leral.net | S'informer en temps réel

L’étonnante analyse de Sidney Govou sur le milieu du football

Dans un monde du football aseptisé, Sidney Govou détonne de par sa faculté à apporter un regard critique sur le milieu du ballon rond. Une nouvelle preuve avec une interview pour le moins représentative du personnage.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Septembre 2012 à 10:35 | | 0 commentaire(s)|

L’étonnante analyse de Sidney Govou sur le milieu du football
Blessé la saison dernière, Sidney Govou retrouve ses sensations. À 33 ans, l’attaquant en a vu d’autres et a eu le temps de se forger une vraie opinion critique sur le milieu du ballon rond. Dans les colonnes de L’Équipe, l’ancien Lyonnais se lance ainsi dans une analyse tout en sincérité : « Je ne peux pas finir comme ça. On a tous envie de changer de boulot un jour ou l’autre et, finalement, on fait tous le même pendant toute sa vie. Il y a des trucs dans le foot qui me déplaisent, forcément. Mais j’essaye de garder le côté positif. Certains disent « Ouais, les jeunes aujourd’hui... » Mais c’est enrichissant de discuter avec des gars qui ont une autre mentalité. Même si on n’est pas d’accord, même si on ne fait pas les mêmes choses dans la vie. Et là, tu te rends compte qu’ils ne sont pas plus cons ou plus méchants que toi. Il faut accepter la différence et en jouer. Quand j’ai commencé le foot, j’étais en décalage avec ceux qui étaient là. La différence aujourd’hui, et ça n’excuse pas ce qui est fait de négatif, c’est que avec les médias, la télé, internet, tout prend des proportions démesurées ».

Selon l’international tricolore, le problème vient du fait que la presse et l’opinion publique attendent des joueurs qu’ils soient exemplaires. Un terme qui lui déplait : « Le terme d’exemple me gêne. Si on veut que les gens soient des exemples, il faut leur en donner les moyens. Les joueurs de foot devraient être bons sur le terrain, savoir bien parler, être nickel. Bref, on devrait être des extraterrestres. Mais avant d’être un joueur, on reste un homme. En France, on a du mal à accepter le fait que le footballeur est devenu plus qu’un footballeur et que c’est donc de plus en plus compliqué d’être normal. Quand tu commences à gagner de l’argent à 20 ans, tu ne vas pas penser à prendre des cours de com ! Nasri, c’était exagéré. Ok, il a dit « Ferme ta gueule ». On aurait dû dire « C’est pas bien », on lui tape sur les doigts et on oublie. Cette affaire, c’est lié à Knysna. Tant qu’on n’aura pas oublié, on ne pourra pas avancer ».

Enfin, autre sujet de discussions à la mode, la qualité de jeu du FC Barcelone. Devenus une véritable référence, les Blaugrana ont selon l’ailier d’Evian apporté un regard biaisé sur ce qu’est le football : « Déjà, il faut arrêter de prendre Barcelone comme exemple car ça tue le foot. Les gens regardent ça à la télé, toca toca, machin... Si tu ne gagnes pas 4-0 chez toi, tu vas te faire siffler. Calmez-vous ! Il n’y a que Barcelone qui peut jouer comme ça. On dénigre le football français, plus tactique, plus dans le combat, mais il n’y a pas beaucoup de grands joueurs qui venaient de championnats européens et qui ont réussi en Ligue 1 ».

Khaled Karouri






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image