leral.net | S'informer en temps réel

L’ex-procureur Ousamane Diagne veut devenir avocat


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Mai 2013 à 12:00 | | 9 commentaire(s)|

L’ex-procureur Ousamane Diagne veut devenir avocat
Selon nos confrères de EnQuête, l’ex-procureur de la République, Ousmane Diagne, ne se sent pas à l’aise dans son nouveau poste de Conseiller à la Cour Suprême où il a récemment été muté après son limogeage. Il veut quitter la magistrature pour aller se réincarner dans une robe noire d’avocat. Selon des sources judiciaires, bien au fait de la chose, révèle EnQuête, Ousmane Diagne ne veut plus rester magistrat.

Il ne tient pas à être confiné dans une voie de garage. Il envisage d’embrasser une carrière d’avocat. Veut-il suivre les pas de Me Jacques Baudin ? Ce dernier fut Procureur de la République, puis avocat, avant de se lancer dans la politique. Il a successivement été, sous le magistère d’Abdou Diouf, ministre de la Justice et ministre des Affaires étrangères.



1.Posté par joe sylla le 10/05/2013 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

khunnn avocat de ndiaga diouf ?

2.Posté par makhoumandela le 10/05/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet imbecile de merde n'a rien a dire il a montré son vrai visage dans l'affaire Farba senghor vs Lass n 24h chrono

3.Posté par fall le 10/05/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour les acteurs de la justice, il a parfaitement raison , un magistrat comme lui qui a été au parquet , substitut , procureur pendant presque 20 ans , on le parachute au siège comme simple conseiller c'est normal qu'il démissionne ; dans son nouveau poste il doit apprendre

4.Posté par fall le 10/05/2013 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le ministre de la justice manage trés mal ; il est difficile d'étre indépendant avec les politiciens sénégalais qui gèrent l'exécutif

5.Posté par Assane FALL le 10/05/2013 14:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ndaw avocat Bou truand ....

6.Posté par le peuple le 10/05/2013 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce monsieur nous emmerde,qu'est ce qu'il voulait occuper ce poste à l'eternité !!!!!!!!!!!

7.Posté par demba le 10/05/2013 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je doute de cette info

8.Posté par Kor le 10/05/2013 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du point de vue équivalence, le poste de Conseiller à la Cour suprême a le même rang que:
- Président de Chambre et Avocat général à la Cour d'Appel;
- Président et Procureur de la République au Tribunal régional hors classe de Dakar;
- Conseiller maître à la Cour des Comptes.
Où est le problème alors ?

9.Posté par ibou ngaté le 11/05/2013 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est son droit le plus absolu de démissionner de la magistrature s'il ne se sent plus dans ses vrais habits de magistrat, victime qu'il a été d'une décision politique aux antipodes de l'indépendance du magistrat. Un magistrat qui n'est pas libre dans l'exercice de ses fonctions, partiellement dépendant de son ministre de tutelle, peut bien se résoudre à tourner le dos à son corps professionnel et choisir de redorer son blason par la recherche de la dignité et de la loyauté ailleurs que dans une sphère de soumission et d'immobilisme intellectuel. Ousmane Diagne a toujours été décrit comme apôtre de l'indépendance et de la loyauté dans un milieu professionnel souvent malmené et indexé comme responsable de tous les maux et dysfonctionnement relevés dans la famille judiciaire. IL s'agit moins d'un poste à occuper que d'un cas de dignité qui interpelle son honneur à ne pas bafouer.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image