leral.net | S'informer en temps réel

L’incroyable come-back de la Suède d’Ibrahimovic laisse l’Allemagne sous le choc

Après avoir mené (4-0), l'Allemagne s'est fait rejoindre par la Suède (4-4). Un scénario incroyable qui a laissé sans voix les acteurs de la rencontre...


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Octobre 2012 à 08:43 | | 0 commentaire(s)|

L’incroyable come-back de la Suède d’Ibrahimovic laisse l’Allemagne sous le choc

Allemagne - Suède 4-4, un match de folie ! par Foot_Mercato
« Stupide » (Bild), « embarrassant » (TZ), « choquant » (Express), « historique », « décevant » (FAZ) : l’Allemagne rivalise d’adjectifs pour qualifier la prestation de sa Nationalmannschaft hier soir contre la Suède. Et on peut la comprendre puisqu’après avoir mené (4-0), les hommes de Joächim Low se sont fait rejoindre par Zlatan Ibrahimovic et ses partenaires en toute fin de match (4-4). Presque déjà directement qualifiés pour le Mondial 2014 en cas de victoire, nos voisins d’outre-Rhin sont désormais plongés en plein doute.

« Pendant 60 minutes, nous avons livré une grande performance. Vous n’avez vu ni Ibrahimovic ni Elmander pendant une heure. Mais dans la dernière demi-heure, nous avons fait beaucoup trop d’erreurs. Nous n’étions plus organisés et nous n’avions plus le contrôle du ballon. Nous devons analyser tout cela », a lâché un Low sonné à l’issue de la rencontre. Et forcément, les interrogations et les malheurs de l’Allemagne sont autant de motifs d’espoirs en Suède. Le quotidien local Expressen parle d’ailleurs du « miracle de Berlin » pour rendre compte de l’exploit des protégés d’Erik Hamrén. Ibra, premier buteur suédois, a raconté ses sensations au micro de Kanal 5.

« Je ne sais pas si c’est possible d’expliquer ça. Après le quatrième but allemand, je ne sais pas combien de temps il restait, une demi-heure, 35 minutes, alors nous n’étions pas beaucoup à y croire. Mais nous l’avons fait », a-t-il lancé avant de poursuivre. « Ce sont onze joueurs différents qui sont revenus sur le terrain en seconde période. Nous avons joué de manière différente. Je pense que nous avons été trop naïfs et respectueux en première période. Ensuite, nous en sommes sortis. Je marque le premier but qui nous donne de la confiance. Ensuite, le second, le troisième et à la fin nous parvenons à marquer le quatrième. C’est une émotion indescriptible », a-t-il lancé. « Des idiots puis soudains des héros », conclut Expressen . Le football offre parfois des scénarios fous

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image