leral.net | S'informer en temps réel

L’ex- député maire de Pikine, Demba Seck risque 03 mois avec sursis

03 mois de prison avec sursis. C’est la peine que le parquet a requis ce lundi contre Demba Seck poursuivi pour escroquerie foncière et convention sur un terrain appartenant au domaine de l’Etat. L’ex-député maire de Pikine qui sera fixé sur son sort le 18 janvier prochain est néanmoins rentré chez lui, car le tribunal lui a accordé la liberté provisoire à l’issue du procès.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Janvier 2010 à 13:51 | | 1 commentaire(s)|

L’ex- député maire de Pikine, Demba Seck risque 03 mois avec sursis
L’arrestation de Demba Seck, est partie de la plainte que Mme Diéyé Diouf, présidente de la Coopérative d’habitat des travailleurs de l’Université de Dakar, avait déposée contre Issa Doumbouya. La dame avait constaté en septembre dernier que son terrain était occupé illégalement par le sieur Doumbouya qui avait commencé à construire sur le site.

Interrogé, le mis en cause révèle aux enquêteurs de la Dscos que le terrain lui a été vendu par l’ex-député maire. Convoqué sur instruction du Procureur le 07 janvier dernier, Demba Seck sera déféré au parquet. Après avoir fait l’objet de deux retours de parquet, le 09 janvier, il est inculpé pour escroquerie et convention sur un terrain appartenant au domaine de l’Etat.

Traduit ce lundi 11 janvier devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, M. Seck a contesté les faits en déclarant que le terrain qu’il a vendu se trouve dans la zone de Kamb et non de Niacourab. Sur son origine, le prévenu a expliqué que le terrain servait de champ depuis 30 ans. Seulement en 2003, il a procédé à son lotissement, ce qui lui a permis de se retrouver avec 113 parcelles.

’’C’est après finalisation du lotissement que j’ai commencé à vendre. Mais un beau jour, la coopérative d’habitat des travailleurs de l’Université et des habitants de Keur Mbaye m’ont traîné en justice en m’accusant d’avoir occupé illégalement leur terrain’’, renseigne M. Seck qui a gagné le procès en première instance comme en appel.

Une victoire obtenue grâce aux conclusions des experts qui ont indiqué que le terrain litigieux qui était situé à Kamb, fait partie de la zone de la commune de Pikine et non de Rufisque. Une zone où se situe Niacourab.

Ainsi, dira Demba Seck avec persistance : ’’j ’ai vendu des terrains à Kamb et non à Niacourab’’.

Un argument qui n’a pas convaincu le substitut du procureur qui estime que le prévenu a profité de la confusion née du découpage administratif suite à la création de communes d’arrondissement pour vendre des terrains faisant partie du domaine de l’Etat.

’’M. Demba Seck mérite un avertissement solennel pour qu’il sache que son jeu ne peut plus prospérer’’, soutient-il avant de requérir 3 mois de prison avec sursis.

Une réquisition balayée d’un revers de la main par les avocats de la défense qui ont sollicité la relaxe pure et simple. Dénonçant un acharnement sur leur client, les conseils de l’ex-député maire ont soutenu que celui-ci n’a pas commis de manœuvres frauduleuses puisque les terrains lui appartiennent et non à l’Etat.

Le tribunal a mis en délibéré l’affaire au 18 janvier prochain. Cependant, il a accordé la liberté provisoire à Demba Seck à qui l’avocat d’Issa Doumbouya réclame 2,5 millions.

- Par ZAHRA - NETTALI.NET –



1.Posté par benawaay le 12/01/2010 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

APRÈS LUI,C'EST DAOUR NIANG NDIAYE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image