindre son bureau ou son atelier en quinze minutes. Mody Niang fait partie de ceux qui n'y croyaient pas. Si Abdoulaye Wade peut se targuer d'avoir soutenu la lutte contre l'Apartheid sur le terrain en affrontant les lacrymogènes de la Police du Parti Socialiste, on ne peut pas en dire autant de Mody Niang qui a combattu les projets qui font actuellement la fierté des Sénégalais de tout bord. Même de Macky Sall qui l'a reconnu publiquement. Au tribunal de l'histoire, c'est Mody Niang qui risque d'aller en prison pour collaboration avec l'ennemi dans sa volonté de freiner le développement du Sénégal. La détermination de maintenir les Africains sous la domination des colons qui avait commencé avec l'esclavage, se poursuit en prenant une forme plus subtile. Les nouveaux missionnaires prennent la forme d'ONG qui financent Mody Niang et les groupuscules comme le M23 pour perpétuer cette domination. Parallèlement, des Mody Niang, il en existe aussi du côté de l'Afrique du Sud qui ont collaboré avec la minorité blanche raciste pour maintenir ce crime contre l'humanité.
Au final, je préfère Abdoulaye Wade et Nelson Mandela qui n'ont pas trahi leur pays à Mody Niang dont le crime, en cours, compromet et dévalorise la vie de quatorze millions de Sénégalais.
Pour s'en convaincre, il faut se référer à l'appel pathétique à la France lancé par Macky Sall pour un tuyau percé. Malgré toute la complexité de la panne, il ne s'agit que d'un travail de plombier. Cet appel nous a valu les insultes les plus crues de la part de gueux de ce pays. C'est ce que nous méritons présentement. Voilà l'état du Sénégal sous Macky Sall par la faute de Mody Niang et consorts.
Il ne faut pas rater la subtile feinte de Mody Niang qui tente de rejeter les maladresses du régime en place, dont le décret d'avance, sur le seul Macky Sall. Qui est plus fautif que Mody Niang qui a assuré partout que Macky Sall était l'homme providentiel, favorisant donc son élection ?
Pour finir, sur les appels incessants de Mody Niang pour demander l'emprisonnement de l'ex-Président de la République, je me demande si l'homme n'a pas en secret une revanche personnelle à prendre sur Abdoulaye Wade. En effet, il ne cesse demander son emprisonnement. Seulement, il faut lui rappeler qu'il ne suffit de vouloir écrouer quelqu'un pour que la justice s'exécute. Il doit pouvoir s'inspirer du cas de Karim Wade jeté en prison et qui y croupit depuis six mois sans qu'aucune preuve de sa culpabilité n'ait été rapportée. Dans le ton de Mody Niang, on reconnaît amplement le penchant dictatorial d'où son admiration pour Macky Sall. Qui se ressemble s'assemble.

Sahnoun Ndiaye



1.Posté par Bounkhatab le 07/10/2013 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ecrire tout cela pour contrecarrer Mody Niang, minimiser l'action de Mandela et essayer de nous revendre Wade l'accident de l'histoire, pendant 12 ans de betises ? Il faudra qu'un jour que Sahoun Ndiaye nous dise sincerement ce que Wade a fait pour lui.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image