leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

L’expulsion de Kémi Séba est anticonstitutionnelle

Dès sa première Constitution, le Sénégal s’est déclaré comme étant un pays provisoire tendant à l’unité africaine. Il y a d’ailleurs eu un premier Accord d’Union avec l’ex Soudan Français ( actuel Mali) et le Dahomey ( actuel Bénin), pays d’origine de Kémi Séba.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Septembre 2017 à 13:14 | | 0 commentaire(s)|

En se permettant de l’expulser pour délit d’opinion le Sénégal se met en porte à faux avec sa Constitution. Même si le Sénégal peut extrader des Africains dans certaines conditions et non pas les expulser comme bon lui semble. Car ils sont chez eux.
Le Franc CFA n’est qu’un vestige d’une colonisation multidimensionnelle :
Economique
Linguistique
Militaire
Electorale
Nombreux sont les Sénégalais qui le pensent et l’expriment, dont votre serviteur. Pour avoir écrit dés 1994 un article contre le CFA et ses inconvénients.
Permettez-moi de divulguer, ici, un petit secret. Le Président Abdoulaye Wade avait envisagé, avec plusieurs Chefs d’Etats dont l’actuelle Présidente du Libéria, entre 2010 et 2011 la création d’une monnaie africaine sans la participation de la France.
Si l’objectif de l’intimidation dont Kémi Séba a fait l’objet est d’étouffer le débat, c’est raté. Malgré les soubresauts des régimes érigés ou soutenus par la France Afrique.
Le CFA interdit à notre jeunesse d’avoir un avenir radieux.
Si des pays comme la Mauritanie, le Ghana ou le Rwanda peuvent vivre avec leur propre monnaie pendant des décennies cela fait se poser des questions. Même la minuscule Gambie n’a pas boudé le plaisir d’avoir sa propre monnaie.
Tant que nous reversons au Trésor Français 65% de nos recettes d’exportation en devises, c’est-à-dire six vaches et demie sur dix, à quoi bon exporter ?
Brûler le CFA équivaut à briser les chaines pour un esclave entravé. Si pour cela on expulse c’est que le régime se met à nu. Le système électoral que nous avons n’est que le reflet de la dimension électorale du CFA.
Kémi Séba est bien Sénégalais de cœur et d’esprit. Ce que confirme notre hymne national par ces paroles :
« Unissons la mer et les sources
Unissons la steppe et la forêt
Salut Afrique Mère » de Kémi Séba


Ahmed Khalifa NIASS










Hebergeur d'image