Leral.net | S'informer en temps réel



L’excellence des relations Maroc-Union Européennes confirmée

le 2 Mars 2013 à 11:27 | Lu 2658 fois

Le vendredi 1er mars 2013, est arrivé au Royaume du Maroc le Président de la Commission Européenne, Monsieur José Manuel Barroso, accompagné de la Commissaire en charge des Affaires Intérieures, Madame Cécilia Malmstrom.


L’excellence des relations Maroc-Union Européennes confirmée
L’objet de cette visite de travail de Monsieur Barroso est de passer en revue le partenariat privilégié entre l'Union européenne et le Maroc et les différents chantiers engagés dans les domaines politique et commercial et d’annoncer le lancement des négociations pour un nouvel Accord de Libre-Echange Complet et Approfondi (ALECA) afin de réaliser le processus d'intégration économique et commerciale qui était prévu dans le cadre du Statut Avancé et d’aborder avec les responsables marocains les questions régionales et l'intégration du Maghreb.

Ainsi, dès son arrivée au Maroc, le responsable européen a été reçu en Audience Royale par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au cours laquelle le Souverain marocain a mis en exergue la qualité et l’excellence des relations Maroc-Union Européennes, organisées dans le cadre du Statut Avancé, et S’est félicité du lancement d'un Plan d'Action quinquennal (2013-2017) établi conjointement à ce titre.

Pour sa part, Monsieur Barroso a exprimé au Roi du Maroc l'intérêt particulier et l'importance manifeste qu'accorde l'Union Européenne à ses relations spécifiques avec le Royaume du Maroc, un partenaire solide et crédible ainsi qu'un modèle dans la mise en oeuvre de la Politique Européenne de Voisinage, à la faveur des réformes engagées et des grands chantiers réalisés sous la conduite du Souverain marocain dans les domaines politique, économique et socio-culturel.

Par ailleurs, cette Audience Royale a été l'occasion d'échanges constructifs portant sur la profondeur des relations de haut niveau qu'entretiennent le Maroc et l'Union Européenne, tant au niveau économique que politique, ainsi que sur les perspectives riches de partenariat renouvelé entre les deux parties mais également d’évoquer des sujets d’intérêt commun aux niveaux régional et international, notamment ceux relatifs à la coopération euro-méditerranéenne, à la situation au Maghreb et à la sécurité dans l'espace sahélo-saharien.

A l’issue de cette Audience Royale, qui confirme la profondeur des relations de haut niveau qu’entretiennent le Maroc et l’Union Européenne, faisant du Royaume du Maroc un partenaire solide, crédible et un modèle dans la mise en œuvre de la Politique Européenne de Voisinage, à la faveur des réformes engagées par le Souverain marocain dans les domaines politique, économique et socioculturel, Monsieur .Barroso, accompagné de la Commissaire en charge des Affaires Intérieures, Cécilia Malmstrom, a eu des entretiens avec le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, les Présidents de la Chambre des Représentants et de la Chambre des Conseillers, ainsi qu'avec les membres du gouvernement en charge des principaux volets du partenariat UE-Maroc.

Des rencontres qui ont permis de passer en revue le partenariat privilégié entre l'Union Européenne et le Maroc et les différents chantiers engagés dans les domaines politique et commercial et d’annoncer le lancement des négociations pour un nouvel accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) afin de réaliser le processus d'intégration économique et commerciale qui était prévu dans le cadre du Statut avancé.

La question nationale a également été soulevée. Un dossier qui empoisonne les relations maroc-algériennes en raison du soutien politique, diplomatique, financier et militaire de l’Algérie aux séparatistes du polisario.

Aussi, le chef de la Commission Européenne s’est déclaré favorable à une solution à ce problème qui freine l'intégration maghrébine et écouté attentivement la position du Maroc sur le Sahara notamment le plan d'une large autonomie que le Royaume propose pour résoudre ce conflit artificiel.

Enfin, avec la signature d'un mémorandum d'accord aux termes duquel un don de 25 millions d'euros a été octroyé pour financer la 2ème tranche de l'Initiative Nationale de Développement Humain, un processus lancé en 2005 par le Roi du Maroc pour relever le niveau de vie des couches défavorisées, le Maroc confirme sa place dans la nouvelle politique de l'Europe qui reste très singulière. Une place qu’aucun pays de la région n'a pu saisir.

Cette visite du premier responsable européen au Maroc et l’Audience Royale qui lui fut accordée par le Souverain marocain confirment l'intérêt stratégique que constitue le Maroc pour l'Europe, marquent l'excellence des relations Marocco-européennes et confirment que la vision d’un ancrage irreversible à l’Europe est une donnée structurelle dans la stratégie du Royaume qui n’a pas été affectée par l’alternance politique au Maroc.

Une position rendue possible grâce aux réformes et aux progrès réalisés par le Maroc en matière de pluralisme politique et de stabilité sous la conduité éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage