leral.net | S'informer en temps réel

L’imposteur, Omar Ba reconnaît avoir menti : « J’ai arrangé ma biographie »

INFO LE PARISIEN. Omar Ba, ex-sans-papiers habitant Evry, reconnaît avoir menti dans son livre « Soif d’Europe », qui relatait son prétendu périple clandestin pour quitter le Sénégal et rejoindre la France. C’est ce qu’il explique dans un courrier adressé aujourd’hui au « Parisien »*.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Juillet 2009 à 15:04 | | 7 commentaire(s)|

L’imposteur, Omar Ba reconnaît avoir menti : « J’ai arrangé ma biographie »
Il sort ainsi de dix jours de silence après la parution d’un enquête dans le journal Le Monde qui démontrait l’incohérence de plusieurs passages du livre. « J’ai arrangé ma biographie parce que je pensais que cela aurait plus d’impact, reconnaît-il aujourd’hui. Mon témoignage ne repose pas uniquement sur des événements que j’ai vécus personnellement mais aussi sur des drames vécus par d’autres, des anonymes dont la voix est trop souvent tue. ».

Il assure « regretter amèrement aujourd’hui ce choix ». Il ne revient pas en revanche sur son message, qu’il a expliqué dans un suivant ouvrage, paru au mois de mai dernier, intitulé « Je suis venu, j’ai vu, je n’y crois plus ». Il y dénonce les « mirages de l’immigration qui règnent en Europe ».



1.Posté par la droite le 18/07/2009 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

n'oublie pas d'envoyer un courrier à TF1 aussi pour qu'il revienne sur l'émission 7 à 8 merci

2.Posté par puotre le 18/07/2009 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lettre ouverte d’Omar Ba à ses lecteurs, à la presse et à tous ses détracteurs


Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont manifesté leur soutien chaleureux. Vos propos et vos encouragements m’ont touché.

J’ai emprunté une voie maladroite pour faire passer un message complexe. Dans mon premier livre, Soif d’Europe, mon témoignage ne repose pas uniquement sur des évènements que j’ai vécus personnellement mais aussi sur des drames vécus par d’autres, des anonymes dont la voix est trop souvent tue. J’ai arrangé ma biographie parce que je pensais que cela aurait plus d’impact. J’ai eu tort et j’en fais les frais aujourd’hui. Mais je ne me livre à aucun apitoiement sur moi-même. Si je regrette bien sûr amèrement aujourd’hui ce choix qui a pu embarrasser certains d’entre vous, j’en assume aussi l’entière responsabilité.

« Peut-être n'ai-je pas vécu en mon propre corps : peut-être ai-je vécu la vie des autres », écrit Pablo Neruda en exergue de sa célèbre autobiographie. C’est sans doute l’existence de tous les autres immigrés dont il m’importait de faire le récit. La mienne est bien dérisoire comparée à l’avenir de tout un continent.
Ai-je voulu diffuser un tel message pour devenir riche et célèbre ? Non ! Qu’importent les insanités que j’ai pu lire sur mes intentions et mon objectif. Agiter l’épouvantail de la quête de gloire est facile : c’est un lieu commun pratique pour couper court au débat et enterrer les vraies problématiques.

Certains s’y laisseront prendre, d’autres non, mais c’est à tous que je m’adresse : en tant qu’Africain, je plaide pour une critique libre et décomplexée de l’homme africain. Je compte bien ne laisser personne dicter mes sentiments et mes opinions sur l’avenir de mon continent. Aussi, je persiste et signe : la ruée de sa jeunesse vers les pays du Nord est loin d’être le meilleur remède à nos maux, ni d’ailleurs l’accusation perpétuelle desdits pays. Elle est dans une prise de responsabilité de l’Afrique et des Africains.

Je déplore que ma biographie ait complètement occulté ces réflexions développées dans l’essai que j’ai publié chez Max Milo éditions.


Omar Ba

3.Posté par Romanesk le 18/07/2009 23:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vie rêvée c'est un genre littéraire aussi. Big up o frère que ces livres décrivent .

4.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 19/07/2009 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Karim , un autre imposteur

J'ai entendu Roger Karim Wade , avec son allure d'albinos burlesque ( comprenez toubab frelaté ) déclarer dans une radio de la place :

" vingt heures moins cinq ".

Dites lui qu'on dit plutôt 19h 45 ou 7 hres moins cinq , mais pas vingt heures moins cinq !!!


Pour le fils d'une française...... il faut que KArim retourne à l'école élémentaire .



