leral.net | S'informer en temps réel

L’incroyable histoire du garde du corps de Salam Diallo !

L’affaire de viol et séquestration d’une mineure dans laquelle est impliqué le garde du corps du célèbre artiste-chanteur Salam Diallo, Ablaye Ndiaye alias Ndiaye Rambo a été appelée hier à la barre.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Mars 2013 à 23:15 | | 2 commentaire(s)|

L’incroyable histoire du garde du corps de Salam Diallo !
Ablaye Ndiaye alias Ndiaye Rambo a été jugée hier, jeudi 14 mars 2013 au tribunal des flagrants délits de Dakar. Mamadou Sène et Assane Diop, plus connu sous le nom de «Sindakh» (Margouillat), sont aussi des prévenus dans ce dossier, même si le sieur Diop n’est pas concerné par le délit de séquestration. En fait, il résulte des déclarations de la victime, Fatou Seck Sarr, 15 ans et élève en classe de 6ème secondaire, qu’au mois de décembre dernier, elle a découché. Lorsqu’elle est revenue chez elle, elle dira qu’elle a passé la nuit chez une copine. «Nous n’avons rien soupçonné d’anormal et quelques jours après, elle a disparu pendant 25 jours. C’est un certain Malick Sarr qui nous a informés du lieu où elle se trouvait», explique le père de la plaignante, le chanteur religieux, Momar Touré Mbaye. Il poursuit : «c’est ainsi que ma fille a indiqué qu’elle a été violée et séquestrée par Ablaye Ndiaye et Mamadou Sène. Elle a également soutenu que c’est Assane Diop, son premier bourreau, car lors de sa première fugue, elle a été abusée par ce dernier sous la menace d’un couteau». Ce qui a fait sortir de ses gonds l’assesseur Alla Kane. Selon Le Pays au quotidien, ce dernier lui a lancé : «Vous êtes le seul responsable dans cette affaire. Vous n’avez pas éduqué votre fille. En sus, vous ne lui avez pas donné une correction lorsqu’elle a découché la première fois sans demander votre permission. Même si elle partait chez sa tante, elle devait le faire», a-t-il martelé. Et le père de se justifier : «Je lui ai toujours interdit d’aller regarder le Simb car on m’a dit que le groupe de Rambo profitait des fugueuses pour coucher avec elles. C’est moi-même qui ai allé la chercher là-bas ». Le Bodyguard de Salam Diallo et faux lion de son état, Ablaye Ndiaye, célibataire et père de 2 enfants, n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Selon Rambo, depuis un mois, lui et son groupe organisent un «Simb» (Jeu de faux lion). « Elle m’a appelé pour me dire qu’elle était une fan. Quand, elle est venue me voir, je lui ai dit de rentrer car elle m’a dit qu’elle a déjà fait l’amour avec une personne. Pour ne pas ternir mon image, je l’ai chassée de mon groupe. Quelques temps après, j’ai entendu que son père la cherchait», a argué l’«ami» du leader de «Nokoss Band». «Elle s’est déplacée jusqu’à chez moi à Thiaroye Azur pour me rendre visite. La nuit venue, je l’ai fait monter à bord d’un taxi afin qu’elle rentre avant de lui offrir 500 F CFA et payer le chauffeur. Je ne l’ai pas violée, ni séquestrée. Je sais me maîtriser puisque je ne suis pas un obsédé sexuel» a-t-il ajouté. La victime, quant à elle a démenti ces allégations : «C’est faux. Ndiaye Rambo m’a emmenée chez lui. Il m’a violée à 5 reprises et séquestrée pendant deux semaines».
