leral.net | S'informer en temps réel

L'extradition de Baye Modou Fall au Sénégal dans l'impasse : Ces raisons qui pousseraient Banjul à garder "Boy Djinné"

Malgré la procédure d’extradition simplifiée (police à police) diligentée et un mandat d’arrêt mis sur la table par Dakar, Banjul refuse toujours de livrer « Boy Djinné ». Nos confrères de L’Observateur ont cherché à cerner ces raisons qui pousseraient Banjul à traîner les pieds.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Janvier 2016 à 09:58 | | 4 commentaire(s)|

C’est une nouvelle qui risque d’ulcérer la justice sénégalaise et davantage brouiller la ligne Dakar-Banjul. « Boy Djinné », le recordman des évasions au Sénégal, arrêté dans un hôtel à Sérékounda (Gambie), a été envoyé à la prison Mile Two. Une escalade dans la décision de Banjul de ne pas rendre à Dakar son « colis » qu’il lui demande, avec insistance, depuis quelques jours. Une manière pour Jammeh, qui a avoué avoir eu des démêlées avec les différents chefs d’État sénégalais, de dire à son homologue, Macky Sall : « Je tiens ton ennemi public n°1. Et tu n’y peux rien ! ».

Pourtant, tout semblait marcher comme sur des roulettes. Banjul a été même saisi du mandat d’arrêt international, signé par le Doyen des juges de Diourbel Makha Barry. Mais, la Gambie n’a jamais fait preuve de bonne foi dans le dossier. Pire, la Justice de Jammeh a même ordonné l’emprisonnement en terre gambienne du fugitif sénégalais. D'après le journal, la grosse sucette qui détend aujourd’hui la justice gambienne aurait trait au fait que « Boy Djinné » a été arrêté chez Jammeh avec un permis de conduire et d’autres papiers gambiens. Une carte d’identité, un passeport ? Pour le moment, la nature des documents n’a pas été communiquée par Banjul. Mais, ces documents, explique une source très au fait de cette affaire ont conforté la Gambie dans sa volonté de faire un pied de nez aux autorités sénégalaises. Parce que dans tous les cas, elle ne risquerait rien à garder « Boy Djinné ».

Primo. si les documents trouvés avec le fugitif sont authentiques, la Gambie pourrait signifier au Sénégal que Baye Modou Fall est un de ses citoyens et il est impensable qu’elle l’extrade. Secundo. Si les documents détenus par le "Scofield" sénégalais sont faux, la Gambie pourrait le poursuivre et le condamner pour faux et usage de faux.






Hebergeur d'image