5.Posté par lasso le 21/07/2009 00:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Omar Ba, on est derrière toi. Toute cette polémique montre comment la vie d'un clandestin est floue, compliquée dans notre pays. Si vous êtes un menteur alors tous les clandestins le sont. Ils sont obligés de dissimuler, cacher, affabuler, se faire petit pour vivre dans une société qui ne leur reconnait pas d'existence légale.
De grâce ne cédez pas à ces intimidations. Votre message est trop important pour être sabordé par une polémique...

6.Posté par X le 22/07/2009 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faudrait bien évidemment lui reprocher sa forfaiture et son indélicatesse (... ), mais il faudrait aussi ’intéresser à partir de maintenant au sujet qu’il aborde qui n’est pas une belle publicité pour l’Europe...Autant dans son premier livre il trouve des raisons compassionnelles au drame vécu par des milliers d’africains à qui la tentation de venir en europe est savamment entretenue par des mirages et une politique anti-immigration qui est plutôt un leurre pour encourager davantage d’africains à délaisser leur continent pour venir palier au manque de main-d’oeuvre sur le vieux continent (jugez les dernières déclarations de Jacque BARROT commissaire européen). Autant également, avec son dernier livre qui est une forme de mea culpa, il va en l’encontre de ce leurre qui ne dit pas son nom...Ouvrons les yeux aux jeunes africains pour leur dire qu’ils ont un continent à construire avant d’aller sous d’autres cieux. Nombreux parmi nous ont été piégés par l’europe. Car au début nous étions venus juste pour mener des études et gagner un peu en expérience professionnelle...la réalité fait qu nous tombons dans le piège d’un système infernal qui une fois qu’il vous a pris en grippe ne vous lache plus. Nous sommes nombreux à être prisonnier de l’europe et avons du mal, sauf par sacrifice démesurés (divorce, sous-emploi, enfants abandonnés qui deviennent les enfants des cités et banlieus sans espoir, perte de repères par rapport au pays d’origine, anti -patriotisme alimenté par des medias comme seneweb ou internet, abandon du champ politique qui finit par être accaparé par acteurs qui font fi de l’interet général, conflit avec les intello-conservateurs qui ne reconnaissent pas ou dénient par complexe nos compténences développées par la résilience et la dureté de la vie en europe, regression bas de l’echelle sociale, conflit intérieur voire depression, deni de soi et sa personnalité africaine, ....). L’europe gagnerait mieux à bien s’occuper de ses hotes africains car c’est un gachis énorme de voir tous ces africains sur diplomés confinés au bas de l’echelle. Ou bien qu’elle ferme (elle peut le faire si elle le desire) carrement ses frontières au risque que l’afrique, qui a déjà commencé, lui tourne définitivement le dos.

Je ne pense pas que ça soit le monde qui ait découvert le premier la supercherie... sur internet la supercherie était déjà démontée. C’est avec son dernier livre, que les médias complices vont essayer de le salir pour qu’il se taise, voire la police lui sortir tous ses petits larcins ou pv (communément possedés por tout étranger vivant en europe...), car c’est souvent "circulez, il n’y a rien à voir, ou à dire"...), pendant ce temps les images dégradantes de l’afrique continuent à être alimentées). J’admire ferloo et je ne doute pas de la sincérité de la rédaction, mais vous nous tombons tous souvent dans ce piège subtil de désinformartion savemment entretenu par le systeme. Je vis en europe depuis 19 ans, j’ai été étudiant, j’ai été cadre dans une grande entreprise européenne, j’ai deux masters, je suis au chomage depuis 3 ans et depuis 4 ans, j’ai le projet de rentrer au pays pour y servir, mais l’europe ne veut pas me lâcher (assedic, pole emploi, impots, abonnenement sfr, abonnement Bouyghes, abonnement internet, credit revolving, qui ne finit jamais, assurance voiture, enfants innocents à entretenir, épouse modèle née en europe et acculturée...), sauf à prendre la poudre d’escampette et devoir de l’argent et des regrets à tout ce beau monde (alors que ma foi ne m’y autorise pas). Je ne pleure pas mon sort, car j’ai lucidement analysé cette imbroglio psycholoco-économique qu’est l’expatriation, mais parfois on est désarmé par le rouleau compresseur. Cordialement

7.Posté par Ndéné Ndiaye le 23/07/2009 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Omar nul ne peut commenter les intentions d'une personne.
Tu as agi, tu me sembles avoir mesuré l'impact de ton acte et assumé tout ce qui pourrait en advenir et c'est tout!
Si un homme sait ce qu'il fait et le fait avec autant de responsabilité et d'objectivité, il peut dormir tranquile.
Les intimidations il faut les ignorer pour vivre équilibré!

Ndéné Ndiaye

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image