Leral.net | S'informer en temps réel



L'exposition médiatique d'Obama commence à lasser aux États-Unis

Rédigé par Senegal Leral le 22 Août 2008 à 19:59 | Lu 1594 fois

Le magazine américain Time essuie cette semaine les foudres de ses internautes, après avoir consacré pour la septième fois de l'année sa couverture au candidat démocrate à la Maison blanche Barack Obama.


L'exposition médiatique d'Obama commence à lasser aux États-Unis
Son adversaire républicain, John McCain, n'a eu droit qu'à deux reprises à la Une de l'hebdomadaire dans le même temps.

"Time Magazine a une nouvelle fois mis l'Obamessie en couverture", déplore le site internet NewsBusters, qui revendique son engagement dans la "dénonciation et la lutte contre la partialité des médias libéraux".

Un ouvrage publié récemment par des journalistes du magazine Slate a même parlé de "Baracksploitation" pour souligner la tendance de la presse à mettre le sénateur métis en avant, en référence au courant culturel et social "blaxploitation" qui avait pour but de revaloriser la place des Noirs.

Time n'est pas seul à privilégier Obama: il est apparu en famille en couverture de People au mois d'août, et seul sur les couvertures de GQ, Vanity Fair, Vogue homme ou Rolling Stone, entre autres.

Selon Andrew Tyndall, qui observe trois réseaux majeurs de télévision, le voyage à l'étranger d'Obama a été le point culminant de cette tendance, le temps d'antenne qui lui était consacré étant alors deux fois supérieur celui de McCain.

Mais Tyndall observe qu'un "mécanisme d'autocorrection" s'est mis en place depuis quelques semaines, influencé en outre par les vacances d'Obama.

Si les études montrent qu'Obama est plus exposé médiatiquement que McCain, les analystes jugent que cela ne constitue pas forcément un avantage à l'approche de l'élection du 4 novembre.

"Des données commencent à identifier ce que certains appellent une lassitude d'Obama", explique Tom Rosenstiel, directeur du Projet pour un journalisme d'excellence du centre de recherche Pew.

"Il a peut-être un peu trop fait campagne sur sa biographie", ajoute-t-il. "La couverture médiatique pourrait avoir été trop centrée sur Obama et pas assez sur ses idées."

Distancé jusqu'en juillet, McCain dispose maintenant de cinq points d'avance dans les intentions de vote, selon un sondage Reuters/Zogby diffusé mercredi.

Claudia Parsons, version française Grégory Blachier