FEMMES JURISTES : Quid de Mamadou Sène ? La fille soutient qu’alors qu’il faisait 1ou 2 heures du matin, le taximan lui a proposé d’aller dormir chez une connaissance en l’occurrence le sieur Sène qui est vigile. « Sène m’a enfermée et abusée de moi dans sa chambre pendant plusieurs jours. Il disait même qu’il voulait m’épouser», affirme la gamine. Célibataire et père d’un enfant le vigile se défend : «je ne l’ai pas touchée. Le lendemain, je lui ai dit de retourner chez elle, mais elle a refusé tout en pleurant. Néanmoins, je lui ai remis 1000 F CFA pour son transport». De même, Assane Diop dit Sindakh a campé dans des dénégations systématiques. Avocat de la partie civile, Me Massokhna Kane souligne qu’il y a des hommes qui méritent le repos biologique comme pour paraphraser Me Borso Pouye lors du procès de Cheikh Yérim Seck. D’après lui, les prévenus sont des criminels sexuels et que Rambo aurait hypnotisé sa cliente pour l’amener chez lui grâce à ses gris-gris de faux-lion. La partie a réclamé 25 millions de F CFA. Commise par l’association des femmes juristes, Me Borso Pouye avance que cette somme est juste, équitable et raisonnable, même si cela ne peut pas réparer les dommages que la petite a subis. « Je ne dirai plus repos biologique pour les violeurs car le réveil risque d’être plus dangereux», rectifie l’avocate. Pour sa part le parquet renseigne que le certificat médical a établi une déchirure hyménale ancienne. Il a requis les prévenus du chef de viol. Sur ce, il a demandé au tribunal de déclarer Assane Diop coupable de pédophilie. Ablaye Ndiaye et Mamadou Sène de séquestration et de pédophilie avant de requérir 5 ans de prison contre tous. En outre, il estime qu’il y a des circonstances factuelles et juridiques qui font qu’on ne peut pas parler de viol.
AVORTEMENT. Les derniers mots du procureur ont fait réagir les avocats de la défense composés de Mes Abdoulaye Diop, Issa Diop ainsi que Mama Diaw. A les en croire, lors de l’enquête préliminaire, Fatou Seck Mbaye a déclaré qu’elle avait des saignements au mois de décembre et que sa mère était au courant. Selon les robes noires, la fille a subi un avortement et que cela a été prouvé par un test Adn en sus d’une échographie lors de l’établissement du certificat médical. C’est pourquoi, disent-ils, le parquet a écarté le viol car aucun élément du dossier ne le démontre. Comme l’assesseur Alla Kane, ils soutiennent que le père de la victime est l’unique responsable dans cette affaire. « Il y a deux balances dans cette dossier : la liberté de nos clients qui sont en jeu et l’honorabilité de la fille. Cette dernière est une «nymphomane» qui va d’un homme à l’autre. Elle est malade puisqu’en l’espace de 15 jours, elle est passée chez 3 hommes. Pis, elle est allée chez Malick Sarr pour dénoncer ses bourreaux, mais est ce qu’elle n’a pas séjourné encore chez le susnommé. Dieu Seul sait », ont-ils lancé. Me Issa Diop d’ironiser à l’endroit de l’association des femmes juristes : « Il faut créer une association pour défendre les hommes». Pour couronner le tout, la défense a plaidé la relaxe pure et simple à titre principal et à titre subsidiaire la relaxe au bénéfice du doute. En détention préventive depuis le 19 février dernier, les prévenus connaîtront le sort que leur a réservé Dame justice le 18 mars prochain.



1.Posté par dine le 16/03/2013 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette histoire est trop louche et pas cohérente comment tu peux dire a quelqu'un rentre chez toi car il te dit tout simplement j'ai couché avec un homme et pourquoi elle te dirais ca si tu te comportais comme un grand frère lolou leroul d.emplus.monsieur le vigile gentil nge d tu laisse quelqu'un dormir chez et lendemain tu lui donne 1000fcfa et toi tu as dormi ou lolou tamit leroule vigile bou mayé mille franc pour une personne inconnu ah ah naniou ko holate waye jeune fille bi tamit nanui ko yobou deuk be té yarate ko

2.Posté par wouly le 16/03/2013 01:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi la photo de salam , celui qui a decidé de la mettre avec ce commentaire est un enculé de fumier , c est degelass ca ;si le gars est un simb il n a pas besoin d etre un garde du corps de salam , c est peut etre son ami et alors salam n a rien avoir avec ca c est pas nice

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image